J'aime l'EFT

Que faut-il « faire » pour être heureux ?

Pour commencer, il ne s’agit pas de « faire » des choses, mais d’être le plus souvent possible en contact avec une Energie qui dépasse les mots,  et l’illusion de la séparativité, l’illusion de l’ego.

 

Ça, OK, le Cerveau rationnel commence à le savoir, il le sait en mots, ce qui est déjà mal parti pour les dépasser. Mais peut-être qu’il ne dirige pas trop mal le processus pour y conduire : comme une barque n’est pas la Rive, mais sert à y amener. Ou encore une connexion Internet  n’est pas l’ensemble des connaissances du Net, mais elle permet d’y accéder.

 

barque

 

 

Avoir et faire  

Mais nos programmations sont persuadées qu’il faut faire des tonnes de choses pour pouvoir être heureux. A ça, elles y croient « dur comme du faire fer».

 

Faire ou avoir, ça revient un peu au même : pour avoir quelque chose, il faut faire des choses qui y mènent. Pour avoir une belle maison, il faut obtenir de l’argent d’une manière ou d’une autre : faire des actions pour l’obtenir, ou que quelqu’un d’autre les ait faites pour vous (parents, conjoint-e). Pour avoir un diplôme, ou un « bon métier », il faut travailler, apprendre, donc encore faire. Pour avoir la considération de son entourage, il faut se comporter de manière agréable, sympathique, honnête, ou plus exactement d’une façon qui respecte les normes de cet entourage.

 

Pourtant, logiquement, plus la Connexion avec l’Univers est établie, plus l’Avoir et le Faire sont inspirés par l’Etre ; ils n’en sont que  ils en sont (Pas de raison de dévaloriser la Matière) la matérialisation, le reflet.

 

Deux possibilités extrêmes, avec tous les intermédiaires possibles :

  1. L’Avoir et le Faire sont inspirés par l’Etre, par notre Connexion à l’Univers.  Le Faire est léger, fluide, porté par une Force qui nous dépasse, et il nous fait grandir, nous nous sentons des ailes. L’Avoir nous nourrit alors réellement, il est une base pour d’autres actes inspirés, il est Gratitude et Amour.

 

  1. L’Avoir et le Faire sont inspirés par nos programmations …. Aïe aïe aïe. On a quitté la Musique des Sphères pour arriver dans un concert de klaxons et de casseroles, entrecoupé de cris discordants. Quel tintamarre !

 

C’est pourtant cet « enfer » que nous allons explorer, pour tenter d’apaiser les hurlements de nos programmations contradictoires.

 

 

Enfer, en faire, en-faire trop, s’en faire, s’enferrer…

Je pense que le mot « enfer » désignait cela, à l’origine : ces programmations contradictoires qui nous écartèlent et nous maintiennent enfermés dans un chaudron bouillant, le chaudron étant un enfermement comme un autre (particulièrement étroit, tout de même).

 

Enfer (J.Bosch)

 

Et la Descente aux Enfers dont parlent la plupart des Mythologies ne consiste pas à s’infliger quelques souffrances supplémentaires (non merci, sans façon…).

Elle consiste seulement à aller regarder de plus près nos « démons », et à les calmer un peu. Le mot « démon » signifie d’ailleurs « esprit » sans préciser s’il est bénéfique ou non ; je le comprends donc comme un synonyme de « partie de nous », ce qui nous ramène à … toujours la même chose : harmoniser les différentes parties de nous, de façon à nous Connecter de plus en plus à l’Univers.

 

 

D’où viennent nos désirs d’action ?

On a vu plus haut que nos désirs d’action (l’Avoir et le Faire)  pouvaient provenir :

–          De notre Sagesse Intérieure

–          Ou bien : de nos programmations.

Dans le dernier cas, tôt ou tard, on se retrouve dans le mur, surtout pour les décisions importantes.

 

Un exemple parmi d’autres :

–          Pourquoi je veux un emploi salarié ?

–          Réponse : « parce que tout le monde fait comme ça ».

Généralement, on s’arrête à cette réponse, et on part (plus ou moins à reculons) faire la queue à Pôle Emploi, où nous reproche notre manque de motivation.

Ensuite, après quelques mois de chômage, on finit par se résigner à un « boulot de m… », on fait la morale à ceux qui cherchent à vivre autrement, en leur disant « Que veux-tu, c’est ça la vie. »

 

 

Et d’où venait cette réponse ?

D’une programmation pas vraiment consciente. « Tout le monde » (autour de vous) vit comme cela : salarié pas très heureux, ou chômeur, et ils répètent que  « c’est comme ça la vie ».

–          Tout le monde, vraiment ? En cherchant bien, vous devez bien connaître quelques personnes qui vivent autrement…

–          Oui, mais eux,  c’est pas pareil.

–          On est bien d’accord sur au moins un point : si ce qu’ils font n’est pas « comme tout le monde », alors ce qu’ils font n’est « pas pareil ». Et alors ???   Et alors ?!!!…. En quoi peut-on en conclure que pour VOUS, il n’y a aucun espoir d’avoir un métier super épanouissant et de vivre dans l’Abondance ?

 

 

Bien utile, la logique !

Incroyable, pour une fois je ne termine pas mon article en écrivant « Si on faisait un protocole EFT ? »…

Ici, la logique peut suffire à faire un premier tri, à travers la question : « POURQUOI je fais telle chose ? » (à condition de se la poser).

Et si en tentant d’y répondre, vous n’avez pas un immense sourire et une envie folle d’énumérer des centaines de raisons jusqu’au lendemain matin  …  C’est que quelque chose coince, il y a sûrement des programmations quelque part, il faut y regarder de plus près.

 

Je vous souhaite de Faire ce qui est utile pour réaliser vos Rêveset de les réaliser, bien sûr. 🙂

 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez2
Tweetez
Partagez
+1
2 Partages