Une méthode de travail sur nos croyances : nos croyances sur l’avenir : (+vidéo).

Nos croyances ont pour but de nous protéger. Mais elles sont souvent très étranges. Et nous poussent à des comportements qui ne nous réussissent pas beaucoup.

 

Il me paraît de plus en plus utile de reformuler nos croyances « brutes de décoffrage », d’une façon beaucoup plus aidante :

  • Prendre conscience de nos croyances telles qu’elles sont, en « langage chacal » (c’est un terme de CNV, bien utile aussi), et des comportements qu’elles entraînent.
  • Puis de les transformer en « croyances sur notre avenir ».
  • Et enfin, observer ce que serait le contraire de ces croyances.

 

Ces transpositions ne sont pas automatiques : elles dépendent de chacun. Le fait de faire cette transposition permet de clarifier nos croyances, et surtout d’agir dessus concrètement. De créer des ouvertures dans ce qui nous paraissait jusque-là un mur infranchissable.  

 

 

Des exemples :

Croyance « brute »

Observer ses conséquences sur nous : Stratégie (comportement adopté)

Transposition en « croyances sur notre avenir ».

Contraire, et possibilités d’action :

Les gens très riches sont tous pourris

Eviter d’avoir de l’argent

Si je gagne davantage d’argent :

  • mon entourage va se méfier de moi, me rejeter.
  • je ne vais plus me percevoir comme honnête (même si je le suis en réalité)
  • je vais me trouver dans un milieu dangereux, au milieu de requins, et être pour eux une proie facile.  

 

Déclencheur : avoir plus d’argent

Conséquence future : souffrir.

Souffrir comment ? voir la liste ci-dessus, loin d’être exhaustive. 

Reformulation de : « mon entourage va se méfier de moi, me rejeter » :

Si je gagne davantage d’argent : qui, dans mon entourage, risque réellement de se méfier de moi, de me rejeter ? qu’est-ce que je peux faire, pour éviter cela ? Et peut-être qu’ils vont être déstabilisés au début, puis être tentés de faire pareil ? et si j’inspirais beaucoup de gens ?

 

On peut procéder de même pour les deux autres croyances ci-contre.

Untel (très proche de moi) : est toujours méchant avec moi.

être stressé en sa présence, ce qui ne facilite pas la relation.

Il sera toujours méchant avec moi.

Et si ce n’était pas inéluctable ? dans quelles circonstances il n’est pas si méchant, dans quelles circonstances il l’est (donc quels sont ses déclencheurs à lui) et comment AGIR pour que ça aille mieux ? Et puis, il a une Sagesse Intérieure, et moi aussi.

Tout va mal dans le monde.

Déprimer, râler, et ne rien faire pour améliorer les choses.

Je vais être de plus en plus malheureuse, jusqu’au moment où je vais mourir dans une guerre ou un cataclysme ; je n’y peux rien, et je n’y pourrai jamais rien.

Et s’il y avait des moyens d’éviter la catastrophe ? au moins de vivre bien, et de grandir sur le plan spirituel quoi qu’il arrive ? et de faire tout cela en contribuant à ce que tout aille mieux, d’une façon qui soit bonne pour nous ? Je demande des idées à ma Sagesse Intérieure, elle voit plus loin…

Une méthode de travail : 

Une façon intéressante de traiter les croyances consiste à les ramener en croyances-je, au futur, formulées en termes d’événements précis. (voir le tableau ci-dessus, où les JE et les futurs sont en caractères gras). 

4 étapes : 

  1. On formule la croyance telle qu’elle vient, souvent en langage chacal (ils sont méchants, le monde va mal…)
  2. On prend conscience de ses conséquences sur notre vie : nos stratégies, comportements, qui ne nous rendent pas très heureux.
  3. On reformule notre croyance en termes de « croyances sur notre avenir » : on voit qu’une seule croyance peu significative peut être énoncée de façon bien plus précise, et révéler plusieurs peurs très spécifiques. (voir le tableau ci-dessus, pour « Tous les riches sont des pourris »).
  4. Cette formulation, beaucoup plus fonctionnelle, nous permet de réfléchir à des croyances contraires, et à de nouveaux comportements. Elle crée des failles dans les murs de nos prisons intérieures. 

 

 

Et l’EFT ? 

Il est souvent assez facile de passer de la croyance en langage chacal à la reformulation sous forme de « croyance en notre avenir ».  L’EFT pourra alors être utilisée pour intégrer les « failles dans les murs », créer de nouveaux automatismes de pensée : 

  • en partant de notre « croyance en notre avenir », évacuer les émotions et croyances secondaires qui lui sont reliées.
  • envisager le contraire de la « croyance en notre avenir », et intégrer l’idée que des solutions agréables soient possibles. 
  • nous rappeler l’existence de notre Sagesse Intérieure et de celles des personnes concernées.

 

 

Pour aller plus loin

Nos croyances, conscientes ou inconscientes, sont déterminantes pour notre bonheur. Elles fournissent donc une base de travail très importante, et on peut facilement les prendre pour construire un tapping. 

  • C’est encore plus facile en utilisant les étapes ci-dessus, parce qu’elles permettent d’énoncer les croyances d’une façon particulièrement efficace. 

Vous avez essayé tout(e) seul(e) cette façon de faire, et malgré cela, certaines de vos difficultés subsistent ? C’est tout de même fréquent : nos plus gros problèmes sont généralement « collés sur notre nez »; ils sont trop proches de nous, trop imprégnés, pour que nous puissions prendre la distance suffisante pour les résoudre.

Alors, si vous pensez avoir besoin d’un peu d’aide pour y voir plus clair. et les résoudre vraiment, cliquez ICI. 

 

 

 

Inscrivez-vous pour obtenir vos cadeaux :

– Le schéma imprimable des points EFT.
10 Astuces pour faire de l'EFT n'importe où et n'importe quand !
– Abonnement gratuit à notre lettre d'information.

– OU –

Se connecter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
3 Partages
Partagez3
Tweetez
Partagez