J'aime l'EFT

« Tapping-afformations » et tapping « traditionnel ».

Comment un tapping fait uniquement d’afformations, sans phrase de préparation, peut-il être aussi efficace qu’un tapping « traditionnel » ?

 

Un tapping fait seulement d’afformations (affOrmations, pas affirmations, c’est très différent)  et un tapping « traditionnel » n’ont pas du tout la même fonction.

Un tapping traditionnel a pour but d’éliminer un blocage et peut suffire dans certains cas ; mais on peut aussi renforcer la nouvelle vision positive de différentes manières : avec des phrases en « et si… », des phrases en « il est possible que… », ou encore, avec des afformations.

 

Les tappings faits uniquement d’afformations servent à imprégner l’inconscient de positif, et à faire monter l’énergie encore davantage, quand on va déjà plutôt bien. Je les trouve très énergétisants. Ils se rapprochent aussi de la visualisation : on met beaucoup d’énergie dans ce qu’on veut obtenir.

 

En fait, les afformations existaient indépendamment de l’EFT, pour reprogrammer l’inconscient d’une façon plus douce que la pensée positive « pure et dure », parce qu’elles suscitent moins de résistances.

Mais les points d’EFT agissent comme des amplificateurs pour n’importe quelle technique : il est donc utile d’employer les deux à la fois.




Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l'EFT au quotidien
recevez "10 astuces pour faire de l'EFT n'importe où et n'importe quand", 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.




2 reflexions sur “« Tapping-afformations » et tapping « traditionnel ».

  1. Christine

    Merci Claude pour cette mise au point sur les afformations qui sont peut-être moins connues dans la pratique traditionnelle de l’EFT.
    Personnellement je m’en sers en effet pour « positiver » ou pour remonter un niveau énergétique en baisse. Le fait d’employer des formules « du genre « et si… », « pourquoi est-ce que… » permet de leurrer en quelque sorte l’inconscient avec des pensées qui seraient trop en contradiction avec ses croyances.
    A utiliser sans modération.

    1. Claude Auteur de l'article

      Merci pour ton commentaire 🙂 . Les afformations font vraiment monter l’énergie à un point impressionnant. Même quand on les commence sans trop de conviction, on se retrouve souvent avec un grand sourire, sans avoir eu le temps de comprendre ce qui se passait.

      Mais quand il arrive que ça ne suffise pas, et même que ça fasse plutôt l’effet contraire, c’est signe qu’on a une certaine quantité de négatif à évacuer d’abord; les protocoles EFT « classiques » servent justement à ça.

      Et quand on ne peut pas faire un protocole EFT dans l’immédiat, on peut se dire mentalement les phrases intermédiaires dont tu parles : « et si… », « pourquoi est-ce que… »; j’aime bien utiliser aussi des phrases un peu bizarres comme : « Je m’ouvre à l’idée qu’il soit peut-être possible que… » (voir : https://www.jaime-left.com/eft-des-pistes/pensee-positive-ou-presque/); ces phrases intermédiaires permettent, comme tu le dis, de « leurrer l’inconscient », en d’autres termes, d’infiltrer en douceur des idées nouvelles, sans provoquer une explosion de résistances. On utilise aussi beaucoup ces phrases dans le cadre de protocoles EFT classiques, au moment de la « remontée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez23
Tweetez
Partagez
+1
23 Partages