J'aime l'EFT

Tapping pour aimer l’informatique (1) : Drôles d’informaticiens…

 

 

aimer l’informatique

Cet article peut s’appliquer à n’importe quel apprentissage, et plus généralement à n’importe quel projet dont on ressent qu’il « coince » quelque part.

Vous pourrez transposer ces protocoles EFT  à VOTRE objectif.  Bien que certains courts passages me soient très spécifiques, ils feront peut-être surgir pour vous d’autres images, et vous pouvez de toute façon compter sur les bénéfices partagés.

 

Cet article est cependant écrit « sur le vif  » à partir de mes propres « cauchemars informatiques « .

En effet, pour écrire un blog et des formations sur Internet, il faut un minimum de connaissances en informatique… et ça ne me réjouit pas du tout.

 

J’ai un petit truc à faire, quelque chose qui prendrait 5 mn à n’importe quel informaticien débutant, mais pour moi, c’est … l’escalade de l’Himalaya, vécue par quelqu’un qui aurait le vertige.  Pfff…

Alors, devinez quoi.  Comme il faut absolument que j’en finisse avec ça : j’écris un protocole EFT… jusqu’à ce que j’ai réussi à télécharger ce logiciel, et encore mieux, à me réconcilier un peu avec l’informatique.

Et, vous allez voir : je vais aller de surprise en surprise, dans cette exploration de mes gouffres intérieurs.

 

 

Protocole EFT

Même si je n’ai pas la patience de faire de l’informatique, je m’aime et je m’accepte complètement,  totalement.

Même si l’informatique m’agace, je m’ouvre à l’idée de pouvoir aimer ça.

Même si jusque-là l’informatique m’a terriblement stressée, je m’ouvre à l’idée de prendre plaisir à en faire.

 

 

J’aime pas l’informatique !

aimer l’informatique

  • L’informatique m’éneeeerve !
  • je n’y arrive jamais
  • ça m’angoisse complètement
  • j’ai l’impression de perdre mon temps
  • c’est trop long
  • toujours chercher, c’est tellement long,  tellement difficile,
  • j’en ai marre de chercher tout le temps.
  • C’est tellement dur tout ça.
  • C’est tellement injuste
  • qu’il faille que je passe autant de temps à chercher.

 

  • Y’a plein de gens pour qui c’est facile,
  • pourquoi pas pour moi ?
  • Il y a même des gens que ça amuse.
    Il y a des gens qui adorent chercher
  • Alors pourquoi pas moi ?

 

 

Et si je voyais les choses autrement ?

  •  Qu’est-ce qu’ils ont de plus que moi tous ces gens ?
  • Simplement, l’informatique ne les énerve pas.
  • Elle ne touche pas en eux une zone de stress.
  • Elle touche en eux une zone de synapses roses.
  • Pourquoi ça ne me ferait pas ça à moi ?

 

  • Si je me mettais à aimer l’informatique ?
  • Si je me décidais à ce que tout ça m’amuse ?
  • Qu’est-ce qui se passerait pour moi si je me mettais à aimer l’informatique ?
  • Ça me simplifierait peut-être la vie…
  • Pas « peut-être » : Certainement.

 

 

Aimer l’informatique ? Non ça n’est pas possible

  • Chaque fois que je fais de l’informatique,
  • j’y passe des heures.
  • Et tout ça c’est pour RIEN.
  • Rien ne marche comme je veux.
  • Je perds mon temps complètement.
  • Et ça me décourage, ça m’énerve. (3’36)

 

 

Et si tout ça c’était une croyance ?

  • Si c’était moi qui croyais,
  • que : chaque fois que je fais de l’informatique,
  • ça ne sert à rien,
  • je ne fais que perdre mon temps.

 

  • Si c’était juste une croyance à moi ?
  • Mais non, « la preuve », c’est que je fais ça tout le temps !
  • J’ai toujours perdu mon temps quand je faisais de l’informatique.
  • Je n’ai jamais trouvé quoi que ce soit toute seule.
  • Je n’ai jamais touché un ordinateur d’ailleurs.
  • Je ne sais pas du tout comment ça marche.

 

 

Et la Loi d’Attraction ?

  • – Au fait, tu te souviens de la Loi d’Attraction ?
  • Tu sais très bien que ta réalité vient de tes croyances.
  • Alors si chaque fois que tu fais de l’informatique, tu rates,
  • ça vient peut-être de cette croyance.
  • C’est un cercle vicieux.
  • Mais c’est TOI  qui commandes tes émotions et tes croyances,
  • c’est ta Sagesse intérieure qui commande tes émotions et tes croyances.
  • En tout cas elle peut le faire.

 

  • Tu n’en as pas marre d’être fâchée avec l’informatique ?
  • Tu as besoin d’en faire, et tu en fais tout le temps.
  • Alors si tu te mettais à aimer ça, ça serait pratique.
  • C’est tout à fait ton intérêt, en fait.
  • Ça serait vraiment plus agréable.

 

 

EFT « à l’envers », pour faire remonter les résistances qui restent

Voir l’article : EFT à l’envers

Même si j’aimais l’informatique, je serais quelqu’un de bien ;

  •  je ne mettrai pas en fiches  toute la population ;
  • je ne deviendrais pas une maniaque du contrôle.
  • Je ne chercherai pas à dominer tout le monde.
  • Peut-être même que je  me servirais de l’informatique
  • pour transmettre un message de paix et d’Amour ;
  • on dirait bien que je fais ça,
  • dans ce blog par exemple…
  • Alors où est le problème ?

 

 

Les informaticiens sont fous !

Impressionnant de voir à quel point les résistances remontent facilement à la surface, quand on fait de « l’EFT à l’envers ». Et on comprend pourquoi il peut être si difficile de visualiser pour atteindre un objectif, tant que les résistances s’agitent dans nos souterrains intérieurs.

Vous allez lire / entendre une image « très étrange » des informaticiens : vous n’avez peut-être pas cette représentation de ce métier-là ; peut-être, cependant, vous en rappellera-t-elle d’autres (certains économistes, politiciens, hommes d’affaires, ….).

A travers ce protocole EFT, vous verrez à quel point une seule image apparemment anodine  peut nous bloquer ; et  vous y trouverez sans doute aussi votre compte par l’intermédiaire des bénéfices partagés.

  • D’abord, les informaticiens ils ont tous un costard cravate,
  • ils ont tous une petite barbe fine coupée au carré ;
  • et ils sont tous psychorigides.
  • Et en plus ils viennent au travail le dimanche,
  • la seule différence pour eux entre le dimanche et la semaine,
  • c’est que le dimanche ils sont en jeans.
  • Alors c’est qu’ils n’aiment pas tant que ça leur costard cravate.
  • Faudrait savoir ce qu’ils veulent.
  • De toute façon ils sont complètement fous.

 

  • Et puis, ils ne réfléchissent pas une minute au sens de leur travail.
  • On leur dit de faire de l’informatique pour équiper un centre de yoga,
  • Ou  pour construire des bombes,
  •  ils ne font pas la différence.
  • Tant qu’ils s’amusent avec leur ordinateur,
  • n’importe qui peut leur faire faire n’importe quoi.
  • Aucune conscience humaine, aucune.
  • Ils ont un ordinateur à la place du cerveau,
  • et un autre à la place du cœur.
  • Ils sont complètement fous,
  • et ils ne comprennent rien à rien.
  • Je ne veux pas leur ressembler.
  • Je ne veux pas devenir inhumaine comme eux.
  • Je ne veux pas me transformer en robot.

 

aimer l’informatique

 

 

Peut-être que ce genre de portrait te rappelle quelqu’un ?

  • Oui, on dirait bien tout de même…

Quand j’étais à la fac, et dans mon premier emploi, il y avait des informaticiens qui ressemblaient vraiment à ça. Ce passage était sincèrement inattendu, les mots sont venus tous seuls ; si je le publie dans le blog, bien qu’il soit à ce point issu de ma propre histoire, c’est parce qu’il me semble être un exemple intéressant. En effet, derrière une image aussi bizarre peut se cacher un profond blocage : mais on verra dans l’article suivant (lien) qu’il ne vient pas de l’image en elle-même, mais des émotions refoulées qu’elle symbolise.

 

  • Oui… j’en ai connu plein des comme ça…
  • Mais, c’est fini tout ça !
  • Si tu te mets à l’informatique,
  • ça ne va pas te faire pousser la barbe,
  • ni carrée ou ni pas carrée.
  • Si si si, je t’assure.
  • – Ah bon ?
  • – Non, pas de problème.
  • Et ça ne va pas non plus te transformer en dictateur comptable,
  • qui compte les étoiles pour les posséder, comme dans Le Petit Prince.
  • – Ah bon ?
  • –Et puis tu connais des informaticiens maintenant,
  • ils ne ressemblent pas à ça tout de même,
  • pas du tout. ; )
  • – Ah bon ?

 

Je force évidemment le trait, avec tous ces « ah bon » ; mais ils reflètent le décalage entre les deux parties de moi qui dialoguent :

–        l’une est dans l’ici et maintenant

–        l’autre a une vingtaine d’années, elle s’interroge avec anxiété sur l’avenir possible de la société, peut-être bientôt victime de ces étranges robots.

C’est le moment de s’inspirer de la technique de « Matrix Reimprinting », et d’ « apprendre l’EFT »  à cette jeune fille inquiète.

Ce sera l’objet du prochain article : « Protocole EFT : pour aimer l’informatique » (2) : EFT pour un personnage du passé.

 

Et vous ? Quelle image avez-vous de l’informatique, ou quelle image en aviez-vous il y a quelques années ? Qu’imaginez-vous, concernant son évolution ?

 

 

Ce texte fait partie de la suite de 3 articles :

1.  Protocoles EFT pour aimer l’informatique (1) : drôles d’informaticiens !

2.  Protocoles EFT pour aimer l’informatique (2) : EFT pour une personne du passé

3.  (3) : ce que j’ai appris en écrivant ces deux articles (Protocoles EFT pour aimer l’informatique) .

 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

4 reflexions sur “Tapping pour aimer l’informatique (1) : Drôles d’informaticiens…

  1. claudine EFT

    bonjour Claude,
    moi aussi je déteste l’informatique – en fait non je déteste pas mais j’ai tellement peur car je ne maitrise pas du tout et j’ai peur de bidouiller et de faire exploser les fichiers et perdre toutes les informations et devoir recommencer . j’aimerais avoir de l’argent pour demander a un informaticien de faire ce dont j’ai besoin et comme j’ai pas trop les sous pour çà , et bien j’attends car je ne sais meme pas quelle question leur poser

    meme si quand un information essaie de m’expliquer quelque chose et que je ne comprends pas ses explications , je m’aime
    meme si j’ai peur d’avoir l’air debile en posant des questions que je trouve moi meme debile , je m’aime

    ah non , je vais quand meme pas aller poser des questions a un informaticien,
    de toute façon je ne sais meme pas quelle question lui poser
    il y en a tellement
    je me crois a la maternelle
    je ne connais pas le B a – Ba
    alors il va s’enerver
    j’ai tellement de questions a poser
    il ne va pas y passer tout son temps a m’expliquer
    surtout que je ne comprends pas ses explications
    il va me prendre pour une debile !

    passer pour une debile ! ah non !!
    je préfère ne pas poser de questions et rester dans mon ignorance
    tant pis si je ne m’en sors pas et suis bloquée dans mes activités
    mais si c’est pour passer pour une debile
    trop la honte
    je ne vais pas m’infliger cela en plus de l’agacement de ne pas m’en sortir

    et si j’étais plus indulgente avec moi
    et si j’étais plus indulgente et patiente avec ceux qui me posent des questions dans mon domaine
    et si je ne trouvais pas leurs questions débiles et agaçantes
    et si je prenais le temps de leur repondre avec gentillesse et patience
    et si un(e) informatienne ne trouvait si sympa qu’il/qu’elle aurait lui aussi envie de repondre a mes questions et m’aider

    ouahhh !!!

    uhhhhh !!!!ca remue …..

    Pardon de projeter sur les autres mon incapacité a expliquer plusieurs fois la meme chose,
    désolée d’être parfois agacée par ceux qui me posent des questions dont je trouve les réponses évidentes,
    merci de me faire prendre conscience de cela
    je t’aime à Claude , à l’univers , a Ho’oponopono et a moi meme !!!

    1. Claude Auteur de l'article

      Bonsoir Claudine

      ça, c’est du commentaire ! carrément un protocole EFT. Merci :). Je l’ai fait, effectivement, ça remue.

      Incroyable à quel point des moments douloureux dans la scolarité nous ont tous marqués, ou presque. Vivement que l’éducation s’adoucisse, le monde en a bien besoin.

      1. claudine EFT

        merci Claude, je suis contente de ton retour , tu sais je suis un peu ton apprentie !!
        j’apprends chaque jour de vous toutes les grandes soeurs EFTistes !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez1
Tweetez
Partagez
+1
1 Partages