Une mal-a-dit si « difficile » à soigner…

Le « mal » a dit qu’une certaine mal-a-dit était très dangereuse, et que seule une certaine piquouse pouvait en venir à bout, et encore… à condition de la faire 2 fois, 3 fois, 50 fois, jusqu’à ce que mort s’en suive.

J’ai ajouté des guillemets au mot « mal », parce que je mets le focus sur l’idée que tout cela sert à l’Eveil de l’humanité, et qu’il n’y a ni mal ni bien au niveau spirituel. L’unique « règle du jeu » de tout cela est d’exprimer de plus en plus notre Lumière, quelles que soient les circonstances.  Mais le jeu de mots était tentant… 😉

Il sera d’abord question :

  • du collectif « Laissez les médecins prescrire », où vous trouverez des adresses de praticiens qui s’engagent à soigner efficacement, ainsi que des conseils précis, avec les dosages nécessaires.
  • des nombreux traitements simples et souvent bon marché qui existent : j’ai eu envie d’écrire cet article quand j’ai vu que des inhalations d’eau chaude (!) pouvaient déjà grandement affaiblir le virus. Quand des médicaments sont recommandés, j’indiquerai dans la mesure du possible, où et comment on peut se les procurer.
  • d’autres pistes, au fur et à mesure où je les trouve.  Désolée donc, si certains paragraphes sont un peu pêle-mêle, ou incomplets. Mon but est de donner des pistes de recherches dès que j’en entends parler, sans pour autant m’en porter garante.
  • PUIS du décodage biologique du vous-savez-quoi : parce qu’il s’agit  tout de même une maladie comme les autres… on finirait par l’oublier. Et comme dans toutes les mal-a-dit, le corps physique exprime le langage de l’inconscient, chaque symptôme a un sens qu’il est important de comprendre.

IMPORTANT :

  • Je ne suis pas médecin, ni infirmière, ni rien de tout cela. Mais thérapeute, c’est très beau aussi  🙂   Voir « EFT et médecine .
    « Même si de très nombreux témoignages montrent des résultats spectaculaires suite à l’utilisation de l’EFT, il n’y a aucune garantie que chaque personne obtiendra le même type de résultats.  D’autre part, l’EFT ne prétend en rien remplacer un traitement médical, mais elle peut en être un complément appréciable.
  • je ne donne aucune garantie, sur aucune des solutions que je présente dans cet article. Je propose et je proposerai un maximum de pistes, mon seul critère est que les gens qui proposent ces solutions me semblent sincères, pour autant que je puisse en juger.  Si certaines ne vous inspirent pas… il y en a plein d’autres ! Et n’hésitez pas à en proposer dans les commentaires.

 

Mes solutions personnelles (et je n’ai pas attrapé la « bestiole couronnée »)

  • tous les jours, amélioration du système immunitaire : comprimé de zinc, vitamine C et vitamine D; en doublant les doses. au moindre « risque de truc respiratoire » (vous vous souvenez, ce que dans les temps lointains, on aurait qualifié de « rhume« … ) Pas que j’aie peur de la bestiole elle-même, mais de ses conséquences sur mon entourage (« cas contact », donc : SAMU, « grattage de cerveau » avec un test PCR, plan Orsec ou presque, quoi encore…)
  • tous les jours aussi (ou presque) : respirations Wim Hof, et douche froide.
  • et en ce qui me concerne : EFT et autres techniques, évidemment ! ça fait monter le taux vibratoire, donc ça fait partie des protections efficaces. Sauf si mon âme souhaitait m’apprendre quelque chose de spécial à travers le fait d’attraper la bestiole, évidemment… mais si elle pouvait plutôt m’apprendre la même chose plus en douceur, je suis pour, je ne demande qu’à apprendre .

 

Collectif « Laissez les médecins prescrire » : Où se faire prescrire les médicaments qui marchent

Dans le site du « Collectif Laissez les médecins prescrire », vous trouverez :

 

Les traitements simples, pas chers, et dont l’efficacité est plus que vérifiée : ivermectine, HCQ (Plaquénil), et quelques autres.

Je ne vais pas développer ce sujet, sur lequel on peut trouver beaucoup d’informations, à condition de chercher au bon endroit : ailleurs que sur les médias officiels. Ou même là, après tout : s’ils disent que quelque chose est toxique, stupide, dangereux, ou inefficace : notez le nom et faites vos propres recherches sur Internet.

– « Mais faut pas croire tout ce qu’on dit sur Internet…,  » diront certains.

Bien sûr, mais sur Internet, il y a des centaines de sources d’informations sur un même sujet, alors que la télévision dit la même chose d’une chaîne à l’autre. Une « chaîne », des chaînes … le mot est bien trouvé.

Donc : déchaînez votre pensée, et renseignez-vous. Le blog Santé corps esprit, ainsi que Réinfocovid, et tant d’autres, fourmillent d’informations.

 

Est-il « complotiste » de dire qu’on nous prive de traitements qui marchent ?

 

L’hydroxychloroquine

– Ben ça marche pas, la preuve c’est qu’ils l’ont dit à la télé. Et puis Didier Raoult est un charlatan, la preuve c’est qu’il a les cheveux longs et que les gens disent qu’il se prend pour un druide. 😣😥😒😓🙃😕

Pour répondre à cela, vous trouverez plein d’arguments dans cet article : Rester solide quoi qu’il arrive (Dr Raoult). Qui comporte parmi beaucoup d’autres infos et réflexions, la petite vidéo suivante :

 

 

Intéressant de voir qu’on peut trouver de l’HCQ sans ordonnance sur Internet … à 88€ minimum !
Alors que dans les temps anciens d’avant 2020, elle coûtait 5€ avec ordonnance.

Pas grave, de toute façon, il y a plein d’autres solutions…

 

Je viens de voir sur FB quelqu’un qui, pour soigner le coco,  s’est fait prescrire de l’azithromycine, l’antibiotique qu’utilise Dr Raoult, qui s’appelle en fait Ordipha 500, et coûte environ 8 € la boîte !

Coordination Santé Libre: proposition thérapeutique pour soigner la Covid-19 en phase précoce

Sylvano Trotta : il existe un traitement qui donne pour l’instant 100% de guérison du Covid-19

 

 

L’ivermectine, et des moyens de prévention (renforcement les défenses immunitaires)

Le 20 avril 2020 (en plein premier confinement), RTL trouvait  que l’ivermectine était efficace contre le c19;  bizarrement, eux et les autres médias semblent avoir changé d’avis.  Pas les médecins de collectifs tels que « Laissez les médecins prescrire », et beaucoup d’autres.

Bon à savoir : on peut acheter de l’ivermectine sur Internet, assez facilement même : cliquez ici.

Dans cet article de Santé corps esprit,  sont indiqués :

  • les dosages d’ivermectine en cas d’infection ou de haut risque (conjoint infecté)
  • des tisanes et comprimés préventifs ou curatifs (important : vitamines C, D, et zinc… et pas seulement contre vous-savez-quoi : il existe beaucoup d’autres maladies, quand même).

Rôles de l’ivermectine et des lipo-polysaccharides dans l’hyper inflammation due au covid

 

Ivermectine et fluvoxamine

Un post de Silvano Trotta:

« Steve Kirsch , un entrepreneur et homme d’affaires prospère est devenu une force positive pendant la pandémie COVID-19. Kirsch n’a pas seulement plaidé pour des stratégies génériques et économiques de médicaments réutilisés pour aider à sauver plus de vies, mais il a investi massivement pour lancer le COVID-19 Early Treatment Fund ( CETF ).
Récemment, le CETF a parrainé une série de présentations par des scientifiques et des chercheurs dans le domaine du développement de médicaments explorant l’utilisation de thérapies approuvées existantes qui montrent le potentiel d’efficacité et de sécurité ciblant le COVID-19. Dans la vidéo ci-après, Kirsch et son équipe, dont le Dr David Seftel discutent des données croissantes pour l’ivermectine et la fluvoxamine en tant que médicaments génériques potentiels à faible coût et hautement disponibles ciblant le COVID19 !
Mais l’Europe, l’ANSM, Veran disent NON ! Devront-ils être jugés pour crime contre l’humanité au vu des preuves qui s’accumulent ? »

Médicaments homéopathiques

Prendre trois granules de chacun des six remèdes suivant toute les deux heures contre le covid:
Antimonium tartaricum 4 CH,
Ipeca 4 CH,
Senega 4 CH,
Ferrum phosphoricum 4 CH,
Coccus cacti 4 CH,
Silicea 30 CH,
et Kreosetum Composé 3 fois 15 gouttes par jour.

Où les trouver ?

On peut se faire prescrire l’ivermectine par un médecin, dans la mesure où il est d’accord, dans la mesure où il ne vous le prescrit pas au compte-gouttes…
Il semble qu’on puisse acheter de l’ivermectine sans ordonnance, en pharmacie : elle se vend sous le nom de Stromectol.
Et l’hydroxychloroquine peut (peut-être) se trouver sous le nom de Plaquénil. De toute façon, elle est plus difficile à manier, il faudrait normalement l’associer à l’azythromycine, ne la prendre qu’en tout début.  L’ivermectine semble beaucoup plus simple, et presque sans contre indication.

Autres pistes :

Je listerai ici toutes les pistes dont je peux entendre parler; ce qui ne veut pas dire que j’ai testé, ni même que je puisse résumer de quoi il s’agit.  Des amis ont expérimenté certains avec succès, je n’en sais pas plus, faites-vous votre opinion, et n’hésitez pas à la dire dans les commentaires.

L’artémisia

C’est grâce à elle et à des plantes apparentées que la « pandémie » a si peu touché l’Afrique.

On peut la cultiver même en Europe; cliquez ici.

 

Les huiles essentielles, la phytothérapie…

Je les rappelle juste pour mémoire, il y a des tonnes d’articles sur ce sujet sur Internet.

 

Le jeûne, ou au moins le jeûne intermittent

J’ai fait quelques mois de jeûne intermittent, en suivant les conseils de Thierry Casasnovas (il a fait des dizaines de vidéo sur le sujet) : ça m’a guéri pas mal de bobos et fait perdre de la graisse ni utile ni décorative. Si j’avais la bestiole ou quoi que ce soit, j’en reviendrais immédiatement au maximum de jeûne.

 

Les séries numériques de Grigori Grabovoï 

 

« Trousse de soin covid, par Dr Odile Ouachée« 

 

Covid-19 : Les protocoles thérapeutiques partout dans le monde

Pas mal de solutions dans cet article, dont certaines préconisées par l’IHU de Marseille. Faire le tri quand même, parce qu’ils se réfèrent aux tests PCR, dangereux et toxiques, et qu’ils conseillent d’utiliser à l’occasion le gel hydroalcoolique, toxique aussi. Ils conseillent tout de même le savon « normal » chaque fois qu’on le peut.

 

Et le fin du fin, ce qui m’a donné envie d’écrire cet article : des inhalations d’eau chaude peuvent suffire (ça n’exclut pas le reste des suggestions de cet article). J’ai trouvé cette précieuse information sur Internet; je l’ai recopiée telle quelle :

Des inhalations d’eau chaude suffisent

EN PRÉVENTION ET BIEN UTILE MESSAGE DU DOCTEUR N. N. KANNAPPAN. MADURAI (Inde)

Le coronavirus se cache derrière le sinus paranasal de votre nez pendant 3/4 jours. Ce virus qui est caché derrière les sinus paranasaux, atteint vos poumons. Ensuite, il vous est difficile de respirer.

Boire de l’eau chaude ne suffit pas pour atteindre le virus. C’est pourquoi il est très important de faire des inhalations à la vapeur d’eau chaude qui atteint l’arrière de votre sinus paranasal. //Vous devez tuer ce virus dans votre nez avec de la vapeur//

*À une température de 50°C, ce virus s’arrête, c’est-à-dire qu’il devient paralysé.
*À une température de 60°C, ce virus devient si faible que tout système immunitaire humain peut le combattre.
*À une température de 70°C, ce virus meurt complètement. C’est l’intérêt de la vapeur d’eau chaude.

Le ministère de la Santé le sait. Mais ils veulent profiter de cette pandémie. Par conséquent, ils ne partagent pas ces informations ouvertement.

Faîtes des inhalations à la vapeur d’eau chaude en ajoutant 5 à 7 gouttes gouttes d’eucalyptus globulus si vous le souhaitez.

Selon les médecins, le Coronavirus peut-être tué par les inhalations à la vapeur d’eau chaude (nez et bouche). Si tout le monde commence une campagne de prise de bains de vapeur d’eau chaude d’ici une semaine, la pandémie se terminera bientôt. Alors voici ma suggestion : *Commencez le processus d’inhalation tout au long de la semaine le matin et le soir, seulement 5 minutes à chaque fois. Si nous faisons tous cette pratique pendant une semaine, même en prévention ce mortel Coronavirus sera éradiqué. Cette pratique n’a pas d’effets secondaires et ne coûte rien non plus.

Par conséquent, veuillez envoyer ce message à tous vos proches, parents, amis et voisins, pour que nous puissions tous tuer ce coronavirus, vivre ensemble et marcher librement dans ce beau monde. Gratitudes ☀️

 

La meilleure prévention : augmenter votre taux vibratoire (et c’est gratuit, en plus !)

Autres préventions : tout ce qui améliore le système immunitaire, au moins au niveau physique :

 

Extrait de textes (voir plus bas) cité dans cet article.

VIBRER PLUS HAUT

Les personnes spirituellement inclinées comprendront :

Le virus covidien a une vibration de 5,5hz et meurt au-dessus de 25,5hz.
Pour les humains ayant une vibration plus élevée, l’infection est un irritant mineur qui est rapidement éliminé !
Les raisons d’avoir une vibration basse peuvent être :
Peur, Phobie, Suspicion
Anxiété, stress, tension.
Jalousie, Colère, Rage
Haine, avidité
Attachement ou douleur
Et donc… … nous devons comprendre qu’il faut vibrer plus haut, afin que la fréquence inférieure n’affaiblisse pas notre système immunitaire.
La fréquence de la terre aujourd’hui est de 27.4hz. Mais il y a des endroits qui vibrent très bas comme :
Les hôpitaux
Les centres d’assistance.
Prisons
Les souterrains, etc.
C’est là où la vibration tombe à 20hz, ou moins.
Pour les humains dont les vibrations sont faibles, le virus devient dangereux.
Douleur 0.1 à 2hz.
Peur 0,2 à 2,2 Hz.
Irritation 0.9 à 6.8hz.
Bruit 0,6 à 2,2 hz.
Fierté 0,8 hz.
Supériorité 1,9 hz.
Une vibration plus élevée, par contre, est le résultat des comportements suivants :-.
Générosité 95 hz
Gratitude 150 hz
Compassion 150 hz ou plus.
La fréquence de l’amour et de la compassion pour tous les êtres vivants est de 150 Hz et plus.
L’amour inconditionnel et universel à partir de 205 hz.
Alors… Allez…
*Vibrez plus haut ! !!
Qu’est-ce qui nous aide à vibrer plus haut ?
Aimer, sourire, bénir, remercier, jouer, peindre, chanter, danser, faire du yoga, du tai-chi, méditer, marcher au soleil, faire de l’exercice, profiter de la nature, etc.
Aliments que la Terre nous donne : graines, céréales, légumineuses, fruits et légumes, etc.
Boire de l’eau : nous aider à vibrer plus haut ….. ! !!
*La vibration de la prière seule va de 120 à 350hz. Alors chantez, riez, aimez, méditez, jouez, remerciez et vivez ! Vibrons haut…!!_.

Cette information est compilée et éditée par le Naturothérapeute Dr. Harshal Sancheti, Nasik mais
mais la source originale de cette information est le livre Power Vs Force.
Basé sur la thèse de doctorat de David R Hawkins

 

 

Décodage biologique du c… vid

Il sera question des :

  • Signes officiels, d’après le site « passeport santé » (waaa… ça vous rappelle quelque chose, ce nom ?)
  • Signes pas officiels : bien qu’il soit interdit officiellement de faire des autopsies de personnes décédées de cvid (pourquoi ???) , des médecins italiens en ont fait, et on découvert qu’ils avaient en fait succombé à des thromboses. (au fait, les thromboses sont souvent la cause des décès de certains vaxinés)

Pour les regrouper, puisqu’officiels ou non, ils sont en lien avec « l’égrégore cvid » (je n’arrive pas à écrire le mot exactement : en partie pour éviter la censure, mais surtout, parce que j’ai le ressenti que chaque fois qu’on prononce ou qu’on écrit certains mots, celui-ci en particulier, on renforce encore cet égrégore…  je ne veux pas faire ça !)

Comme dès qu’il est question de santé physique, je précise :

Important : Même si de très nombreux témoignages montrent des résultats spectaculaires suite à l’utilisation de l’EFT, il n’y a aucune garantie que chaque personne obtiendra le même type de résultats.

D’autre part, l’EFT ne prétend en rien remplacer un traitement médical, mais elle peut en être un complément appréciable.

Je précise aussi dans cet article (EFT et médecine) en quoi l’EFT et un travail de thérapeute est COMPLEMENTAIRE de l’approche de soins du corps physique.

 

Les symptômes et éléments de décodage

En règle générale, chaque fois que je parle de décodage d’un symptôme ou d’un événement, je ne fais que suggérer des pistes de réflexions. Ce n’est absolument pas un catalogue du genre : symptôme / cause certaine et absolue. Cependant, suggérer des pistes à quelqu’un lui permet de chercher plus efficacement. Par exemple « Non, je ne ressens pas exactement d’étouffement, mais ça me fait penser à … ».  Et de proche en proche, on arrive au vrai problème (ce qui permet de faire de l’EFT dessus, par exemple).

  • perte de l’odorat (et de l’intuition !) : une personne m’a dit qu’elle avait attrapé le cvide juste après un entretien qui pouvait laisser présager un licenciement, qui s’est effectivement produit peu après. Quand je lui ai demandé si elle percevait inconsciemment que ça « sentait le roussi », elle a dit oui. Une partie d’elle intuitait probablement que ça allait se produire, une autre ne voulait pas le savoir.
    En gardant cela en tête, j’ai aussi vu des contre-exemples : une personne très intuitive qui a eu tous les symptômes du covid sauf … la perte d’odorat.
    Et, on peut se demander si collectivement, ces pertes d’odorat ne sont pas en rapport avec l’intuition des dangers que pourrait courir l’humanité (transhumanisme, génocide).
  • perte de l’odorat et du goût : La sensation du goût est en grande partie à l’odorat. La perte du goût peut être reliée aussi à « ne plus avoir le goût de vivre quelque chose », peut-être par exemple de retourner au travail dans des conditions difficiles.
  • problèmes respiratoires, étouffement : les maladies pulmonaires sont souvent liées à la tristesse (en MTC, le poumon correspond à la tristesse). Pour ce qui concerne le sentiment d’étouffement, il y a quelques vidéos sur ma playlist : Situation actuelle, croissance intérieure et éveil de l’humanité
  • toux : on rejette quelque chose, ou : on est irrité par quelque chose. Comme beaucoup de symptômes du vous-savez-quoi ressemblent à ceux d’un rhume, il y a un décodage détaillé de ses symptômes ICI.
  • mal de tête : conflit entre des idées, des croyances, conscientes ou inconscientes.
  • thrombose : c’est la formation d’un caillot de sang à l’intérieur d’une veine, entravant la circulation sanguine. Ce caillot symbolise généralement un obstacle à la joie de vivre, à ressentir du plaisir dans ce qu’on vit.

Un rappel utile : dans les temps anciens, avant 2020…

Dans les temps anciens, jusqu’au début 2020, quand on toussait, qu’on avait la migraine, qu’on était fatigué… on appelait souvent cela un rhume, vous vous souvenez ? 😉

On s’isolait autant que possible, on se couchait tôt après avoir bu une boisson chaude. Au pire, si ça continuait le lendemain, ou qu’on toussait trop, on pouvait appeler ça grippe ou rhinopharyngite : on restait alors une ou deux journées au lit, à la rigueur avec quelques médicaments, médecines douces de préférence : qu’on vous prescrivait tranquillement sans se croire obligé de vous gratter le nez et le cerveau.  Comment pouvions-nous vivre dans une telle inconscience ? 😉 😉 😉

On pouvait même aussi se demander ce que notre inconscient exprime à travers  ces symptômes, puisque notre corps est le tableau de bord de notre psychisme. On pouvait, et on peut toujours !. Pour trouver un décodage détaillé de ces symptômes, et des protocoles EFT qui aident à guérir, cliquez ICI.

 

 

Voulez-vous mieux comprendre ce qui vous arrive, dans cette maladie ou une autre ?

Et surtout, vous libérer des émotions qui en sont la cause. Pour cela, cliquez ici. 

 

 

3 réflexions sur “Une mal-a-dit si « difficile » à soigner…”

  1. De tout ce que j’ai vu jusqu’ici, l’ivermectine est le plus simple. (et aussi, en amont : renforcer au maximum nos défenses immunitaires). Mais toutes les solutions sont utiles :

    Soins ayurvédiques (CC de la NL d’Eric Harben, « Pouvoir du Qi) :
    Inde : le Ministère valide cet étonnant protocole anti-Covid (révélé ici)

    Chère lectrice, cher lecteur,

    Si vous me lisez, c’est que vous êtes passionné par cette Médecine Extraordinaire qu’est la Médecine chinoise.

    Mais suite aux annonces de ces dernières semaines, je dois absolument partager avec vous une découverte que j’ai faite sur une autre médecine traditionnelle…

    Rassurez-vous, j’affectionne toujours autant la Médecine chinoise. Et je continuerai de vous en parler.

    Mais exceptionnellement aujourd’hui, et parce que je sais que vous êtes ouvert d’esprit, je vous emmène en Inde découvrir les bienfaits de la Médecine ayurvédique.

    Tenez-vous bien, ce qui va suivre est surprenant…

    Le 24 novembre 2020, notre président Emmanuel Macron avait proclamé haut et fort : « Je ne rendrai pas la vaccination obligatoire. »

    Discours du 24 novembre
    Beaucoup se sont sentis soulagés. D’autres (comme moi) s’attendaient au pire, sachant pertinemment que ce n’était qu’une question de temps.

    Et c’est exactement ce qu’il s’est passé : depuis le 21 juillet 2021, vous devez désormais montrer patte blanche pour entrer dans un café, un restaurant… ou un centre commercial !

    C’est du jamais vu en France !

    Évidemment, rien d’obligatoire stricto sensu. Mais votre vie devient tout simplement invivable si vous ne cédez pas au…

    « Vaccin » : notre gouvernement a ce seul mot à la bouche
    Comme si la piqûre était la seule issue ! Vous allez voir, c’est loin d’être le cas.

    « Mais Antoine, comment éradiquer le virus si on ne vaccine pas ? »

    Figurez-vous qu’en Inde, les habitants ont la chance d’avoir au gouvernement une assemblée unique : AYUSH, le ministère des médecines traditionnelles.

    Clairement, on n’a pas le même privilège en Occident.

    C’est une des raisons pour lesquelles j’admire ce pays qui, depuis des millénaires, n’a cessé de faire valoir sa médecine ancestrale : l’AYURVÉDA.

    Croyez-moi, cette Médecine indienne vaut tout l’or du monde.

    Alors je vois déjà venir les détracteurs de la santé naturelle me dire « N’importe quoi, regardez en Inde, plus de 420 00 victimes alors qu’en France nous sommes à 112 000 ! »

    Mettons les choses au clair tout de suite :

    L’Inde, avec une population de 1,4 milliard d’habitants, compte un taux de décès de 0,28 pour 1000 habitants contre 1,7 pour la France ;
    L’Inde a une densité de population 115 fois plus élevée qu’en France (420 habitants par m2 contre 3,6 !). La population est plus concentrée, le virus a davantage circulé mais… le nombre de victimes pour 1000 habitants est inférieur.
    C’est un véritable exploit pour un pays où les infrastructures sanitaires sont très peu développées !

    Et quand bien même l’Inde aurait sous-estimé son nombre de cas, la réalité est qu’elle s’en sort aussi bien, voire beaucoup mieux, que la France avec son système de santé super-développé.

    Et la médecine ayurvédique n’y serait pas étrangère.

    Les recommandations du Ministère AYUSH fonctionnent !
    Un protocole de Médecine ayurvédique contre la Covid-19 est maintenant largement répandu en Inde.

    Je vais vous le présenter dans cette lettre, dans moins de 2 minutes.

    Mais avant cela, laissez-moi vous expliquer pourquoi ce protocole indien vous sera utile tant en prévention, en cas de symptômes légers (si urgence, c’est l’hôpital bien sûr !) ou après une vaccination.

    Rappelez-vous qu’un vaccin n’est rien d’autre qu’un pathogène « atténué » qu’on vous a injecté.
    Les remèdes que je m’apprête à vous dévoiler dans 2 minutes ne sont pas des « médicaments ». NON. Ils font bien mieux : ce sont des antidotes qui apprennent à votre corps à se défendre lui-même contre l’intrus inoculé.
    Ces remèdes pourront ainsi renforcer votre immunité face au virus (ou au vaccin si vous êtes vacciné). CQFD.
    Vraiment, je n’ai rien à vous vendre. Ce protocole est 100 % gratuit et consultable sur le site du Ministère indien1.

    De mon humble point de vue, même les « plus grands » commencent à se rendre compte de l’efficacité du protocole ayurvédique…

    … si bien qu’en septembre 2020, l’OMS s’est engagée à démontrer l’efficacité de ce protocole par de nombreux tests en laboratoire2.

    Quant à moi, je n’ai fait que le traduire en français pour vous faciliter la tâche.

    Le protocole AYUSH en 8 points (très simples)
    Dans ce protocole a été établie une liste de plantes ayurvédiques scientifiquement reconnues3 pour leurs propriétés immunostimulantes face au SARS-CoV-2.

    Pour commencer, intégrez dès maintenant ces 3 préparations ayurvédiques (recommandées par le Ministère) :

    Faites une infusion d’un mélange des plantes suivantes : gingembre, coriandre, tulsi (basilic sacré), cumin et cannelle. Buvez ce breuvage autant que vous en ressentez le besoin.
    Pour se prémunir des maladies, les Indiens préparent un « golden milk » (un lait d’or). Pour cela, mélangez ½ cuillère à café de poudre de curcuma à 150 ml de lait. Mettez la préparation 5 minutes à petit feu et buvez bien chaud.
    Il y a un fruit « magique » qu’on appelle amla (ou amalaki en Inde) et qui ressemble à une groseille verte. La Médecine ayurvédique recommande d’en manger 1 par jour (vous en trouverez dans les épiceries asiatiques, sinon vous pouvez prendre 2 g de poudre d’amla, que vous trouverez facilement en boutique biologique ou sur Internet).
    Mais ce n’est pas tout.

    Voici les 3 plantes indiennes qui vont booster votre immunité de façon spectaculaire :

    Ashwagandha, guduchi : posologie, durée de traitement… je vous donne tout !
    Attention : Si vous êtes atteint d’une pathologie, renseignez-vous bien sur les contre-indications des plantes citées (on n’est jamais à l’abri de rien !).

    Prenez de l’ashwagandha4 et du guduchi : pour chaque plante, 500 mg d’extrait ou 1 à 3 g de poudre, 2 fois par jour pendant 15 jours.

    Vous pouvez également prendre un mélange de miel et de plantes ayurvédiques qu’on appelle chyawanaprasha en Inde (10 g dans de l’eau tiède, le matin).

    Enfin, le Ministère a mis au point une formulation ayurvédique nommée AYUSH64 et recommande d’en prendre 500 mg, 2 fois par jour pendant 15 jours.

    Son efficacité antivirale et immunostimulante a été prouvée scientifiquement. Sur les 36 principes actifs, 35 ont montré une haute affinité pour le virus de la Covid5 !

    Et si vous avez des symptômes typiques, voici 2 moyens simples pour décongestionner les voies respiratoires :
    Appliquez de l’huile de sésame ou du ghee (beurre clarifié) dans les sinus, matin et soir6. Si vous avez de l’huile de coco, c’est encore mieux. Elle contient de l’acide laurique dont les propriétés antivirales et antibactériennes ont fait leurs preuves face à la Covid7.
    Faites un bain de bouche (gandouch en Médecine indienne) avec 1 cuillère à soupe d’huile de sésame ou de coco (ne pas avaler). Gardez pendant 2-3 minutes, crachez et rincez avec de l’eau chaude. Faites-le 1 à 2 fois par jour.
    Et enfin, si vous êtes un adepte de yoga, vous pouvez améliorer vos capacités pulmonaires et réduire votre stress avec les postures de mandukasana (la grenouille) et ustrasana (le chameau), ainsi que par la respiration alternée nadi shodhana8.

    Comme vous le voyez, il existe des solutions naturelles et sans effets secondaires.

    Maintenant, je n’ai pas d’autre choix que de vous inviter à les tester par vous-même.

    Pour ma part, je continuerai à mettre ma pierre à l’édifice en vous parlant de ces médecines ancestrales comme la Médecine chinoise ou l’Ayurvéda qui, selon moi, sont aussi les thérapies de demain.

    Force et courage ! Tenez bon, et portez-vous bien.

    Antoine Harben

    PS : Et vous, que pensez-vous de la Médecine indienne ? Votre avis m’intéresse. Dites-moi si vous l’avez déjà essayée et si vous avez guéri grâce à l’Ayurvéda. Pour me laisser un commentaire, il vous suffit de cliquer ici.

    PPS : Si vous avez envie d’en savoir plus sur les médecines énergétiques (comme l’ostéopathie énergétique, le magnétisme, le chamanisme, l’EFT, etc.) je vous invite à me rejoindre en cliquant ici. C’est 100 % gratuit et vous recevrez mes lettres directement dans votre boîte mail.

    Sources :
    1- https://www.ayush.gov.in/

    2- https://www.afro.who.int/news/expert-panel-endorses-protocol-covid-19-herbal-medicine-clinical-trials?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=covid_bytes_daily_newsletter

    3- Singh RS, Singh A, Kaur H, Batra G, Sarma P, Kaur H, Bhattacharyya A, Sharma AR, Kumar S, Upadhyay S, Tiwari V, Avti P, Prakash A, Medhi B. “Promising traditional Indian medicinal plants for the management of novel Coronavirus disease: A systematic review.” Phytother Res. 2021 Jun 16. doi: 10.1002/ptr.7150. Epub ahead of print. PMID: 34132429.

    4- Tillu G, Chaturvedi S, Chopra A, Patwardhan B. “Public Health Approach of Ayurveda and Yoga for COVID-19 Prophylaxis.” J Altern Complement Med. 2020 May;26(5):360-364. doi: 10.1089/acm.2020.0129. Epub 2020 Apr 20. PMID: 32310670.

    5- https://www.ayush.gov.in/docs/Ayush123.pdf

    6- Idem 4.

    7- https://ateneo.edu/ls/sose/sose/news/research/potential-coconut-oil-and-its-derivatives-effective-and-safe-antiviral

    8- https://www.ayush.gov.in/docs/ayush-Protocol-covid-19.pdf

  2. Channel profile picture
    @Re-information2.0

    30 days ago

    Pourquoi un tel silence sur les solutions des traitements efficaces contre le Srascov2 ?

    Hydroxychloroquine, Plitidepsine, Amantadine, Ivermectine, Fluvoxamine Azithromycine, Doxycycline, VitD, VitC, Zinc, les tétracyclines, les macrolides, le metronidazole, la ciprofloxacine..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez