J'aime l'EFT

Les égrégores

égrégores

 

D’abord, un rappel : tout ce qui existe est fait d’énergie. Cette énergie est plus dense dans un corps physique que dans des pensées et des émotions, mais il s’agit tout de même d’énergie, sous forme d’un champ magnétique, résultante de beaucoup d’autres champs magnétiques.

 

Un égrégore est un ensemble de croyances et d’émotions, une sorte de nuage énergétique, constitué par des pensées proches les unes des autres. Ces pensées se fécondent mutuellement, rendant le tout différent de la somme des parties.

 

Chaque groupe humain (famille, pays, entreprise, type de métier, parti politique, ensemble des gens ayant des recherches philosophiques assez proches, etc) génère un ou plusieurs égrégores. De même, chaque ensemble de pensées proches (la peur de la crise économique, la peur de la mort, mais aussi l’ensemble des pensées de ceux qui oeuvrent pour la Lumière, pour une société plus belle et plus heureuse).

 

Notre pensée est donc en interaction permanente avec ces égrégores : elle est influencée par eux, mais elle les modifie dans une certaine mesure ; je parlerai souvent de « contribuer à nettoyer le nuage noir qui entoure l’humanité », c’est une autre façon de parler d’égrégores négatifs. C’est une des significations de la phrase de Marianne Williamson : « Tout être qui se libère, libère les autres ».

 

 

Egrégores et salle fumeurs : une comparaison bien pratique.

Il ne s’agit pas ici de discuter des méfaits du tabac, mais d’utiliser une comparaison simple, qui permet de mieux comprendre les différents aspects d’un égrégore.

 

Imaginez la salle « fumeurs » d’une entreprise. Tous les accros au tabac viennent y faire leur pause cigarettes, à différents moments de la journée.

 

égrégores

 

  1. chacun émet son nuage de fumées,
  2. il s’imprègne de celui des autres.
  3. Les murs en sont imprégnés (la preuve, ils jaunissent),
  4. même après avoir ouvert les fenêtres, même le lundi matin après un week-end sans fumeurs, une partie de l’odeur subsiste : elle est atténuée, mais toujours présente.
  5. Quelqu’un qui passe dans les parages, même sans entrer, « profite » de l’odeur, même si elle est moins forte aux abords de la pièce.
  6. Mais : chacun a toujours la solution de sortir de cette pièce et de s’en éloigner suffisamment.
  7. Et si un jour, l’entreprise décide de changer la destination de cette pièce, donc d’aérer suffisamment et de refaire les peintures, l’odeur disparaît complètement.

 

De la même manière, les « nuages énergétiques » créés par nos pensées +  émotions interagissent avec ceux des autres, imprègnent ce qui nous entourent… mais peuvent aussi se changer ! 

Et nous ne sommes pas non plus des victimes impuissantes face à eux : si on sent qu’ils ne nous aident en rien, on peut « changer de pièce ».

 

 

Egrégores et champs magnétiques

Comparer un égrégore à une accumulation de fumées de cigarettes est moins poétique que de le comparer à un nuage.

 

Dans la réalité, un égrégore est un champ magnétique. C’est la résultante des pensées + émotions émises par tous les êtres. Pas seulement de tous les humains : la souffrance et la peur concernent aussi les animaux et les plantes, mais aussi la paix : l’atmosphère apaisante des forêts vient aussi, logiquement, d’un égrégore émis par elles. Sans parler des champs magnétiques créés par les êtres invisibles à nos yeux physiques.

 

 

Egrégores et longueurs d’ondes

L’expression « être (ou non) sur la même longueur d’ondes que quelqu’un » fait partie du langage courant. La fréquence vibratoire et la longueur d’onde sont deux notions physiques étroitement liées.

Les égrégores soient liés à la fréquence vibratoire de la pensée qui les émet : un peu comme des nuages se situent à des hauteurs différentes dans le ciel.

 

 

On peut imaginer qu’une même situation va générer plusieurs « nuages énergétiques » situés dans une même zone mais à des hauteurs différentes.

 

égrégores

 

Un exemple : les réactions face à la crise économique.

On peut se représenter :

  • un nuage de fréquence basse, fait des peurs des « employés » craignant de perdre leur travail.
  • un autre nuage de fréquence basse, celui des employeurs leur mettant la pression, par peur de manquer, eux aussi. Ces deux nuages sont très proches l’un de l’autre. Donc, chaque fois qu’ils veulent s’opposer les uns aux autres, ils ré-énergétisent ces deux nuages, et donc attirent encore plus de conflits et de frustrations (Loi d’Attraction).
  • un nuage de fréquence plus élevée : celui de ceux qui ont intégré que le mot « crise »
    signifie étymologiquement « changement profond », qui voient la crise économique comme une crise de conscience, et qui souhaitent participer à la construction d’un monde Connecté à l’Univers, d’un monde où chacun se souvient de Qui Nous Sommes. Et ça, c’est une super motivation : rien que d’y penser, j’ai le grand sourire 🙂  🙂  🙂

 

 

Il n’y a aucun jugement de valeur dans ce que je viens d’écrire : la peur, la haine, la tristesse, ont un niveau vibratoire très bas; l’espoir, l’Amour, la joie de se sentir Connecté à plus grand que nous, correspondent à des fréquences plus élevées.

Et chacun oscille entre ces différents niveaux, selon ce à quoi il se trouve confronté; on est évidemment plus heureux dans les nuages de fréquences élevées.

 

C’est ce que je nous souhaite à tous 🙂

 

 

Cet article vous a plu ?

Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien

recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 

et un schéma des points EFT imprimable.

Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez
Tweetez
Partagez
+1
0 Partages