Si l’EFT est si facile, pourquoi aurait-on besoin d’une aide extérieure ?

C’est clair : « J’aime l’EFT ». Pour son incroyable efficacité, et aussi parce qu’elle permet de travailler très souvent de façon autonome : elle a été conçue pour cela !

 

Très schématiquement, on peut résoudre nous-mêmes, en autonomie, 80% de nos problèmes.

Donc, à quoi sert un thérapeute EFT ? Il sert à résoudre le 20% qui reste. Le 20% « qui résiste encore et toujours » à vos efforts acharnés.

 

 

Pourquoi ce 20% résiste-t-il autant ?

 

Parce que votre inconscient vous adore ! Il est constitué (entre autres) de mécanismes hyper-efficaces faits pour vous éviter de souffrir.

 

 

Les blessures émotionnelles sont enkystées dans un « emballage » plus ou moins épais. Quand une situation de votre vie actuelle touche à l’une de ces blessures :

  • soit l’emballage n’est pas très épais, la blessure veut bien se laisser guérir. Vous faites un peu d’EFT dessus, elle guérit, tout va mieux.
  • soit l’emballage est une carapace hérissée de piquants, parce que la blessure est très profonde. Alors votre inconscient va vous balader comme un bébé … toujours par amour !
    Dans cette situation, en plus, le problème est « collé sur votre nez ». Tout le monde le voit… sauf vous. Un regard extérieur, bienveillant, peut vous aider à prendre le recul nécessaire.

 

 

L’EFT ne marche pas quand on n’en fait pas 😉

Avec l’EFT, il est vraiment possible de résoudre beaucoup de difficultés par soi-même, mais, à condition d’en faire ! Souvent, les gens trouvent que l’EFT est un outil génial, mais mystérieusement … ne l’utilisent plus dès qu’ils se retrouvent seuls.

 

Une aide extérieure de quelques séances contribue souvent à maintenir leur motivation, et à les aider à intégrer l’EFT dans leur mode de vie : par exemple, penser à l’utiliser
pendant ou aussitôt après un stress, donc éviter de se dire la semaine suivante : « Oh, j’aurais dû faire de l’EFT ce jour-là ! Je n’aurais pas mis aussi longtemps à m’en remettre. » (mais il n’est
jamais trop tard.).

Pour ma part, afin de renforcer la motivation de mes clients entre deux séances, j’envoie l’audio des rondes d’EFT que nous avons faites. Le refaire plusieurs fois dans la semaine permet de renforcer l’efficacité du travail, et d’intégrer l’habitude de garder l’EFT à portée de main (jeu de mot involontaire…).

 

A propos : avez-vous lu « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand » ? Au début de cet ebook, je parle de quelqu’un qui est précisément dans cette situation : elle se casse une jambe, appelle le SAMU, et tout le temps où elle souffre et s’inquiète, elle oublie de faire de l’EFT (on peut en faire mentalement).  Alors que ça aurait pu grandement la soulager.

 

 

Le « petit vélo » dans la tête

Une autre raison est qu’une personne extérieure est souvent beaucoup plus positive pour vous … que vous même.

Quand on est « noyé dans son problème », on ne voit plus que lui; quelqu’un d’autre peut rappeler « Et si il y avait une solution ? Et si tout cela n’était plus qu’un mauvais souvenir ? » (les gestes d’EFT vont beaucoup contribuer à intégrer ce changement de regard) .

Le thérapeute aide ainsi la personne qui souffre à prendre de la distance par rapport à sa difficulté, et à retrouver son optimisme.

 


Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.