J'aime l'EFT

Tapping pour aimer l’informatique  (2) : EFT pour un personnage du passé

informatique

On a vu dans l’article précédent (protocole EFT pour aimer l’informatique, 1 : drôles d’informaticiens) à quel point des représentations issues du passé pouvaient influer sur notre compréhension du présent.

 

 

Dans ce cas, une partie de moi était restée scotchée à une image effrayante des informaticiens, des sortes de « prolongements de leur ordinateur », sans foi ni loi, qui ignoraient superbement la phrase de Rabelais : « Science sans conscience n’est que ruine de l’Âme ».

 

Un moyen de déprogrammer cet ECHO, c’est d’établir un dialogue entre ces deux visions du monde, l’ancienne et l’actuelle. J’imaginerai donc que l’étudiante que j’étais effectue une ronde d’EFT pour changer sa vision de l’informatique, afin qu’ « elle » ne vienne plus perturber mon travail actuel.

 

 

Tapping  : ces informaticiens me font peur !

Même si je n’aime pas du tout ces profs ou ces collègues de travail, je m’aime et je m’accepte complètement, et je me rappelle que nous sommes tous Reliés par le meilleur de nous-mêmes.

Même si ses profs et ses collègues me font peur, j’envisage de pouvoir les regarder avec bienveillance.… Au moins, avec un peu de bienveillance…

Même si je les trouve complètement fous, je sais maintenant que ce mot ne veut rien dire, qu’ils ont leurs raisons d’être qui ils sont, que leur « folie » reflète quelque chose dans la société et en moi-même, et que nous sommes tous reliés par le meilleur de nous-mêmes.
Et j’envisage même d’arrêter de  radoter quand je pense à eux. Chaque fois qu’on dit que quelqu’un est méchant, ou stupide, ou fou, on perd tout simplement son temps ; il est sûrement possible d’analyser la situation d’une façon un peu plus intelligente.

 

  • Oui, mais je ne me rendais pas compte
  • à quel point ces collègues me font peur ;
  • ils ne réfléchissent jamais.
  • Ils foncent comme des bulldozers,
  • pour construire un monde infernal.
  • Ils ne s’en aperçoivent même pas.
  • – Bravo. Effectivement,
  • tu ne te rendais pas compte de la peur qu’ils t’inspiraient :
  • tu te moquais d’eux quand tu en parlais,
  • tu analysais les dangers de l’informatique,
  • mais tu ne RESSENTAIS pas cette peur.
  • C’est peut-être cela qui va faire la différence.

 

La peur peut être simplement un signal d’alarme.

Même si tu ressentais de la peur, ce n’était pas de la lâcheté, c’était de la conscience. Cette peur signalait un danger réel :

  • Oui, l’informatique n’a pas toujours été utilisée pour le bien de l’humanité, c’est certain.
  • Sur cela, tu avais vu juste.

 

Voir l’informatique autrement.

  • Mais ce que tu ne savais pas, à l’époque,
  • c’est que l’informatique, à travers Internet,
  • permettrait de transmettre des idées géniales ;
  • tu ne savais pas qu’en partie grâce à elle,
  • le développement personnel et la spiritualité
  • prendraient une expansion que tu n’osais même pas imaginer.
  • Toi qui rêvais déjà de voyages,
  • tu ne savais pas que tu pourrais un jour, au même moment,
  • dialoguer avec des gens des quatre coins du monde.
  • Tu ne savais pas à quel point les distances allaient s’effacer,
  • Et les séparations devenir moins douloureuses.

 

informatique

 

  • Tu n’imaginais pas non plus la richesse des échanges
  •  qui allaient se créer,
  • l’embryon d’une véritable démocratie qui est sans doute en train de grandir.
  • Et toi qui rêvais d’écrire des livres, sans jamais passer à l’acte,
  • tu n’imaginais pas à quel point ça serait maintenant plus facile.

 

  • Pour tout cela, tu peux peut-être voir l’informatique autrement ;
  • arrêter le rejet,
  • et essayer la gratitude.

 

  • Bien sûr le monde est loin d’être paix et Amour,
  • et l’informatique contribue souvent aux guerres, à la propagation de la haine, et au flicage des individus.
  • inutile d’insister sur toutes les horreurs qui se déroulent,
  • on sait.
  • On ne risque pas de l’oublier.

 

  • Mais l’énergie va là où va notre pensée ;
  • ça non plus, tu ne savais pas, à l’époque.
  • Aujourd’hui, tu t’aperçois
  • qu’il te restait plein de cicatrices émotionnelles,
  • issues de tes anciennes pensées, de tes anciennes croyances.
  • Elles sont remontées à la surface,
  • et elles sont en train de guérir.

 

 

Afformations : pourquoi je me sens maintenant si à l’aise avec l’informatique ?

Voir si nécessaire l’article « afformations ».

 

  • Et si , au lieu d’attirer les échecs et les ruminations moroses…
  • j’attirais plutôt les solutions ?
  • Pourquoi j’ai maintenant une attitude de gagnante ?
  • Pourquoi quand j’ai une difficulté en informatique,
  •  je m’attends maintenant à trouver de plus en plus souvent une solution ?
  • Ou, au pire, l’aide dont j’ai besoin, si c’est réellement difficile…

 

  • Mais pourquoi , tout de même, ça m’amuse de chercher ?
  • Pourquoi je mémorise si facilement ce que j’ai trouvé,
  • Ou ce qu’on m’a expliqué ?
  • Pourquoi je progresse si vite ?
  • Et pourquoi  l’informatique me paraît, de plus en plus souvent, être une sorte de jeu ?
  • Pourquoi je suis contente d’apprendre, de chercher ?
  • Pourquoi je vois tout cela comme un réel enrichissement ?
  • Pourquoi cela me semble une expérience intéressante et utile ?
  • Pourquoi je prends, maintenant, vraiment plaisir à ce travail ?
  • Et pourquoi je ressens de plus en plus, que …
  • l’informatique, c’est fantastique !

 

 

Ce texte fait partie de la suite de 3 articles :

1.  Protocoles EFT pour aimer l’informatique (1) : drôles d’informaticiens !

2.  Protocoles EFT pour aimer l’informatique (2) : EFT pour une personne du passé

3.  (3) : ce que j’ai appris en écrivant ces deux articles (Protocoles EFT pour aimer l’informatique) .

 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez1
Tweetez
Partagez
+1
1 Partages