Pourquoi ne fêtons-nous pas Noël le jour du Solstice ? (+ vidéo)

14.12.. 6. calendrier 22 déc. Noël (2)Dans les traditions du monde entier, les Solstices sont des jours extrêmement importants, marqués par de nombreux rituels. 

Le Solstice d’hiver, en occident au moins, est associé à la renaissance de la Lumière. Et, alors que sur les calendriers, on considère que le Solstice a lieu le 21 ou le 22 décembre selon les années, on fête Noël le 25 décembre. 

Pourquoi ? 

J’ai mis longtemps à le comprendre, malgré beaucoup de recherches sur Internet… où j’ai pu constater que je n’étais pas la seule à me poser cette question. 

 

 

Manipulation (politique) de calendrier ? 

Mes premières tentatives de répondre à cette question m’ont amenée à penser que la date du 25 décembre n’avait rien de symbolique ; elle paraissait issue d’une suite de réformes  du calendrier, depuis l’époque de Jules César (calendrier julien), en passant par le pape Grégoire XIII (calendrier grégorien).

 

La date vraiment significative  me semblait être celle du solstice d’hiver, la nuit la plus longue de l’année, le moment précis où les jours commencent à rallonger (c’est faux, en fait). Le Solstice a lieu, selon les années, le 21 ou le 22 décembre.

Quand on connaît les manipulations terribles qui ont été faites par un « christianisme » indigne de ce nom pour défigurer / diaboliser les formes antérieures de spiritualité, on peut penser que cette date du 25 décembre n’est qu’une tentative supplémentaire d’effacer les fêtes païennes du Solstice. 

(« Christianisme » indigne de ce nom ? Oh oui : à l’origine, « Christ » veut dire « Lumière », et Jésus a dit : « Aimez-vous les uns les autres »). 

Eh bien non, mauvaise langue que je suis 😉  , rien à voir avec une manipulation de calendrier. Lisez la suite…

 

Tous les « dieux solaires » sont nés un 25 décembre : Horus, Mithra, Krishna, Jésus, et tant d’autres : un par civilisation, en fait

– Le 25 ? Pas le 21 ni le 22 ? Pas le jour du Solstice, alors ? 

Hé bien oui, le 25. Ce qui mettait par terre toutes mes théories un peu parano sur une tentative d’effacer les fêtes païennes … seulement sur la question du calendrier, pas le reste.

On continue l’enquête. Où l’on va s’apercevoir que le Solstice n’est ni une journée, ni un instant, mais une période d’environ 3 jours, celle où le soleil n’est plus perçu comme étant en mouvement. 

 

 

Que signifie le mot « Solstice » ? 

Ce mot vient de « sol stat« , qui signifie en latin : « le soleil reste immobile« . Plus exactement, semble immobile, vu de la Terre; plus exactement encore : n’est plus perçu comme étant en mouvement, contrairement aux autres jours. 

Donc, tout devient (enfin) clair : le mouvement apparent du Soleil cesse au moment exact du début du Solstice, que l’on trouve par des calculs astronomiques.

Le Solstice lui-même, logiquement, c’est la période où le « sol stat » (le soleil s’immobilise) ; c’est la période de 2-3 jours où, dans l’hémisphère Nord, les nuits sont les plus longues de l’année. Nuit assimilée à la disparition de la Lumière, à la peur la plus noire, à la mort.
Et le 25 décembre, tout s’arrange. Le soleil reprend sa course, la Lumière renaît, et les jours commencent à rallonger. 

Il est donc normal que tous les dieux solaires (Jésus y compris)  naissent ce jour-là. Puisqu’ils symbolisent la renaissance de la Conscience

 

Quelle relation y a-t-il entre notre Conscience et le Soleil ? 

Notre Sagesse Intérieure est toujours là, inaltérable, comme le Soleil. La perception qu’on en a varie beaucoup selon les moments : certains jours, on est plutôt bien Connectés à elle, à notre intuition, à ce que veut vraiment le Meilleur de nous-mêmes. A d’autres moments, nous sommes englués jusqu’aux yeux dans nos pires conditionnements. 

Le soleil est toujours là, aussi, comme un point fixe par rapport à nous. Il se déplace aussi, bien sûr, dans la galaxie, dans l’Univers. Mais par rapport à nous, petits Terriens, il est un parfait symbole de ce qui est immuable, donc de notre Sagesse Intérieure. C’est probablement comme cela que toutes les religions du monde l’ont considéré, avant de basculer dans des pertes de sens et des jeux de pouvoir. 

Ce qui varie, c’est la manière dont nous percevons le Soleil depuis la Terre. Chaque jour, chaque heure, peut ainsi être considérée comme un symbole de la proximité ou de l’éloignement de notre Conscience. 

Ce qui ne veut pas dire qu’en été, nous atteignons toujours l’Illumination, ni qu’en hiver, nous sombrons inéluctablement dans la dépression. La symbolique est plus subtile que ça, heureusement…

 

Tout développement se fait en spirale. Chaque année fait défiler les différentes étapes de la danse entre notre conscient et notre Sagesse Intérieure, avec un peu plus de conscience chaque fois… en tout cas, c’est le but. 

La succession de :

  • la période sombre du Solstice d’hiver 
  • et de la renaissance de la Lumière à Noël

est donc un message d’espoir : même dans les moments où nous la percevons le moins, notre Sagesse Intérieure est toujours là. En d’autres termes : au lieu de « Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir », la symbolique de Noël nous imprègne de : « Après la pluie vient le beau temps ! » (et ce, quel que soit le moment de l’année). 

Je n’avais encore jamais vu cette chanson de Distel comme un chant de Noël (en fait, plutôt du Solstice), pourtant, elle est tout à fait dans le ton 😉

 

– On est content, on a compris la symbolique du Solstice d’hiver . C’est la traversée des ténèbres et la renaissance de la Lumière, et c’est vrai pour le monde entier ? 

– Eh bien non, évidemment. Si on se pose la question, on a immédiatement la réponse : ce qu’on vient de dire est exact pour l’hémisphère Nord (et encore, « à peu près »)… mais dans l’hémisphère Sud, c’est exactement le contraire.

 

Solstices et géographie.

L’Europe n’est pas le centre du monde. C’est important que quel que soit le concept dont on parle, on se demande comme il se décline partout ailleurs sur la planète.

  • les solstices et les équinoxes sont des notions astronomiques, en relation avec la position de la Terre par rapport au soleil. Ils concernent la planète entière, au même moment, et correspondent à un instant bien précis; les voir comme une journée est purement symbolique.
  • Les 21 ou 22 décembre correspondent au Solstice d’Hiver dans l’hémisphère nord (les jours commencent à rallonger), et au Solstice d’Eté dans l’hémisphère sud : là-bas, les jours commencent à raccourcir.
  • Et l’idée de renaissance du Soleil au milieu des ténèbres ne fait sens que très loin de l’Equateur, où le jour et la nuit durent 12 h, toute l’année ! Par contre, au Pôle Nord, en pleine nuit polaire de 24h sur 24, le retour de la lumière prend toute sa signification, au sens propre et au sens figuré (c’est sans doute pour cela que le Père Noël « habite au Pôle Nord »).

 

Par contre, faire renaître la Lumière
au sein de nos propres zones d’Ombre, nous concerne tous,
à chaque instant, pas seulement une fois par an.

 

Inscrivez-vous pour obtenir vos cadeaux :

– Le schéma imprimable des points EFT.
10 Astuces pour faire de l'EFT n'importe où et n'importe quand !
– Abonnement gratuit à notre lettre d'information.

– OU –

Se connecter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
3 Partages
Partagez3
Tweetez
Partagez