Votre enfant passe son bac … et tout va bien !  (tapping)

tout va bien ! (geste pouce)

Passer un examen, c’est souvent un gros stress… pour votre enfant, mais aussi pour vous. 

Vous avez peut-être lu l’article précédent :   Votre enfant passe le bac…  aïe ! 

Et vous avez sans doute vu qu’il pouvait concerner n’importe qui, parce qu’il met en lumière certains aspects de la relation parents / enfants

 

En effet, que nous soyons ou non parents d’adolescents, nous sommes tous…  des « ex-enfants », donc concernés de très près par cette relation.

 

Heureusement, il n’y a pas que des angoisses dans les relations parents-enfants, bien sûr, ouf ! 😉  Première chose, éviter de rester scotché aux moments difficiles, en se rappelant qu’il n’y a pas qu’eux dans notre vie. Et deuxième, éliminer peu à peu les émotions douloureuses.

 

 

 

Tapping : « Mon enfant passe son bac ».

 

Vous adapterez bien sûr les phrases du protocole EFT à votre situation.  Sauf si vous êtes plongés dans une zone de culpabilité vraiment « bouillante » (ça arrive par moments, rien à voir avec les faits eux-mêmes) ; vous pouvez alors répéter les mots plus neutres que j’emploie.

 

 Il est bien plus efficace de prendre de la distance par rapport à une émotion douloureuse, puis de s’en rapprocher progressivement.  Faire de l’EFT, c’est une expérience intense, mais qui ne doit jamais être rude

 

Pour écouter l’audio : cliquez ici

 

 

 « Si seulement j’avais été un meilleur parent, une meilleure personne ! »

Même si  je n’ai pas été parfaite dans ma relation avec mon enfant, j’envisage de me pardonner, j’envisage de m’aimer et de m’accepter comme je suis et comme j’ai été.

  • Comment ça, me pardonner ?
  • C’est impossible, impossible !
  • J’ai tout raté, dans ma relation avec lui, tout !
  • Si j’étais autrement, il serait tellement plus heureux !
  • Et puis j’ai fait ceci, cela (ne cherchez surtout pas quoi, maintenant)
  • C’était monstrueux, stupide, méchant, abominable !
  • Sa vie est fichue, maintenant, à cause de ça …
  • Tout est de ma faute…
  • Oh la la….

 

Et si vous vous pardonniez… un tout petit peu ?

  • Je ne pourrai jamais envisager une seconde de me pardonner.
  • – même pas un tout petit peu ?
  • Ça améliorerait ta relation avec lui pourtant.
  • Ton sentiment de culpabilité (et le sien !)
  •  plombent réellement votre relation.
  • Ils pèsent des tonnes dans votre relation.
  • Vous alternez l’un et l’autre le :
  • « c’est d’sa faute » et le « c’est d’ma faute » ;
  •  vous faites ça l’un et l’autre,
  • si si, lui aussi…
  • et ça n’aide pas à votre relation, je t’assure.
  • « c’est d’sa faute »
  • « c’est d’ma faute »
  • « c’est d’sa faute »
  • « c’est d’ma faute » …
  • Et si vous aviez ensemble un discours plus joyeux, plus léger ?
  • Si si, c’est possible, au moins un tout petit peu ;
  • et même beaucoup, ça pourrait arriver 🙂

 

 

Responsable, mais non coupable.

  • « c’est d’sa faute »
  • « c’est d’ma faute » …
  • – Et si ce n’était de la faute de personne ?
  • Si personne dans cette histoire n’était « une mauvaise personne » ?
  • Ni ton enfant, ni toi-même, ni personne d’autre ?
  • Tu connais la Loi d’Attraction :
  • Toi ET LUI avez co-créé cette situation.
  • Et toi ET LUI êtes capables de l’améliorer.
  • Vous êtes responsables,
  • ça veut dire que vous êtes capables d’améliorer les choses,
  •  tous les deux,
  • dans le but d’être plus heureux,
  • ce qui est le souhait profond de tous, il me semble…

 

 

Et votre Sagesse Intérieure, à tous les deux ?

  • Si ta pensée tourne en rond,
  • si elle se cogne contre les murs de sa prison intérieure,
  • peut-être que tu peux regarder
  •  … au plafond ?
  • mieux : au Ciel ?
  • mieux : ta Sagesse Intérieure  ET  la sienne ?
  • l’Univers ? la Vie ?
  • C’est souvent eux qu’on oublie
  • Et pourtant c’est Eux qui savent.

 

 

« Et si .. ? »

 

  • Et si rêver à une relation plus douce pouvait améliorer vraiment notre relation ?
  • Et si rêver à une relation plus douce devenait de plus en plus facile ?
  • De plus en plus confortable ?
  • Et si ce que je suis en train de faire, maintenant,
  • faisait vraiment une différence ?

 

Afformations, gratitude.

Si nécessaire, voir : afformations.

 

  • Et pour ses examens, pourquoi je me sens maintenant tellement confiante ?
  • Pourquoi je fais maintenant confiance à sa Sagesse Intérieure,
  • à notre Sagesse Intérieure à tous,
  • et pourquoi je me sens maintenant en paix avec moi-même ?
  • Pourquoi je me polarise si facilement sur ses atouts, ses forces, ses réussites ?
  • Pourquoi j’aime tellement l’encourager dans ses progrès, quels qu’ils soient ?
  • Pourquoi je vois si facilement ses progrès, et ce qui va bien en lui ?
  • Et pourquoi tout cela me fait tellement plaisir ?

 

  • Pourquoi j’ai tellement confiance en ses capacités infinies,
  • Infinies comme nos capacités à tous.
  • Pourquoi je souris, chaque fois que je pense à lui, et à mes autres enfants ?
  • Pourquoi je me sens tellement détendue et confiante, quand je pense à lui ?

 

  • Pourquoi j’ai une telle certitude qu’il réussira sa vie,
  • qu’il s’épanouira à travers ce qu’il vit ?

 

Confiance en SA Sagesse Intérieure

  • Mais… qu’il réussira sa vie selon quels critères … ?
  • hmmm…  peut-être pas les miens,
  • plus exactement, pas ceux de mes conditionnements.
  • Il réussira selon les critères de sa Sagesse Intérieure,
  • qui le fera passer par les chemins qu’Elle veut.
  • C’est ceux qui lui apporteront le plus,
  • ceux qui le rendront le plus heureux.
  • Je fais confiance, je ne vais pas essayer de faire mieux qu’Elle ! 🙂
  • Ni faire « mieux que Dieu », ni faire « mieux que la Vie » …
  • OK, je « lâche prise »….
  • Hé, mais c’est super ! j’ai moins de travail
  • et moins de soucis !

 

  • Et ses examens, alors ?
  • Ça y est, c’est réussi !
  • Je l’imagine radieux, en train de nous annoncer ses résultats,
  • en train de faire plein de projets d’avenir,
  • nous sommes tellement heureux !

 

  • Mais si malgré tout, il échoue, ou qu’il ne réussit pas autant qu’il l’avait espéré… ?
  • C’est OK quand même, bravo d’avoir essayé,
  • Reste à transformer cette expérience en « de l’expérience »,
  • reste à la retourner en positif.
  • Je le sais capable de le faire,
  • je me polarise sur la Sagesse en lui,
  • et sur l’Amour que je ressens pour lui.
  • C’est tout, c’est l’essentiel.

 

  • Namasté.
  • Le Dieu en moi reconnaît le Dieu en lui.
  • Namasté.

 

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
11 Partages
Partagez11
Tweetez
Partagez