J'aime l'EFT

Protocole EFT : Pour abandonner les programmations défaitistes. (+ audio)

 

joie-fleurCet article fait suite à l’article  « Abandonner les programmations défaitistes »

 

Quand on est « dans le 36ième dessous », une partie de nous a l’impression que rien ne sert à rien, pas même de faire de l’EFT sur ce ressenti. C’est juste un piège de notre inconscient, il faut vraiment éviter d’y tomber ! Alors, c’est parti ! (malgré tout…)

 
 

 Protocole EFT

 

Si ça va si mal… dépêchez-vous de cliquer ci-dessous pour écouter l’audio
de ce protocole EFT  :

14.4.22. abandonner prg. défaitistes

 

Et si ça va bien, faites-le quand même… on a tous des vieilles zones douloureuses au fin fond de notre inconscient, il vaut mieux les guérir avant qu’elles ne se manifestent.
 
 

A quoi bon le faire, RIEN ne marche pour moi   … ? 🙁

Quand  ça va vraiment mal, on peut laisser tomber la partie « Point Karaté » : on ne voit alors que le problème, on n’est même pas en état d’entrevoir une solution (C’est l’ « EFT d’urgence »).

 

  • Je ne veux même plus faire d’EFT
  • C’est comme tout le reste, ça ne PEUT PAS marcher avec moi !
  • Dans l’état où je suis, RIEN ne marche !

 

Quelquefois, on est tellement mal que les parties de nous qui essaient timidement de refaire surface se font envoyer sur les roses…

 

  • Tu le sais bien, enfin, arrête de m’embêter avec ça !
  • Ça ne peut pas marcher, je te dis !
  • Je n’y crois même plus, je ne crois plus à rien.
  • RIEN ne marche avec moi, tu devrais le savoir, à la fin !
  • J’essaie ceci, ça rate ; j’essaie cela, ça rate aussi…
  • Ou ça finit par réussir, mais c’est tellement lourd, tellement pesant…
  • Ça ne peut plus continuer comme ça, voilà.
  • Ça ne peut plus continuer comme ça.
  • J’en ai tellement marre…
  • Je ne vais plus rien faire, rien de rien, tu as compris ?!
  • Plus rien faire du tout, na ! Y en a marre…
  • Je ne veux plus rien faire, voilà.
  • No future, pas d’espoir, RIEN !
  • Voilà, c’est comme ça. (1’30)

 

 

Tellement besoin d’écoute…

Nous sommes multiples. Heureusement que certaines parties de nous sont plus calmes. Quand on arrête de hurler, on commence à les entendre…

 

  • – J’entends que tu en as marre…
  • – OUIIII ! Pire que ça encore.
  • Archi marre, tu entends ?!
  • – oui… j’entends que tu en as vraiment marre,
  • plus que ça encore…
  • – mmmh.
  • – c’est vraiment dur pour toi…
  • – mmmh.
  • Vraiment dur…
  • On dirait que tu me comprends un petit peu ?
  • – J’essaie vraiment ; je ne te juge pas…
  • J’entends que c’est vraiment dur…
  • Tu penses que tu n’y arriveras jamais.
  • Une partie de toi pense que tu n’y arriveras jamais…
  • Elle en est vraiment sûre…  (2’40)

 

Nous sommes multiples. Des parties de notre psychisme, qui datent de notre petite enfance, ont élaboré des stratégies étranges, inadaptées à notre vie d’adulte ; mais ces stratégies étaient toujours faites pour nous aider à survivre, à nous adapter à notre milieu, vu avec nos yeux d’enfant qui ne comprenait pas tout ce qui l’entourait.

 

  • – Tu crois ? une partie de moi est sûre que je n’y arriverai jamais ?
  • Mais pourquoi elle croit ça ? c’est qui cette partie de moi ?
  • D’où elle sort ? Pourquoi elle veut m’accabler comme ça ?
  • – peut-être qu’elle veut te protéger…
  • – Ah….
  • Quelle drôle d’idée … ???
  • – elle ne veut pas que tu te fasses du mal,
  • Elle ne veut pas que tu sois déçue, elle t’aime … !  (3’25)

 

 

Voir les choses autrement ?

Point karaté : Même si une partie de moi ne veut pas que j’agisse, de peur que je me fasse mal, ou que je sois déçue, je m’aime et je m’accepte complètement, et je peux envisager de voir les choses un tout petit peu différemment.

 

On laisse les nouveaux points de vue s’infiltrer peu à peu dans le Cerveau émotionnel, passer progressivement la barrière de l’amygdale.

 

Autres points :

  • Elle a sûrement raison, cette partie de moi.
  • Complètement raison, totalement raison.
  • Mais peut-être un tout petit peu, pas totalement raison ????
  • Ou encore, elle a eu raison avant, il y a longtemps,
  • mais peut-être plus maintenant ?
  • peut-être qu’elle avait raison quand j’étais petit(e),
  • mais plus maintenant,
  • maintenant que je suis grand(e) ?
  • C’est vrai, je ne pouvais pas faire les mêmes choses que maintenant,
  • quand j’avais 3 ans…  (4’50)

 

Certes, pour le Cerveau rationnel, ce n’est pas une révélation. Mais le Cerveau émotionnel, lui, n’a pas du tout la même logique : il faut le temps de se mettre au courant ! Certaines parties de nous restent figées dans le passé, un peu comme le château de la Belle au Bois Dormant…

 

  • Je suis grand(e), je ne suis plus un petit enfant…
  • Ooooh…
  • Alors, il y a des choses que je sais faire MAINTENANT
  • Et je peux peut-être même les trouver agréables et intéressantes !
  • Et je suis peut-être capable de les réussir !
  • Et j’ai le droit de les faire, maintenant ;
  • ce n’était interdit qu’il y a très longtemps !!!
  • merci à ces parties de moi qui essayaient de me protéger,
  • qui m’ont réellement protégée, il y a bien longtemps…
  • et merci aux adultes qui m’ont réellement protégée à cette époque.
  • Ils ont fait de leur mieux, ils n’étaient pas parfaits,
  • mais je suis là.
  • Merci à eux pour tout ce qu’ils ont fait pour moi.  (6’25)

 

 

Intégration du nouveau point de vue

  • Merci à eux pour tout ce qu’ils ont fait pour moi.
  • Mais c’était dans le passé.
  • Leurs ordres, leurs interdits, leur surprotection, c’était dans le passé.
  • Ça ne me concerne plus maintenant.
  • Merci à eux, tout cela c’était du passé.
  • Seul, reste l’Amour;
  • seul, reste l’Amour, la bienveillance qu’ils ont eu à mon égard, et tout ce qu’ils m’ont appris.
  • Et c’est l’Essentiel.
  • C’est tout ce qui compte, maintenant.
  • Des croyances, des obligations, des interdits, étaient restés bloqués en moi.
  • Mais ils dataient du passé.
  • Plus rien de tout cela ne m’est interdit, maintenant. (8′)

 

Nous sommes habitués à repérer des interdits toxiques (ex. « Dans notre famille, tout le monde est pauvre … sous-entendu : et doit le rester ») ; peut-être moins habitués à voir des interdits simplement dépassés, mais qui ont vraiment eu leur raison d’être (« Ne descends pas l’escalier tout seul, tu es trop petit » : c’était justifié quand on savait à peine marcher) ; il me semble qu’il nous reste quelques interdits et obligations de ce genre, restés « cachés » quelque part dans notre Cerveau émotionnel.

 

 

Afformations

  • Pourquoi je me sens maintenant si détendue ?
  • Si puissante, si libre ?
  • Pourquoi je n’ai maintenant que de la reconnaissance envers ma famille,
  • envers les adultes qui m’ont élevée ?
  • ils ont fait ce qu’ils ont pu, avec ce qu’ils étaient ;
  • leurs angoisses, et leurs domaines d’épanouissement.
  • Pourquoi je les regarde maintenant avec sympathie,
  • Sans les admirer excessivement, mais sans rancune non plus ?
  • Pourquoi je sens maintenant l’énergie circuler plus librement en moi ?
  • Pourquoi je me sens maintenant bien plus puissante et plus libre ?
  • Merci l’Univers, merci à tous.
  • Namasté. (9’25)

 

Cet article vous a plu ?

Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidienrecevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », et un schéma des points EFT imprimable.

Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

 

 

2 reflexions sur “Protocole EFT : Pour abandonner les programmations défaitistes. (+ audio)

  1. karim

    bonjour Claude

    merci pour cet article oui de temps en temps je me sent dégoûté et et j’ai des pensées négatives comme je ne sert a rien et je suis inutile dans la société

    et je ne serais pas capable de faire des projets
    je ne sais pas si c’est du a ma enfance ou a la société qu’on vit

    merci beaucoup Claude et bonne fin de journée

    1. Claude Auteur de l'article

      Bonjour Karim

      Un autre protocole qui peut t’aider dans ces moments-là; sur la même idée, mais un peu différent : https://www.jaime-left.com/2013/12/30/protocole-eft-guerir-nos-zones-de-desespoir/

      Ne cherche JAMAIS de causes EXTERIEURES; j’ai perdu des années de ma vie à ruminer sur mon enfance, la société, et ceci et cela, et à chercher le pourquoi et le comment : très mauvaise idée. C’est notre vision du monde de MAINTENANT qui est importante.

      Nous sommes comme un ensemble d’aimants, dont beaucoup sont très mal réglés; lis les quelques articles du blog qui concernent la Loi d’Attraction, ils sont tous listés ici : https://www.jaime-left.com/2013/07/23/loi-dattraction/

      Quand tu te sens inutile dans la société : demande-toi de quelle manière toi, tu ADORERAIS être utile ? Par exemple : pour moi, c’est en faisant de l’EFT avec des gens 😉 . Et toi, qu’est-ce que tu adores faire qui puisse être bon pour le monde ? Il y a nécessairement quelque chose, même si tu ne l’as pas encore découvert. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez48
Tweetez
Partagez
+1
48 Partages