J'aime l'EFT

Ateliers « EFT Sortir des dettes »

 

 

  • Sortir des dettes

 

inscriptions closes

  • Vous avez des dettes à rembourser, tous les mois ? ou encore, des dettes que vous rembourserez « un jour, quand vous pourrez » ? (Elles ne plombent pas directement votre budget, mais elles vous donnent mauvaise conscience).

 

  • Vous avez un découvert chronique ?

 

  • Ou vous aidez des gens de façon récurrente  : enfant adulte, ascendant, autre parent, ou qui encore ?

 

  • Ou encore, même : on vous DOIT de l’argent, et vous n’arrivez pas à vous faire payer. Cette problématique n’est pas si éloignée de la précédente. Souvent même, on vit les deux à la fois : « Je te rembourserai quand Untel m’aura remboursé »… aïe aïe aïe, c’est compliqué tout ça.

 

Vous connaissez la Loi d’Attraction : vous savez bien que tous ces ennuis n’arrivent pas par hasard. Mais que vous avez tout en vous pour y remédier.

 

 

Une bonne nouvelle

La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est pas nécessaire de vous priver de tout ce que vous aimez pour tenter d’économiser ; pas nécessaire non plus d’avoir mauvaise conscience chaque fois que vous vous faites plaisir (raisonnablement, quand même !).

 

En effet, tout cela ne change rien au problème de fond, ça vous rend juste encore plus malheureux.

 

La Loi d’Attraction indique que  tout cela fait baisser votre énergie; donc, vous attire encore plus du même genre de problèmes.

 

 

S’il y avait des croyances et des sentiments douloureux, derrière tout ça ?

Une moins bonne nouvelle, c’est qu’il y a tout de même quelque chose à faire pour vous sortir de cette situation : regarder de plus près quelles croyances inconscientes vous ligotent à ce point. Des croyances, des loyautés inconscientes, des peurs d’être abandonné(e), de n’être plus aimé(e); des émotions et sentiments douloureux, en particulier celui d’être éternellement redevable à l’un ou à l’autre …

 

 

Sortir des dettes
J’en ai assez des croyances qui me plombent :

elles me coûtent bien plus que 30 euros.

Alors, je m’inscris  : 




 

 

Quelques exemples :

  • Si j’arrête d’aider financièrement Untel, il va finir SDF, drogué, malade, il va mourir dans le ruisseau et ça sera de ma faute. Je ne me le pardonnerai jamais. Et je vais passer pour un monstre aux yeux des gens.
  • Si j’arrête de l’aider, il ne voudra plus jamais me voir, il ne va plus m’aimer … déjà que nos relations ne sont pas super, ça va être encore pire !
  • Je ne m’en serais jamais sortie sans lui : je dois maintenant dire oui à tout ce qu’il veut !
  • Mes parents se sont « sacrifiés pour moi » : il est donc « normal » que je m’interdise toute vie affective en dehors d’eux. (et comme l’argent est souvent lié à l’affectivité… super croyance pour rester toute sa vie un célibataire fauché).

 

Quand on est très imprégné(e) par une croyance, on la prend pour une évidence. Sans doute encore plus dans le domaine des dettes que dans celui des croyances plus générales sur l’argent.

Parce que ces croyances sont maintenues par de la culpabilité, de la tristesse, des peurs.

 

Ces émotions étant très douloureuses, on fait tout pour les fuir : d’où rationalisations en tout genre : « La crise va bien finir, il va enfin s’en sortir »; on se coupe de notre ressenti (« pas grave si je passe mes soirées tout(e) seul(e), de toute façon je n’ai pas d’argent pour sortir »… super rationalisation pour célibataire fauché, coup double : voir plus haut).

 

 

Alors, que faire ?

Vous vous en doutez bien : de l’EFT. Cette technique n’a pas son pareil (à ma connaissance) pour faire revenir à la surface les croyances les plus contradictoires, il y en a tellement en dessous d’un problème de dettes. A force d’énoncer des absurdités (en tapotant), même votre cerveau émotionnel finira par s’apercevoir qu’il y a un problème… et par voir enfin les choses autrement. Je vous assure, ça fait du bien !!!

Puis, la pensée et l’intuition se libèrent progressivement. Et là, vous pourrez enfin prendre des décisions qui vous permettront de vous sentir bien, des décisions qui viennent du Cœur.

 

 

Sortir des dettesEt ces croyances, et émotions douloureuses,

si je m’en libérais enfin ?  




 

 

 

A qui s’adressent les ateliers « EFT Sortir des dettes » ?

On a vu un peu plus haut qu’ils concerneraient ceux qui ont des dettes financières vis à vis de personnes, d’organismes d’Etat, d’entreprises ou de banques (un découvert bancaire est une dette vis-à-vis d’une banque, qui ne se prive pas pour prélever des agios).

 

Il s’adressent aussi :

  • à ceux qui estiment avoir une « dette morale » : les « dettes morales » ne sont jamais vraiment acquittées, d’où leur dangerosité. Derrière une « dette morale » interminable, il y a souvent un « contrat pas clair », une demande d’amour, de compensation…. clarifications nécessaires, mais pas simples. On peut alors compenser cette « dette » en versant de l’argent, en rendant des services gratuits, en s’épuisant dans un bénévolat qui s’ajoute à beaucoup d’autres tâches…  Des critères pour reconnaître ce genre de dettes : elles paraissent incontournables, elles impliquent des frustrations, des privations pour celui qui tente de remplir ce « tonneau des Danaïdes », et elles n’aident même pas réellement celui à qui sont destinés tous ces efforts.

 

  • et à ceux à qui on doit quelque chose, et qui ont du mal à le récupérer (ou y ont renoncé, tout en se sentant mal devant cette situation). La dette est souvent (pas toujours) un jeu de pouvoir qui se joue à deux, parfois caché par des « beaux sentiments ».  Cela n’exclut pas des sentiments positifs réels, nous sommes multiples. Et plus on désamorce le jeu de pouvoir, plus les sentiments et les buts positifs récupèrent d’énergie, donc tout va mieux.

Vous sentez-vous concerné ? 

 

 

 

Sortir des dettes

J’en ai assez de me croire redevable

au monde entier (ou presque).




 

 

Les dettes et le psychisme : un problème plus profond qu’il n’en a l’air.

« Profond » ne signifie pas « impossible à résoudre », pas du tout. Ce mot signifie « refoulé au 50e sous-sol de l’inconscient », et qui a de nombreuses ramifications dans beaucoup de domaines de notre vie.

  • refoulé au 50e sous-sol : donc, inutile de se perdre dans les rationalisations du genre « J’ai des dettes parce que je dépense trop » (POURQUOI vous dépensez « trop » ?), « parce que c’est la crise » (Pourquoi l’humanité a-t-elle co-créé la crise ? Quelles parties de nous-mêmes elle reflète ? … puisque nous sommes tous Reliés, et que Tout est Un.). Si ce problème de dettes est récurrent, c’est au niveau croyances / émotions / stratégies inconscientes qu’il faut chercher, pas en surface.
  • des ramifications : le côté positif, c’est que quand on guérit la partie de soi qui créait des dettes, on guérit plein d’autres choses en même temps : en particulier au niveau relationnel.

 

Pour donner une idée de la complexité du problème des dettes financières et symboliques, voici des liens vers quelques articles :

 

 

Thèmes des ateliers « Sortir des dettes » :

séance 1 : Redevable à qui ? (dettes et affectivité)

  • qu’est-ce qui vous empêche de récupérer ce qu’on vous doit ?
  • envers qui vous sentez-vous redevable (émotionnellement), et pourquoi ? En quoi ça se traduit concrètement dans votre vie ? Par exemple : rendre des services, faire des cadeaux, de façon disproportionnée; ou même : dès que vous avez de l’argent, il s’envole : pour des réparations, un imprévu, ou tant de raisons diverses…

 

– séance 2 : Je finance qui, et pourquoi ?

  • les banques, par exemple, en étant toujours à découvert ?  Mais au fond, qu’est-ce qui vous interdit d’avoir une relation plus paisible avec l’argent ? Vous financez qui, symboliquement?
  • ou encore : qui, directement ? Là, la « monnaie d’échanges » peut être autre que de l’argent. Ça peut être des services rendus indéfiniment, On vient de parler de monnaie d’échanges. Vous échangez ces services et / ou cet argent contre quoi ? de l’amour, de la reconnaissance, le pardon pour vos « méfaits » certainement imaginaires ?
  • Faites attention aux rationalisations, qui nous mentent si allègrement…  il peut être intéressant aussi de les noter : « Je dois absolument aider Untel, le pauvre, il est tout seul, il est vieux »… « mais oui bien sûr » : il est plus riche et plus en forme que vous ! Alors… qu’y a-t-il en dessous de tout cela ?
  • Par contre, allez-y doucement : il s’agit ni de vous sentir coupable, ni de faire un scandale dans votre famille. Il s’agit simplement d’y voir plus clair, progressivement, dans ce qui est vraiment bon pour vous ou non.

 

– séance 3 : Je paie la dette de qui, j’expie quoi ? (psychogénéalogie)

Cet article ( psychogénéalogie) permet de se rendre compte à quel point on essaie inconsciemment de compenser les problèmes de nos ancêtres, à quel point on se sent redevable vis-à-vis d’eux.

Et voici deux tappings pour apaiser progressivement votre relation à eux :

 

– séance 4 : divers; en fonction des demandes des participants.

Les séances précédentes feront certainement remonter des croyances, des émotions, depuis les « sous-sols » de l’inconscient. D’où l’importance de prévoir ce temps pour les écouter.

 

 

Comment se déroulent les séances ?

Sur Internet, 2 fois par semaine pendant deux semaines.

Vous aurez toutes les réponses en cliquant sur  « Tous les ateliers : vue d’ensemble, déroulement ».

 

 

Dates des ateliers :

 

Sortir des dettes

Je veux me sentir libre de tout endettement, moral et financier.




 

 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.