J'aime l'EFT

Protocole EFT : Réconcilier l’Enfant Rebelle et l’Enfant Soumis

Enfant Soumis et Enfant Rebelle réconciliation

 

On a vu dans l’article : Réconcilier l’Enfant Rebelle et l’Enfant Soumis que chaque fois qu’on tourne en rond, ou qu’on reste « scotché » sur place, ça vient de contradictions dans notre subconscient.

 

 

 

Et à cela, notre Cerveau Rationnel ne peut pas grand-chose, sauf …

  • Reconnaître la situation, et se rappeler l’origine du problème : cette bagarre au niveau du Cerveau Emotionnel
  • Et décider de l’apaiser : cette réconciliation ne peut se produire que dans le Cerveau Emotionnel ; il est donc nécessaire d’employer un outil approprié, tel qu’un protocole EFT, bien sûr.

 

Le conflit ES (Enfant Soumis) / ER (Enfant Rebelle) n’est sans doute pas l’unique cause du problème ; mais il me semble intéressant de commencer par l’apaiser ; après, on verra bien les aspects qu’il reste à prendre en compte…  s’il en reste.

 

Vous pensez à une action devant laquelle vous vous sentez MAL : ça peut être une tâche que vous procrastinez depuis des jours, ou encore l’inévitable visite de vos beaux-parents, ou encore un rendez-vous chez votre banquier, etc.
Vous parlerez ici à l’enfant que vous étiez, et vous écouterez les différentes parties de lui. C’est parti !

 

 

Cette réconciliation est possible…

Même si « ça se bagarre » à ce point à l’intérieur de toi, tu es un enfant super ; ce qui se passe en toi est tout à fait normal ; on travaille dessus seulement parce que ce conflit n’est pas agréable pour toi ; tu es en train de le guérir, et ça te fera récupérer beaucoup d’énergie et de joie de vivre. 🙂

Même si « ça se bagarre » à ce point à l’intérieur de toi, tu es un enfant super, et ce conflit douloureux est en train de s’apaiser : imagine à quel point ta vie sera plus simple quand ces parties de toi seront enfin réconciliées…

Même si « ça se bagarre » à ce point à l’intérieur de toi, et si ça fait tellement longtemps que ça dure, je t’assure que cette réconciliation est possible, tout est en train de se détendre et de s’apaiser en toi, et tu vas bientôt te sentir tellement mieux… 🙂

 

 

Le constat : les « noms d’oiseaux » entre l’ER et l’ES

  • – ER : Je ne veux pas de cette situation (ou : faire cette action).
  • Je ne veux pas, je ne veux pas !
  • Na !
  • Hé ben si vous m’obligez, je vais faire la g… et  tout faire de travers, na !
  • Ça vous fera les pieds, voilà.
  • – ES : Aaaah, t’es fou !
  • On ne va avoir que des ennuis, avec tes bêtises !
  • Tu vas nous mettre dans la m… !

Désolée pour le langage, le cerveau émotionnel n’est pas poli ; le vocabulaire élaboré relève du cerveau rationnel, pas de lui.

  • – ER : Tais-toi, tu as peur de tout…
  • Tu es lâche, tu es nul !
  • Tu es une vraie serpillière !
  • Ce n’est pas avec des gens comme toi que le monde peut avancer,
  • Tu dis « amen » à tout, tu ne penses pas par toi-même,
  • Tout ce que tu sais faire, c’est obéir !
  • Tu es en dessous de tout, écrase-toi, tu ne sais faire que ça, de toute façon…
  • Moi, je suis fort ; toi, tu es faible.

 

En fait, ils ne sont pas plus efficaces l’un que l’autre, dans la situation actuelle. L’un veut montrer qu’il est « fort », l’autre qu’il est « gentil », mais ils sont tous les deux des sortes de robots, programmés au cours de la toute petite enfance. La vraie Force (le mot « Courage » vient de « Cœur) et la vraie Gentillesse (l’Amour) viennent du Meilleur de nous-même, ces deux bagarreurs en sont aussi éloignés l’un que l’autre.
Ces « robots » ont besoin d’être reprogrammés, pour ne plus étouffer la voix de notre Sagesse Intérieure.

 

 

Une troisième voix (ou : voie)

  • En réalité, vous avez peur tous les deux…
  • Vous êtes deux frères siamois qui se battent
  • Vous êtes les deux faces d’une même pièce de monnaie,
  • Vous exprimez différemment la même peur.
  • Mais vous êtes chacun « quelqu’un de bien ».
  • Vous avez vos raisons d’être ce que vous êtes,
  • mais nous sommes bien Plus que ce que nous croyons être.
  • Je ne veux plus assister à votre match,
  • comme on regarde un match de tennis :
  • un coup d’œil à droite,
  • un coup d’œil à gauche,
  • en attendant que quelqu’un gagne.
  • A votre match, personne ne gagne :
  • j’y perds :
  • du temps,
  • de l’énergie,
  • de l’efficacité.
  •  Et vous ne triomphez ni l’un ni l’autre,
  • puisque vous n’existez qu’à travers la même peur.
  • Vous êtes indissociables,
  • et vous n’êtes pas La Solution à mon problème actuel.
  • Merci de m’avoir protégée AVANT,
  • il y a longtemps.
  • Merci d’être les solutions qu’un Moi plus jeune avait trouvées.
  • Merci aussi de changer pour m’aider MAINTENANT,
  • pour devenir simplement un Canal pour ma Sagesse Intérieure.
  • Renforcer ce Canal ; ne pas être un obstacle qui le bouche.
  • Ma Sagesse Intérieure a La Solution MAINTENANT,
  • Et ma façon de la Lui demande : c’est de visualiser cette solution,
  • d’imaginer que je l’ai trouvée,
  • pour le plus grand bien de tous.

 

 

En résumé :

Quand nous n’avançons pas dans un domaine de notre vie, c’est que plusieurs forces s’affrontent dans notre subconscient.

On peut représenter ces forces par des « personnages », des parties de nous ; en particulier l’ES (Enfant Soumis) et l’ER (Enfant Rebelle).

Il est utile de :

  • repérer le plus tôt possible leur « discussion » sans fin, pour ne plus perdre son temps à « compter les points » de ce match infernal. Ni l’un ni l’autre ne peuvent nous aider, ils sont seulement des vieux programmes issus d’une même peur. Tant qu’ils s’agitent, ni notre logique ni notre intuition ne peuvent intervenir.
  • Les remercier sincèrement de l’aide qu’ils nous ont apporté il y a longtemps, mais leur demander de passer à autre chose.
  • Ne critiquer personne, n’accuser personne de notre difficulté actuelle, ni même considérer que quelqu’un (ou la société, ou la Vie, ou nous-même) est un obstacle insurmontable à la réalisation de nos Rêves : critiquer, c’est le discours de l’ER ; se résigner, c’est le discours de l’ES. => match « nul » (à tous les sens du terme).

 

On peut alors passer aux vraies questions :

  • « Qu’est-ce que je veux vraiment, maintenant ?
  • Pourquoi ?
  • Est-ce que c’est gagnant-gagnant, dans l’intérêt de TOUS ?
  • Quelles croyances et blocages me limitent ?
  • Comment obtenir ce que je veux vraiment ? (parmi les moyens à mettre en œuvre, le premier est de demander l’aide de notre Sagesse Intérieure ; puis, réfléchir, puis agir ; en résumé : Intuition + logique +action.)

 

Comment vous sentez-vous après ce protocole EFT ?
L’ES et l’ER se déchaînent dans tant de domaines de notre vie qu’il peut être utile de le refaire, en adaptant chaque fois.
Si vous voulez bien parler de votre ressenti, de vos questions, dans les commentaires…  Merci. 

 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez21
Tweetez
Partagez
+1
21 Partages