Allergie au jogging !?

5,00

– audio (23 minutes) : protocole EFT : « J’aime pas le jogging ! « .
– texte (pdf : 2800 mots) : présentation et résumé du protocole EFT

L’EFT (Emotional Freedom Techniques) est une technique EnFanTine et très efficace, qu’on peut pratiquer seul, par exemple avec l’aide d’un protocole comme celui-ci.. Pour connaître les bases de l’EFT, cliquez  ici.

Une allergie au jogging ? C’est une blague, c’est impossible, voyons…

Et pourtant non…. Je vous raconte.

Mais auparavant, voici ce que vous pourrez découvrir à travers ce texte et ce tapping.

 

  • Vous verrez ce qu’il y a à la base de toute allergie : une blessure émotionnelle, d’une partie de nous (pas nécessairement nous en entier). Celle-ci se manifeste par des écoulements (le nez qui coule ; presque tous les écoulements correspondent à des larmes réprimées), de la toux (on rejette quelque chose qui nous fait mal), une rougeur, des démangeaisons (tout cela signifie : « Ne m’approchez pas, laissez-moi tranquille »). C’est un peu schématique, mais ces pistes sont vraiment aidantes.
  • Et donc qu’au delà d’une apparente « allergie au pollen ou à la pollution », se cache souvent bien autre chose.
  • Vous verrez à quel point les mémoires cellulaires et inconscientes peuvent se manifester suite à un déclencheur, même des années et des années après la blessure émotionnelle. Le mouvement de la course à pied les a nettement réactivées chez moi.
  • Et si vous le souhaitez, vous pourrez bénéficier du protocole EFT qui a fait passer mon « allergie » de « 50 sur 10 », à … zéro (en 22 minutes 45 chrono).

 

Ce tapping  est adaptable :

  • A toute forme d’allergie, ou autres symptômes, déclenchés par des sensations musculaires
  • A des mauvais souvenirs de sport : à l’école, ou dans une compétition par exemple

 

Maintenant, je vous raconte.

Le sport, ça n’a jamais été mon truc (Vous comprendrez vite pourquoi quand vous lirez la suite).  Mais, une voisine et amie souhaitait faire régulièrement du jogging. Nous nous sommes dit que ça serait sympa d’en faire ensemble, que c’était bon pour la santé, et que nous allions nous motiver mutuellement.

 

Nous commençons. Nous habitons toutes les deux à quelques minutes d’un joli parc, c’est le printemps, tout s’annonce au mieux.

Deux ou trois séances se passent plutôt bien, elle respecte mon rythme d’escargot fatigué, et ça va. Malgré tout, à peine une heure après mon jogging « quotidien », je me retrouve avec toutes les apparences d’un énorme rhume.

Un mouchoir sur le nez pendant plusieurs jours, j’échappe au rituel jogging avec une raison « extrêmement valable ». Mon conscient trouve cela dommage, mon inconscient pas du tout, et mon entourage me parle d’allergie aux pollens, ou à la pollution.
Je sais très bien que tout cela a bon dos, mais comme j’ai beaucoup d’autres choses à faire, je décide d’attendre que ça passe

J’y retourne. C’est toujours le printemps, le parc est toujours aussi joli et agréable, nous nous remettons à courir presque quotidiennement pendant une quinzaine de jours.

Et… de nouveau, un « rhume-allergie » me maintient un mouchoir sur le nez pendant une autre semaine, là encore, quelques minutes après un jogging.

On me parle de nouveau d’allergie au pollen, et moi je dis en « plaisantant » : « Quand on voit dans quelles circonstances ça s’est produit, ça doit plutôt être une allergie au jogging ».

 

On devrait toujours faire attention à nos « plaisanteries », surtout quand elles sont répétitives.

 

Comme ce « rhume-allergie » ne me gêne pas trop dans mon travail, je n’en tiens toujours pas compte (quand je dis « mouchoir sur le nez tout le temps », ce n’est pas à ce point : beaucoup moins quand je suis assise devant mon ordinateur, « comme par hasard »).

 

Quelques jours plus tard, je retourne courir, et ça dure encore un certain temps.

Mon conscient est « à peu près content » (bavarder avec la copine tout en courant, profiter de la beauté des fleurs, ça fait un peu passer la « pilule jogging »).

 

Mon inconscient, lui, n’est pas content du tout, et tire une fois de plus la sonnette d’alarme : une heure après être rentrée d’une séance, pour la troisième fois, mon nez redevient tout rouge et se prend encore pour une fontaine !

 

Là, plus question de tergiverser : je prends les grands moyens, et j’enregistre ce protocole EFT sur mon « allergie au jogging ».
Elle était bien réelle, même si elle ne figure pas dans les dictionnaires médicaux.

 

Après ce tapping, les « symptômes allergiques » sont tombés aussitôt !

Et ne sont pas revenus depuis. 

 

Tout cela pose bien des questions. Pour voir des éléments de réponse, lisez la suite ….

 

Important : Même si de très nombreux témoignages montrent des résultats spectaculaires suite à l’utilisation de l’EFT, il n’y a aucune garantie que chaque personne obtiendra le même type de résultats.

D’autre part, l’EFT ne prétend en rien remplacer un traitement médical, mais elle peut en être un complément appréciable.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Allergie au jogging !?”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.