2. Disputes et travail scolaire : des causes et des solutions (+ EFT)

Disputes et travail scolaire, cela va souvent ensemble, malheureusement.
Dans l’article précédent, on a évoqué le discours intérieur terrible que s’infligent tant de parents (ça vous parle ?), puis une vidéo avec un protocole EFT a commencé à apaiser ce discours.

 

On va tenter d’expliquer ici ce qui provoque toutes ces disputes quand vous aidez vos enfants pour leur travail scolaire.

J’y vois au moins deux causes principales, et leurs conséquences spécifiques :

  1. La croyance que : quand on connaît quelque chose, il est facile de l’enseigner à n’importe qui, à votre enfant en particulier. En fait non, vraiment pas, pour des dizaines de raisons; on aborde les principales dans cet article.
    Conséquences dramatiques : vous vous reprochez et vous reprochez au monde entier (enfant, famille, école) ce que vous prenez pour un échec. En réalité, ce n’en est pas un : vous vous attaquez à quelque chose qui est loin d’être aussi simple qu’il ne le paraît. Mais c’est comme tout, ça s’apprend !
  2. Tenter d’aider votre enfant réactive en vous quantité de blessures liées à vos apprentissages passés : entre autres des souvenirs plus ou moins inconscients de vous en classe, de vous arrivant à la maison avec des mauvaises notes.
    Conséquence si vous mettez ces souvenirs « sous le tapis » : essayer de l’accompagner dans son travail vous demandera une énergie mentale encore plus considérable, tout cela pour une tâche dont on vient de voir qu’elle est réellement ardue.

 

1. C’est facile d’enseigner ce qu’on connaît ? Pas tant que ça …

La croyance « C’est facile d’enseigner ce qu’on connaît » est associée à de nombreuses autres croyances, souvent contradictoires (c’est normal pour des croyances !); parmi lesquelles :

  • Si j’ai appris à lire, écrire, compter, et plus : je n’ai qu’à refaire comme j’ai appris.
  • les enseignants sont payés à rien f…, de toute façon ils ne font que de la garderie.
  • Mes enfants « devraient » comprendre; ils n’ont pas travaillé assez, ils y mettent de la mauvaise volonté.
  • Si je ne sais pas aider mes enfants, c’est un véritable échec.
  • Il faut que je les aide dans leur travail scolaire, même si ça ne me fait pas plaisir : je vais faire des efforts et ça va aller…

 

Spécificité du métier d’enseignant

Même à l’époque actuelle, où il y a plus que jamais une dimension d’endoctrinement, le métier d’enseignant est réellement un métier, y compris en maternelle.

Dans tous les métiers (normalement) la dimension relations humaines est fondamentale. A compétences égales, vous préférerez un garagiste aimable à un grognon qui vous reproche de mal entretenir votre voiture, on est d’accord ?

 

La spécificité d’un garagiste est de savoir réparer les voitures, tout en comprenant qu’éventuellement, ce ne soit pas du tout le talent principal de ses clients (sinon, ils ne seraient pas ses clients ! Ils se débrouilleraient tous seuls).

La spécificité d’un enseignant est de savoir bien expliquer ce qu’il transmet : de façon rapide, efficace, intéressante. Avec patience, précision,  esprit de recherche.
Et bienveillance, évidemment. Si un enfant ne comprend pas quelque chose, ce n’est ni qu’il est stupide, ni qu’il y met de la mauvaise volonté, ni qu’il ne travaille pas assez.

Après avoir entendu des gens s’énerver après moi parce que je ne connaissais pas ce qu’ils étaient supposés m’apprendre 🤔 😏 😮 … j’ai compris que transmettre une information clairement et calmement, c’est une réelle compétence  👍.

Expliquer, ce n’est pas si simple…

Si un enfant n’a pas compris avec une première explication,
– il faut en chercher une autre
– tout en essayant de repérer « ce qui coince » , en se posant des questions comme ci-dessous :

  • qu’est-ce que l’enfant n’a pas compris ? dans son cours ? dans ce qu’on lui demande de faire ?
  • quelle représentation il a de la situation ? est-ce qu’il voit le sens de ce qu’on veut lui apprendre ? Des études ont montré que la représentation inconsciente que les élèves de l’école primaire ont de la digestion, c’est qu’il y a « un tuyau pour le pipi, un tuyau pour le caca ».
    Dans ces conditions, comment vont-ils comprendre que les aliments sont transformés pour passer dans le sang puis être apportés aux organes ? Tant que cette représentation subsiste dans son esprit, on construit sur du sable.
    Si seulement
    il n’y avait que cet exemple …
    Ces représentations étranges ont lieu dans tous les domaines; et tant qu’elles ne sont pas repérées par l’enseignant, puis conscientisées par l’enfant, puis rectifiées, s’aggrave en lui l’impression confuse que ce qu’il apprend ne veut rien dire. Et de là à « se représenter » que c’est normal… il n’y a pas loin.

Je pourrai écrire sur ce sujet pendant des heures. Ici, j’essaie juste de montrer qu’expliquer clairement quelque chose, c’est un vrai métier, tout aussi complexe que celui de garagiste ou d’électricien. Et surtout qu’il est normal que la plupart des parents ne sachent  pas le faire. Quelles que soient leurs compétences dans les connaissances qu’ils cherchent à transmettre.

Encore une fois, ce n’est pas parce qu’on sait faire quelque chose qu’on sait l’expliquer.

 

Un exemple : la lecture

Vous savez lire, ce n’est pas pour cela que vous savez enseigner la lecture, et c’est normal !

L’enseignement de la lecture a évolué pendant les deux derniers siècles, à travers des affrontements pas toujours aimables (euphémisme !) entre les partisans du global et ceux du syllabique, et les rares qui pensaient que ces deux aspects étaient complémentaires (c’est curieux cette manie que nous avons de nous demander quelle est la seule jambe à utiliser : la gauche ou la droite 🙄😉🙃).

Tout cela pour dire qu’il est normal que ce ne soit ni simple ni naturel !

Une parenthèse : Heureusement que toutes ces recherches ont abouti à un résultat vraiment utile, et SIMPLE. Dès qu’il est question d’apprentissage de la lecture, je partage une méthode que je trouve incroyablement efficace : La Planète des Alphas (si vous voulez la retrouver plus tard, il est indispensable de taper « planète des alphas : le film« .  Un enfant, même en grosse difficulté scolaire, y apprend en s’amusant 15 lettres en 15 minutes, et comprend le principe de base de la combinatoire. Prenez quelques minutes pour regarder, ça « vaut le détour ».

Donc, aider ses enfants comme on a appris, c’est souvent illusoire. Pas seulement pour la lecture : heureusement, certains modes d’apprentissages progressent réellement.

 

Cependant, votre rôle est fondamental  💖 😍

Votre rôle en tant que parent est évidemment primordial : au niveau de l’amour, du relationnel, du vécu partagé. Et à l’occasion, d’un partage de connaissances, scolaire à l’occasion, mais pas seulement.  Vous lui apportez davantage en partageant avec lui des activités que vous aimez vraiment, en lui apprenant au passage vos connaissances à vous (bricolage, sport, découverte de la nature, cuisine, vie pratique), en l’associant à tout ce qui concerne la vie familiale, dans la mesure de l’intérêt qu’il y porte. Ce n’est pas « secondaire », c’est vraiment, vraiment important.

L’un va adorer s’occuper de ses petits frères, l’autre prendra plaisir à travailler avec ses parents dans la construction de leur future maison, le troisième va se passionner pour le jardinage… Tout cela est possible, dans la mesure où on ne leur dit pas qu’ils sont trop petits pour cela.

Mais tellement souvent, on ne veut pas « les embêter avec nos histoires », on veut les laisser « profiter de leur enfance ».  C’est gentil, mais tellement illusoire … Alors qu’ils ne demandent qu’à apprendre, mais pas dans n’importe quelles conditions.

 

2. Les réactivations de blessures, de traumatismes, liés à la scolarité (+ EFT)

C’est peut-être LE point qui obscurcit tous les autres, celui qui est à la base de tant de disputes parents enfants. En effet, il n’est pas évident à trouver : c’est un « point aveugle » dont on n’a pas souvent conscience.
On est tellement « hypnotisé » par nos discours habituels :

  • il devrait travailler davantage
  • que va-t-il devenir ?
  • et ses examens, oh la la…
  • qu’est-ce que je dois faire ?

J’en ai énuméré plus que cela dans l’article précédent, je ne vais pas recommencer.

 

Chaque moment où le stress monte, plutôt que d’exploser sur lui ou intérieurement sur vous, il vaut mieux faire une pause (voir : « pause CNV »), et vous demander ce que la situation du moment touche en vous.

 

Cette vidéo avec un tapping peut vous aider à le guérir.

 

 

J’anime souvent des ateliers gratuits sur ce sujet, en particulier :

Voir les dates en cliquant sur  AGENDA.

 

Pour aller plus loin

Les packs familiaux « EFT scolarité » vous permettront de résoudre une grande partie de ses difficultés. Ils s’adressent à vous, à vos enfants, à tous les membres de votre famille qui en ont besoin : en effet, les difficultés scolaires d’un enfant concernent tous ses proches, et plus l’un des membres de la famille va mieux, plus l’ensemble de la famille s’apaise et va mieux aussi. Et plus vos enfants réussissent en classe.

Pour en savoir plus, cliquez ICI.

apprendre avec plaisir

 

 

Et cette semaine :

JEUDI 6 OCTOBRE 2022 : un Atelier gratuit sur Internet :

« COMPRENDRE vos enfants dans leur scolarité, grâce à l’EFT et à d’autres outils ».

 

Et si travailler avec vos enfants devenait vraiment agréable, pour eux et pour vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez