J'aime l'EFT

Allez-vous mettre votre voiture en prison ? (1)

13.8.17. voiture en prison (1)– « Logique », si elle ne marche pas, c’est de la méchanceté de sa part, il faut bien la punir, non?

– mais … c’est absurde ! si elle ne marche pas, il faut la faire réparer : trouver ce qui ne va pas, et réparer.

– ah bon. Mais il faut bien lui montrer qui est le maître : elle veut du carburant, de l’entretien, c’est des caprices, tout ça, elle ne va quand même pas être si exigeante !

 

En lui criant dessus, en lui tapant dessus, on devrait bien réussir à la faire avancer !

– mmmh, oui… Vous êtes sûr que vous allez très bien ?…

OK. J’en vois là-bas qui ont mal au ventre, à l’idée de maltraiter ainsi leur chère voiture. Une voiture qui ne marche pas, ça se répare, ça s’entretient, ça se bichonne, enfin quoi, tout de même…

 

Une voiture, oui; mais des humains ?

 

 

Quand un humain « dysfonctionne », on s’en occupe avec autant d’attention ?

Oui : en général, si il tombe malade, la société s’en occupe. (et encore, tout dépend du pays où il vit : important de s’habituer à voir plus loin que le bout de notre… frontière).

 

Pas du tout : si il exprime son malaise  et / ou son hypnose d’une autre manière : délinquance, terrorisme, dictature…

 

Tu veux chercher des excuses à tous ces vauriens ? À tous ces monstres ? Un vol de vélo, passe encore, c’est la conséquence de la misère sociale, mais un crime contre l’humanité, « c’est pas grave » ?

–  » Comprendre quelqu’un « , et  » lui trouver des excuses « , c’est deux choses totalement différentes.

 

Nous sommes tellement conditionnés à confondre ces deux notions que je le redis :

  » Comprendre quelqu’un « , et  » lui trouver des excuses « ,

c’est deux choses totalement différentes.

 

Ce  genre d’idée, notre cerveau émotionnel a le réflexe de la comprendre de travers (parce qu’il la refuse).
Mais il paraît qu’au bout de trois fois, le cerveau émotionnel déverrouille un peu sa porte blindée, en se disant : «pourquoi pas, après tout ?».

 

Alors, essayons une troisième fois :

 

 » Vouloir comprendre quelqu’un « , même si il a fait des actes horribles,

CE N’EST PAS  dire que ce n’était pas si grave,

CE N’EST PAS  » lui chercher des excuses « ,

CE N’EST PAS dire qu’il peut continuer,

et  CE N’EST PAS NON PLUS de la faiblesse.

                                                   C’est complètement différent.

 

J’ai eu tant de fois des discussions avec des gens qui me répondaient cela ( » tu leur cherches des excuses; et : tu as pensé aux victimes ? ; et : il faut punir ces monstres ! ») que je me permet d’insister « un peu ».

 

OK ? Votre cerveau émotionnel veut bien entendre que peut-être ce que je vais dire ici n’est ni absurde ni monstrueux ? Le reste de mon blog est très « Peace and Love », il serait étrange que j’affirme tout d’un coup que de massacrer des gens, ce n’est pas un problème.

 

 

 

Pourquoi vouloir comprendre « ces gens-là » ?

Pour deux raisons (au moins) :

– La première, c’est que puisque nous sommes tous des Êtres de Lumière, ils en sont aussi, donc qu’ils méritent aussi le Respect. (le Respect, avec R majuscule, c’est justement le fait de savoir qu’ils sont des Êtres de Lumière, donc qu’ils sont bien Mieux que les horreurs qu’ils commettent). Mais je ne développerai pas ce point de vue dans cet article… Z’en faites pas, y en aura d’autres  😉

 

– La deuxième raison, c’est que : Les dangers qu’on ne comprend pas restent des dangers.

C’est vraiment important : si on ne comprend pas pourquoi les pédophiles sont pédophiles, il y en aura, encore et toujours. De même pour les terroristes; de même pour les violeurs, les tueurs en série, les cambrioleurs, etc etc.

 

Et si on ne comprend pas pourquoi des mégalomanes-paranoïaques arrivent au pouvoir, on aura toujours des dictatures. Là, il ne s’agit pas de comprendre seulement ces personnes, mais le fonctionnement de toute la société qui les génère (pas seulement pays par pays).

De plus, avec le « progrès » technique ils ont de plus en plus de moyens de nuire….  alors :  « même pas peur » ?

 

Avoir peur devant cette idée, c’est sain :  la peur est un signal d’alarme qui permet une prise de conscience.

Mais il n’est pas utile de laisser hurler ce signal d’alarme, et de passer des nuits d’insomnie à se dire « oh la la, il va y avoir de plus en plus de pédophiles, de terroristes et de dictateurs ! ».

 

 

L’intérêt, c’est d’agir de la façon la plus efficace possible : de mon point de vue, ce n’est pas d’ajouter de la violence et de la haine à toute celle qu’il y a déjà.

 

Bien sûr, dans certaines situations, il est indispensable d’intervenir physiquement pour arrêter que des horreurs se produisent. Bien sûr, on ne peut pas laisser en liberté des pédophiles, ni des tueurs en série; il faut protéger la société.

 

Mais une fois la société protégée (« protégée », et PAS « vengée ») de certaines personnes dangereuses, que faire ?

 

Voir article :  » Mettriez-vous votre voiture en prison ?  » (2)

 

Des commentaires ?  Merci d’avance. 🙂

 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

 

2 reflexions sur “Allez-vous mettre votre voiture en prison ? (1)

  1. karim

    bonjour Claude merci pour ce beau article

    la solution pour ce fléau sociale c’est l’éducation et le savoir

    le savoir c’est la lumière et l’ignorance est les ténèbres

  2. Claude Auteur de l'article

    Bonjour Karim

    L’éducation et le savoir, oui, bien sûr. Mais la plupart du temps, ils ne s’adressent qu’à notre logique (cerveau rationnel). Mais si notre cerveau émotionnel (imprégné de nos conditionnements, de nos préjugés) s’oppose à ce qu’on apprend, ces nouvelles connaissances se heurtent à un mur.

    L’article suivant explique cela plus en détail : https://www.jaime-left.com/2013/07/23/cerveau-emotionnel-amygdale/

    L’EFT est un outil efficace pour faire écrouler progressivement ces murs, qui entravent l’éducation, qui nous séparent du savoir, et plus généralement du bonheur.

    Merci pour votre commentaire 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez10
Tweetez
Partagez
+1
10 Partages