Coronavirus, sentiment d’étouffement, et montée de la Conscience de l’humanité

Les deux principaux symptômes du coronavirus sont :

  • Les difficultés à respirer
  • Une toux sèche, une toux d’irritation.

 

Symbolique des symptômes du covid-19.

Les problèmes de poumons sont liés au chakra du Cœur (lié à l’Amour, bien sûr), la toux concerne le chakra de la gorge : celui qui concerne notre confiance en l’Univers, en la Vie, la réalisation de nos désirs (« Demandez et vous recevrez »).

Tout cela est plutôt mal en point dans l’humanité actuelle, mais on est en train de se réparer en accéléré ! Et c’est justement ces deux chakras qui sont le plus en lien avec la montée de la Conscience collective.

Donc, travailler sur la racine de ces symptômes, le sentiment d’étouffement et l’ « irritation » (toux sèche), ne peut être que bénéfique à tous.

 

En quoi ces émotions et symptômes nous concernent tous ?

Ces émotions, on peut même dire des formes différentes de ces symptômes, tout le monde les a.

  • Nous les avons de façon évidente dans notre mémoire de cette vie. On a presque tous été confrontés au manque de liberté, à l’étouffement, dans notre milieu familial (même bienveillant), puis scolaire. Et à l’étouffement (refoulement) de la colère, à l’irritation, qu’engendraient ces contraintes : réelles ou vécues comme telles. Cela explique en partie pourquoi les enfants ont si souvent des problèmes ORL.Peu importe que ces émotions soient liées à l’autoritarisme de quelqu’un ou à des contraintes réellement nécessaires (ne pas descendre un escalier tout seul quand on ne sait marcher que depuis la veille !) : ce qui compte, c’est le vécu de la personne, et les empreintes émotionnelles n’ont rien à voir avec la logique. Heureusement, elles peuvent s’effacer, avec l’EFT par exemple.

 

 

  • Ces « symptômes », l’inconscient familial (et collectif) en est imprégné. De même que nos mémoires de vies antérieures : nous avons tous été opprimés et oppresseurs, victimes et bourreaux, étouffés et « étouffeurs ». Dit comme ça, c’est clair : on ne s’étonne plus de rien. Et on peut accepter de découvrir des parties de nous « horribles » et d’autres terriblement souffrantes : c’est des parties de nous, pas nous en entier ! J’ai vraiment entrepris de travailler sur les symptômes liés à ces mémoires après une séance avec une cliente, sur un souvenir inconscient d’avoir été enterrée vivante : séance éprouvante, mais vraiment libératrice. Vous trouverez la vidéo ici.

 

 

  • Plus généralement, parmi nos mémoires cellulaires :
    • certaines concernent les deux formes de mémoires dont on vient de parler.
    • D’autres concernent la mémoire collective de l’humanité dans son ensemble : l’étouffement lié au manque de liberté qu’elle a enduré pendant des siècles, ce qui l’a rendue de plus en plus « irritée ».
    • D’autres encore sont imprégnées des mémoires des autres espèces terrestres, bien « étouffées » aussi en ce moment (envahissement des territoires des animaux sauvages, maltraitances animales en tout genre…  et végétales, et minérales ; un peu étouffante, l’humanité, je trouve.)

 

On peut même se dire qu’on a tous une forme invisible de coronavirus, finalement !

D’où l’intérêt de travailler là-dessus le plus vite possible, parce que c’est lié à la montée en Conscience de nous individuellement, et de celle de l’humanité.

 

Pour aller plus loin

Je viens de créer une playlist « Coronavirus, confinement, et éveil de l’humanité » ; j’y publierai certainement de nombreuses vidéos dans les jours à venir.

 

Et si vous aimeriez une aide pour traverser cette période charnière, en vous libérant de plein de vieilles peurs qui ne demandent qu’à guérir, cliquez ici.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez