J'aime l'EFT

Qui suis-je ?

Claude CanivezJe m’appelle Claude Canivez, je suis passionnée de développement personnel depuis des années.

 

Avant :

J’ai d’abord été professeure de maths, quelques années en collège. J’ai ensuite donné  des cours particuliers pendant 5 ans : une expérience très riche, où j’ai pu m’apercevoir du lien étroit entre l’émotionnel et les difficultés d’apprentissage, et de la souffrance réelle des adolescents dits en « échec scolaire » (perte de confiance en soi, découragement…).

 

Puis, à la naissance de mon premier enfant, il devenait clair que je ne pourrai pas longtemps continuer à travailler le mercredi, le week-end, et les soirs après 17h. Je suis donc devenue professeure des écoles (maternelle et primaire), en me spécialisant très vite vers le RASED : aide en petits groupes, sur le temps scolaire, pour les enfants en difficulté scolaire. Cette aide concernait principalement : la lecture, l’orthographe, les bases des mathématiques, et les méthodes de travail.

J’ai constaté chez mes jeunes élèves le même découragement que chez les ados fâchés avec les maths.

 

J’étais déjà plus attirée par la compréhension du psychisme de mes élèves, que par la pédagogie proprement dite (mais l’un n’empêche pas l’autre).

 

 

Et maintenant   🙂

Et maintenant, à la retraite depuis peu, j’exerce le métier dont je rêvais depuis longtemps : accompagnatrice EFT   🙂 . Je vous en parle dans la catégorie : « Mes services ».

Voici en quelques lignes, mes  « grands moments philosophiques », ceux qui ont changé ma vision du monde :

 

 

L’Afrique,

un séjour de plusieurs années en Côte d’Ivoire, grâce auquel j’ai définitivement renoncé à mes « certitudes » d’athée occidentale : que pesaient-elles devant les récits quotidiens de gens qui, dès qu’on les écoutait un peu, parlaient de réincarnation, d’esprits de la nature, de guérisons «miraculeuses», et de tant d’autres choses.

Cela a ancré en moi un désir profond d’en savoir plus sur ces dimensions inconnues de notre être, de les relier à la recherche spirituelle qui m’intéressait déjà, et surtout de comprendre en quoi ces connaissances pouvaient nous rendre plus heureux.

 

 

Les soins énergétiques,

Des stages du Corps-Miroir(technique de guérison énergétique basée sur la Lumière Blanche et une harmonisation des chakras) : là, au cours d’exercices pratiques, j’ai pu vérifier l’idée que nous sommes tous Guérisseurs.

J’y ai appris aussi que nous sommes des Êtres d’Energie, que l’ensemble de nos pensées gère le fonctionnement de notre corps physique et les évènements de notre vie, et qu’en conséquence, tout peut être guéri.   Mais : quand je faisais des soins énergétiques à d’autres, j’y arrivais bien. Par contre, j’avais beaucoup plus de mal à appliquer cette technique à moi-même.

 

 

… puis l’EFT !

– Puis, enfin, un vrai début de solution à ce problème précis : en 2009, je trouve «par hasard» sur Internet une vidéo d’EFT, puis une autre, puis une autre. Et depuis, je n’ai plus arrêté d’expérimenter cette superbe technique, grâce à laquelle je suis, vraiment, bien plus heureuse qu’avant. D’où mon désir de la partager avec le plus de monde possible.

 

 

Et d’autres outils :

Avant de connaître l’EFT, j’avais fait de nombreux stages (en tant que cliente, mais c’est aussi une façon d’apprendre) :

 

– de rebirth : vu avec le recul, c’est, comme l’EFT, une façon de déprogrammer le cerveau émotionnel. Une respiration très amplifiée, au niveau de la poitrine, permet de faire remonter des émotions enfouies.

 

– d’Analyse Transactionnelle : à travers elle, j’ai pris conscience des multiples « sous-personnalités » (« Etats du moi ») qui nous habitent, et des relations souvent complexes qu’elles ont entre elles.

 

– de sophrologie : pensée positive, en état de relaxation (ondes Alpha). C’est une sorte de visualisation dirigée par un thérapeute, ou encore une méditation pleine d’images poétiques.

 

J’ai aussi beaucoup pratiqué, suite à la lecture de quelques livres, le Rêve Eveillé Dirigé : essentiellement comme une forme d’introspection, quelquefois aussi avec des proches. On part d’une difficulté concrète, on se la représente sous forme d’images symboliques, et on regarde évoluer ces images; c’est poétique, souvent « surréaliste ». C’est une occasion de voir, vraiment, l’inconscient à l’oeuvre dans son travail de guérison : magnifique.

 

Je m’intéresse aussi :

  • aux Constellations Familiales : cette technique, issue de la Psychogénéalogie, permet de constater à chaque instant à quel point nous sommes tous reliés. Je souhaite l’expérimenter souvent et l’approfondir.
  • à la méthode NERTI  (Nettoyage Emotionnel Rapide des Traumatismes Inconscients) : déprogrammation des peurs engrammées dans le cerveau reptilien (celui qui assure la survie), par une écoute consciente des sensations.
  • à la CNV (Communication Non Violente), en particulier à ce qui concerne l’auto-empathie, une réconciliation entre les différentes parties de nous, à travers un processus précis, qu’on désigne par le sigle OSBD (Observation , Sentiments, Besoins, D : demande bienveillante à l’autre, ou dans le cas de l’auto-empathie : action pour améliorer la situation).

 

C’est fascinant de voir comment ces techniques s’enrichissent mutuellement, permettant à chaque thérapeute d’avoir une façon de faire unique, et de pouvoir faire de plus en plus du « sur mesure », vraiment à l’écoute de la personne qu’il accompagne.

 

Et fascinant aussi d’observer l’expansion du développement personnel depuis quelques années : des méthodes nouvelles apparaissent sans cesse, d’autres deviennent plus accessibles.

 

Malgré toutes les « régressions » que connaît l’humanité en ce moment, 2012, c’était bien la fin d’un monde. Donc le début d’un nouveau. Un monde où, s’éloignant des habituels « qui suis-je », l’humanité commence à redécouvrir « Qui Nous Sommes vraiment » : des Êtres d’Energie et de Lumière.

 

Namasté.

 

Mes diplômes

  • DEUG de maths-physique, à Paris VII
  • puis maîtrise d’informatique, à Paris VI
  • 1e année de DEUG d’anglais, à Paris VII
  • professeur des écoles, Académie de Créteil
  • CAPSAIS (certificat d’aptitude aux actions pédagogiques spécialisées d’adaptation de d’intégration scolaire)
  • Praticienne en EFT clinique, Psycho-Energéticienne. IFPEC

 


 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

 

10 reflexions sur “Qui suis-je ?

    1. Claude Auteur de l'article

      Merci beaucoup pour tes encouragements; le projet de thérapeute n’en est encore qu’à ses tout débuts, mais j’y tiens un maximum : j’adore vraiment ce métier.

  1. Hasnk

    Bonsoir Claude
    Je vous remercie de l’aide que vous apportez par votre dévouement et votre gentillesse

    Bravo à vous soyez fière de vous

    Namaste

    1. Claude Auteur de l'article

      Merci Reb. Et toi, tu as aussi un super parcours, alors que tu n’as que 19 ans : ça sera de plus en plus génial, sûr.
      Je t’embrasse.

  2. kaloue

    Bonjour,

    Je suis admirative devant cette carrière qui aboutit finalement au métier que l’on souhaitait faire à la retraite!!!
    Je suis moi- même prof des écoles et je découvre l’EFT…
    Mes loulous ont 5 ans et tellement d’énergie et d’enthousiasme!!!
    Je me délecte de vos articles…
    A bientôt

    1. Claude Auteur de l'article

      Merci beaucoup, Pascale 🙂

      Tu vas sûrement aimer cet article : on y parle d’EFT à l’école, et ça commence même en France (pas encore beaucoup, mais c’est un vrai début) : https://www.jaime-left.com/2015/05/21/left-cest-enfantin/. Il y a 3-4 ans, ça ne semblait même pas envisageable : le monde change vraiment !

      Imagine ce que deviendra l’humanité QUAND beaucoup, beaucoup d’enfants, bien avant l’âge scolaire, seront familiers avec de tels outils… (je préfère dire : « quand » et mettre plein d’énergie dans cette pensée).

  3. Lotfi DJELASSI

    Bonjour Claude,

    À la lecture de votre blog il semble que vous êtes en quête de sens spirituel… Et que le « mal » semble entraver votre chemin… Comme vous le dites implicitement cette crise social et économique est aussi spirituel…

    Depuis la Révolution française, les puissant marchand ont mené une guerre à l’église… Cette guerre sournoise qui ne dit pas son nom persiste encore de nos jours. Ils ont sciemment et volontairement vidé les églises pour affaiblir le pouvoir temporel et favoriser la société marchande. Si bien que le vide spirituel laissé aux citoyens est profond…

    Les apprenti sorcier dans l’ingénierie sociale ont compris il y a longtemps que le consumérisme et l’amoure avec un grand A est un puissant substitut… D’où pourquoi notre société marchande libéralise toujours plus l’économie et la sexualité car la « la nature a horreur du vide » et qui plus c’est bon pour le profit…

    Ceci étant dit, croyance ou pas croyante je vous suggère de vivre votre spiritualité sans entrave…

    Selon mon point de vue, pour comprendre l’asservissement des hommes et des femmes il faut comprendre les effets pervers du capitalisme. Sur ce point beaucoup de choses ont été écrites notamment Karl Marx. Tous sont d’accord sur le fond.

    Je vous souhaite bonne continuation sur ce blog et à plaisir

    1. Claude Auteur de l'article

      Bonjour Lotfi, merci de votre commentaire.

      Que je sois en quête de spiritualité : oui, absolument. « Que le « mal » semble entraver mon chemin » : moins, quand même, ou bien nous ne donnons pas le même sens aux mots. Pour moi, la quête de spiritualité, c’est un peu comme réparer une connexion Internet avec plein de bugs et de parasites (un peu + expliqué ici : https://www.jaime-left.com/2013/07/23/intuition/ ; on essaie d’accéder à la Source, et nos conditionnements contradictoires nous freinent à chaque pas. Mais ce n’est pas un « mal », c’est juste des parties de nous à guérir, et il est important de le faire avec bienveillance. (cf « Je m’aime et je m’accepte » : https://www.jaime-left.com/2016/08/04/je-maime-et-je-maccepte/).

      Bien sûr le capitalisme, la société marchande, et aussi les églises (telles qu’elles étaient depuis que l’empereur Constantin a récupéré le christianisme au profit du pouvoir, au Ive siècle) ont largement contribué à ces conditionnements. Et des analyses comme celles que vous faites sur votre page FB aident à en prendre conscience. Par contre, avoir de la haine pour eux ou pour qui que ce soit fait constitue une grande partie de nos conditionnements à tous.. « Soyez vous-même le changement que vous voulez voir dans le monde- (Gandhi).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez16
Tweetez
Partagez
+1
16 Partages