« Notre peur la plus profonde » (+ 2 audios d’EFT)

La majorité des gens en quête de leur Sagesse Intérieure connaissent ce superbe texte de Marianne Williamson, autrefois attribué à Nelson Mandela. Il est toujours agréable de le retrouver dans son intégralité.

Il sera présenté ici :

  • dans sa version originelle, en anglais;
  • puis en traduction française
  • et enfin, je l’adapterai en disant « Je » à la place de « nous » : ça fait encore plus bouger émotionnellement.
  • et encore : avec « tu », à la place de « nous »; pour la même raison.

Parce que c’est des textes qui se tapotent bien ! 

D’où les audios, faites pour cela, avec le temps nécessaire pour répéter les phrases en les adaptant. Vous pourrez les alterner, selon votre ressenti.

La « traduction normale » est une traduction, la plus proche possible du texte originel. Elle sera simplement énoncée en laissant le temps de répéter la phrase en tapotant.

Par contre, dans les transcriptions avec « je » et avec « tu », j’ai développé quelques passages, dans le but que votre cerveau émotionnel ne les refuse pas :

  • le mot « Dieu » passe mal pour certains, ou même pour des parties de nous (pas forcément en totalité). A cause de conditionnements religieux ou athées qui l’assimilent à un dangereux Père Fouettard. Je l’ai donc accompagné chaque fois de termes plus consensuels tels que « Univers », « Force de Vie », « Sagesse Intérieure ». Ils désignent exactement le même concept, mais notre inconscient ne les perçoit généralement pas de la même manière. A vous d’employer les expressions qui vous conviennent le mieux.
  • « y compris en TOI », et autres variantes : parce qu’on a quelquefois tendance, quand on parle de la Lumière dans TOUS les êtres, à « oublier » qu’elle est AUSSI en nous.
  • Une réponse à la question « Pourquoi avons-nous si peur de notre lumière ? » m’a aussi paru très utile.

Texte originel, de Marianne Williamson

Our deepest fear is not that we are inadequate.
Our deepest fear is that we are powerful beyond measure.
It is our light, not our darkness, that most frightens us.

We ask ourselves, ‘Who am I to be brilliant, gorgeous, talented, fabulous?’
Actually, who are you not to be?
You are a child of God.

Your playing small does not serve the world.
There’s nothing enlightened about shrinking,
so that other people won’t feel insecure around you.

We are all meant to shine, as children do.
We were born to make manifest the glory of God that is within us.

It’s not just in some of us; it’s in everyone.
And as we let our own light shine,
we unconsciously give other people permission to do the same.

As we’re liberated from our own fear, our presence automatically liberates others.”

En français, traduction « normale ».

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur
Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite.

C’est notre lumière, pas notre obscurité, qui nous effraie le plus.

Nous nous demandons : « Qui suis-je pour être brillant, radieux, talentueux, fabuleux ? »

En réalité, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit, ne sert en rien le monde.
Il n’y a rien de spirituel à vous rétrécir,
pour éviter d’insécuriser ceux qui vous entourent.

Nous sommes tous là pour briller, comme le font les enfants.
Nous sommes nés pour manifester la gloire de Dieu qui est en nous.

Cette gloire ne se trouve pas seulement chez quelques-uns; elle est en chacun de nous.
Et quand nous laissons briller notre lumière, nous permettons inconsciemment aux autres de faire de même.

Quand nous sommes libérés de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres.

Transcription du texte, avec « je » (+ tapping audio).

Ma peur la plus profonde n’est pas que je ne sois pas à la hauteur
Ma peur la plus profonde est que je suis puissante au-delà de toute limite.

C’est ma lumière, pas mon obscurité, qui me fait le plus peur.

  • Parce que tellement souvent, dès que j’exprimais ma Lumière, 
  • dès que j’exprimais le Meilleur de moi-même,
  • Quelqu’un me remettait aussitôt dans l’obscurité, 
  • et que cela faisait mal, très mal…
  • Suite à cela, c’est ma propre Lumière qui m’a effrayée le plus,
  • alors arrêter de briller semblait tellement plus confortable…

Au point que j’ai fini par me demander : « Qui suis-je, pour être brillant, radieux, talentueux, fabuleux ? »

En réalité, qui suis-je pour ne pas l’être ?
Je suis un enfant de Dieu, une fractale de l’Univers.

Me restreindre, vivre petit, ne sert en rien le monde.
Il n’y a rien de spirituel à me rétrécir,
pour éviter d’insécuriser ceux qui m’entourent.

Moi (prénom), je suis là pour briller, comme le font les enfants.
Je suis née pour manifester la gloire de Dieu qui est en moi, ma Connexion à l’Univers,
ma Sagesse Intérieure,
la Force de Vie qui est en moi, comme chez tous les êtres.

Cette gloire, cette Lumière, ne se trouve pas seulement chez quelques-uns; elle est en chacun de nous,
y compris en moi.

Et chaque fois que moi (prénom), je laisse briller ma lumière, je permets inconsciemment aux autres de faire de même.

Chaque fois que moi (prénom), je suis libérée de ma propre peur, ma présence libère automatiquement les autres.

La transcription avec « tu » : des dizaines d’utilisations possibles.

Quand vous dites « tu », vous pouvez imaginer qu’on vous le dit à vous (en y ajoutant à l’occasion votre prénom), ou que vous le dites à quelqu’un en particulier, ou à plusieurs personnes, ou à l’humanité entière, vous y compris. L’humanité entière, peut-être, vous le dit, et aussi le Ciel, la Terre, l’Univers entier : normal, puisque Tout est UN.

Vous pouvez aussi adapter ce texte en disant « il » ou « elle » : quelqu’un parle de vous, pour vous rappeler ainsi Qui Vous Êtes. En employant aussi votre prénom, et en ajoutant des émotions, différentes chaque fois : « C’est la Lumière de (votre prénom), qui l’effraie le plus, quel dommage… »; « que (votre prénom) se restreigne ne rend pas service au monde, il est tellement Plus qu’il ne croit être, il pourrait faire des merveilles s’il croyait plus en lui », etc.

J’ai écrit plus haut :  « quand on parle de la Lumière dans TOUS les êtres, on a tendance à « oublier » qu’elle est AUSSI en nous ». Cela m’a rappelé qu’on a tendance AUSSI à oublier que cette Lumière est également présente chez les gens qu’on n’aime pas, à plus forte raison ceux dont on trouve qu’ils ne « méritent » pas notre amour.

En cette période mouvementée, les uns disent les pires horreurs sur les autres, et réciproquement, tout en trouvant cela parfaitement justifié. « Tapoter » la version avec « tu » en l’adressant aux politiciens / politiciennes peut être un acte très salutaire pour la paix dans le monde, et votre paix intérieure. « Sois le changement que tu veux voir dans le monde », disait Gandhi.

Evidemment, il va falloir adapter. « Que nous soyons puissants au-delà de toute mesure » n’est pas la préoccupation principale de certains, ils sont convaincus de l’être : à cela près que ce texte ne parle pas de puissance matérielle, mais spirituelle.

Transcription du texte, avec « tu » (pour vous-même).

Ta peur la plus profonde n’est pas que tu ne sois pas à la hauteur
Ta peur la plus profonde est que toi (prénom), tu es puissante au-delà de toute limite.

C’est ta lumière, pas ton obscurité, qui te fait le plus peur.

  • Parce que tellement souvent, dès que tu exprimais ta Lumière, 
  • dès que tu exprimais le Meilleur de toi-même,
  • Quelqu’un te remettait aussitôt dans l’obscurité, 
  • et que cela faisait mal, très mal…
  • Suite à cela, c’est ta propre Lumière qui t’a effrayée le plus,
  • alors arrêter de briller t’a semblé tellement plus confortable…

Au point que tu as fini par te demander : « Qui suis-je, pour être brillant, radieux, talentueux, fabuleux ? »

En réalité, qui es-tu pour ne pas l’être ?

TOI (prénom), tu es un enfant de Dieu, une fractale de l’Univers.

Te restreindre, vivre petit, ne sert en rien le monde.
Il n’y a rien de spirituel à te rétrécir,
pour éviter d’insécuriser ceux qui t’entourent.

TOI (prénom), tu es là pour briller, comme le font les enfants.
Tu es né(e) pour manifester la gloire de Dieu qui est en toi, ta Connexion à l’Univers,
ta Sagesse Intérieure,
la Force de Vie qui est en toi, comme chez tous les êtres.

Cette gloire, cette Lumière, ne se trouve pas seulement chez quelques-uns; elle est en chacun de nous,
y compris en TOI.

Et chaque fois que toi (prénom), tu laisses briller ta lumière,
tu permets inconsciemment aux autres de faire de même.

Chaque fois que toi (prénom), tu t’es libérée de ta propre peur,
ta présence libère automatiquement les autres.


Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

Inscrivez-vous pour obtenir vos cadeaux :

– Le schéma imprimable des points EFT.
10 Astuces pour faire de l'EFT n'importe où et n'importe quand !
– Abonnement gratuit à notre lettre d'information.

– OU –

Se connecter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez