J'aime l'EFT

Détoxication de vos finances, avec l’EFT (+audio)

faire ses comptes, 3Au retour des beaux jours, il est naturel de penser « détoxication » : d’où le thème choisi par A la Croisée des Blogs   pour ce mois d’avril.
Nettoyage de printemps dans la maison, détoxication du corps pour se remettre des fatigues de l’hiver.

 

Mais détoxication de ses finances ?  Une drôle d’idée ?

 

Ce qui « intoxique » votre compte en banque, et surtout ce qui l’empêche de vous aider à réaliser vos Rêves, c’est évidemment vos croyances sur l’argent.

 

 

Pfff… moi, l’argent, ça ne m’intéresse pas.

Mais oui, bien sûr, je vous crois presque. 😉

Faites simplement  une liste de ce que VOUS devez ou souhaitez faire, dans l’immédiat, et qui ne peut s’échanger QUE contre de l’argent (il existe quelques solutions alternatives très sympa : le troc, les SEL et autres monnaies locales, mais elles ne marchent PAS pour tout).

 

Vous souhaitez peut-être :

–          faire des super week-ends de développement personnel : 200 ou 300 euros chacun, par exemple, et ce n’est  pas cher par rapport à la moyenne.

–          payer des cours de danse à l’un de vos enfants, d’équitation à l’autre, sans oublier les études et le studio de l’aîné. Bon, et les cours de piano (et le piano !) dont vous rêvez depuis si longtemps, ça sera pour quand ?

–          acheter des formations,  reprendre des études, pour quitter ce métier où vous étouffez, et faire enfin le métier de vos Rêves.

Ces désirs sont tout à votre honneur.

 

Pour certains de ces projets, avec beaucoup de compétences, beaucoup d’imagination, et un super réseau relationnel, vous pourrez peut-être troquer un petit peu, mais …

 

Je vous vois bien avec une brouette remplie des plus belles fleurs de votre jardin, vous allez voir votre percepteur, et vous lui proposez des roses pour payer vos impôts.  Vous êtes sûr qu’il sera d’accord ? 😀

 

15.4.19. brouette, fleurs

 

Tout ça pour dire que « l’argent ne m’intéresse pas », c’est juste une rationalisation, un joli couvercle pour cacher des émotions et croyances subconscientes, qui sont bien moins agréables.

 

Je ne fais la morale à personne en disant cela, j’ai longtemps fui les questions d’argent.   Je réalise seulement depuis quelque temps  ce que cela cachait.

 

 

 

Quelques émotions et croyances (parmi des centaines)

 

Quand je dis des centaines, ce n’est pas une façon de parler…  depuis que je m’intéresse vraiment à la question, j’en trouve sans cesse des nouvelles.

 

 

Un exemple de croyance : Tous les riches sont des voleurs et des exploiteurs.

Avec une croyance pareille, vous ne voulez pas être riche, c’est de nouveau tout à votre honneur.

Mais, cette croyance est-elle exacte ?

 

–          Certains « riches » n’hésitent pas à voler et à exploiter pour acquérir des richesses, c’est vrai (on pense aux sinistres conditions de travail de tant de personnes, en particulier dans les pays du Tiers-monde)

–          Certains « pauvres » n’hésitent pas à voler et à exploiter d’autres gens : dans les lieux où sévit la misère, il n’est pas toujours prudent de sortir seul la nuit.

–          Certains « riches » apportent beaucoup au monde ; Jack Canfield, l’un des participants au film « Le Secret » dit : « Si on a peu d’argent, on ne peut aider que très peu de personnes, si on a beaucoup d’argent on peut en aider beaucoup ».

–          Certains « pauvres » sont solidaires et créatifs : pendant la guerre de 40, certaines personnes avaient mis en commun toutes leurs ressources ; elles ont toutes survécu, contrairement à d’autres qui n’avaient stocké que pour elles-mêmes.

 

Donc, certains riches sont des voleurs, d’autres non ; certains pauvres sont des voleurs, d’autres non.

Conclusion : l’honnêteté et la solidarité n’ont rien à voir avec la richesse ; c’est évident quand on y réfléchit quelques minutes.

 

Mais ce n’est pas parce que vous avez conclu ça que vous êtes débarrassés de cette croyance, qui est réellement une croyance limitante ; les croyances ne relèvent pas de la logique, elles relèvent du cerveau émotionnel.

On en parlera davantage tout à l’heure.

 

 

D’autres exemples

–          Parler de l’argent peut toucher à des souvenirs douloureux en nous : nous avons peut-être été rejetés à l’école parce que nous étions plus pauvres (ou plus riches) que les autres ; cela peut même toucher à l’inconscient familial : tel ancêtre aura fait faillite, tel autre aura été tué par des gens qui en voulaient à son argent.

Conséquences : les gens qui sont encore imprégnés de tout cela ne veulent pas entendre parler d’argent, ni apprendre à ce sujet, ni faire leurs comptes, ni rien… le résultat n’est pas brillant, vous vous en doutez.  Ça peut fonctionner en tant que salarié, mais si leur métier ne les fait pas vibrer… 🙁

 

–          On peut se sentir incapable de gérer son argent : le problème sous-jacent est peut-être simplement lié à des mauvais souvenirs des cours de maths au collège ! Alors, compter, et tout ce qui ressemble, c’est dur…

 

–          Ou encore, des blocages émotionnels plus généraux  empêchent de poser les actes nécessaires pour assainir sa situation financière : par exemple, manque de confiance en soi, croyance qu’on doit toujours faire passer les autres avant soi, « fidélité » inconsciente  à une famille loin de vivre dans l’abondance….

 

Jusque-là nous avons parlé essentiellement des croyances qui empêchent d’avoir l’argent dont on a besoin.

D’autres personnes n’ont pas de difficultés à ce niveau ; cela veut-il dire que leur relation à l’argent est beaucoup plus saine ?

 

 

Les riches ont- ils aussi des croyances sur l’argent ?

Il est important de distinguer de quels « riches » on parle :

–          Les « humanistes riches »

–          et les riches… moins humanistes.

 

 

Les « humanistes riches »

Ils ont conscience de l’interdépendance entre tous les êtres ;  leur bonheur n’a de sens que s’il participe au bonheur de tous.

 

Les « humanistes riches » n’ont plus beaucoup de croyances toxiques sur l’argent :

–       Ils considèrent l’argent comme un outil dont le seul but devrait être de faciliter des échanges justes.

–        Ils voient aussi leurs finances comme un reflet précis de leur psychisme.  On est bien d’accord : le corps physique joue lui-même ce rôle (voir les articles concernant notre  santé).
On peut donc considérer ses finances de la même manière, comme un tableau de bord de notre psychisme, et donc comme un outil de développement personnel…  waou, vu sous cet angle, ça devient vraiment intéressant !

 

 

Les riches… moins humanistes

Ils ont autant de croyances que ceux qui tirent le diable par la queue… ce ne sont  pas les mêmes croyances, mais elles peuvent être très lourdes aussi ; au point que j’ai envie de dire :    « oh, les pauvres ! ».

 

Imaginez la pression que subit un enfant né dans une telle famille ; imaginez :

–          les ambitions qu’ont pour lui son entourage,

–          la compétition permanente,

–          le sacro-saint « Devoir » de réussite sociale, quel que soit son désir profond,

–          Les valeurs du Cœur considérées comme sans importance.

 

Je ne veux évidemment pas généraliser, j’essaye juste d’imaginer :

–      beaucoup sont imprégnés d’une vision du monde encore plus rigide que celle des classes moyennes,

–      les relations sociales y manquent souvent de sincérité,

–      et il doit être extrêmement difficile, dans un tel milieu, de ressentir ce qui nous fait vraiment vibrer.

 

J’ai parlé avec une directrice d’école, d’un quartier immigré d’une ville de province ; elle avait travaillé auparavant dans l’un des plus riches arrondissements de Paris.

Là-bas, les enfants étaient déposés à l’école par leur chauffeur, ils jouaient très peu en récréation pour ne pas abîmer leurs vêtements hors de prix, ils ne voyaient presque jamais leurs parents, toujours pris par leur travail.

Cette directrice trouvait ses élèves actuels bien plus heureux de vivre que ceux de cette école, pourtant dite de milieu « très favorisé ».

 

Une bonne partie de leurs croyances se résume certainement à la fameuse phrase: « Si on n’a pas une Rolex à 50 ans, on a raté sa vie. ».

 

 

Alors, comment se libérer de ces croyances ?

 

On a vu qu’elles ne concernent en rien la logique.

On a beau savoir :

–          logiquement, que la richesse n’a rien à voir l’honnêteté,

–          que les gamins qui se sont moqués de nous en maternelle à cause de nos vêtements démodés n’ont  logiquement aucun pouvoir sur notre situation financière d’adulte…

cela ne changera rien du tout à nos blocages vis-à-vis de l’argent.

 

Toutes ces croyances et émotions douloureuses sont stockées dans le cerveau émotionnel. Celui-ci cherche sincèrement notre bonheur, donc il filtre tout ce qui risque d’être dangereux ou douloureux pour nous. Et il applique à tout cela des stratégies généralement élaborées quand nous étions tous petits.

 

Choisiriez-vous un enfant de trois ans comme expert-comptable ?

 

Des parties de nous ont forgé leurs opinions sur l’argent  avant même l’école maternelle… il devait bien leur manquer quelques compétences, non ?

Il est  temps de ne plus les laisser aux commandes de notre compte en banque…

 

L’EFT est un outil très approprié pour déprogrammer le cerveau émotionnel. Vous trouverez ici deux protocoles EFT :

–          l’un sur la peur de manquer, il est évidemment nécessaire de l’apaiser avant d’aborder ce sujet « chaud bouillant » qu’est l’argent.

–          L’autre concerne les « fidélités familiales » ; ce sentiment de trahir ses proches si on a tout l’argent dont on a besoin peut peser très lourd sur notre liberté financière. Ce protocole EFT (« Ce qui nous arrive, une partie de nous la souhaité ») est un exemple dans le cadre d’un article plus général.

Et un petit troisième pour se motiver à entreprendre ou continuer en douceur ce travail de déconditionnement.

 

 

Protocole EFT et afformations :
apprivoiser nos programmations sur l’argent et l’Abondance

 

13.8.27. apprivoiser guépard

 

Si vous ne connaissez pas les afformations, cliquez sur le lien qui précède : vous y trouverez une explication sur la raison d’être  des questions inhabituelles que vous allez lire.

 

Pour écouter la version audio de ce protocole EFT, cliquez sur le lien ci-dessous :
15.4.19. Détoxiquer sit. financière

 

 

Même si une partie de moi a plein de croyances toxiques sur l’argent,  je m’aime et je m’accepte complètement, et  je sais que ma Sagesse Intérieure a  un pouvoir qui va bien au-delà de toutes ces croyances, un Pouvoir Bénéfique.

 

Même si une partie de moi a des dizaines de peurs qui concernent ma capacité d’avoir de l’argent,  je m’aime et je m’accepte complètement, et je me rappelle qu’il ne s’agit que d’un conditionnement ;  et que je peux me reprogrammer en douceur…  en douceur,  avec Amour et respect pour moi-même et pour les autres.

 

Même si une partie de moi a tellement peur de manquer,  peur de faire des erreurs,  peur d’être infidèle à ma famille,  peur de tant de choses encore,  il ne s’agit que de programmations ;  ma Sagesse Intérieure voit  les choses autrement,  et c’est plutôt  à  elle que je décide de faire confiance.  (2’).

 

  • Pourquoi je trouve maintenant les choses faciles ?
  • Pourquoi je sens que ces programmations s’en vont aussi facilement ?
  • Pourquoi je me sens tellement mieux dans mon rapport avec l’argent et l’Abondance ?
  • Pourquoi j’ai impression de m’éveiller ?
  • alors que tout était tellement noir autour de moi
  • et que maintenant je vois la lumière qui renaît …
  • Pourquoi j’ai l’impression que c’est beaucoup plus simple que je ne le pensais
  • de réaliser mes rêves et d’avoir tous les outils dont j’ai besoin pour ça
  • l’argent entre autres ?  (3’)

 

 

Réaliser nos Rêves

  • Pourquoi  je m’aperçois que c’est si facile de réaliser mes rêves ?
  • qu’il est possible avoir toutes les aides dont j’ai besoin pour cela
  • les gens, les connaissances,
  • les outils,  l’argent entre autres…
  • tout ce dont j’ai besoin.

 

  • Pourquoi je me sens maintenant si puissante par rapport au fait de réaliser mes Rêves ?
  • si confiante,
  • tellement en harmonie avec l’Univers
  • si certaine  que l’état normal c’est que nos Rêves se réalisent :
  • les Rêves de notre Âme, pas les rêves tout moches, tous pourris (= ceux issus de nos conditionnements ; nos croyances concernent aussi ce que nous pensons vouloir faire, alors que ce n’est pas ce qui nous fait réellement vibrer).
  • Les Rêves que suscite en nous notre Sagesse Intérieure
  • Pourquoi,  maintenant, cela me semble simple ?
  • Pourquoi,  maintenant, je fais confiance  à ma Sagesse Intérieure ?
  •  Pourquoi j’ai l’impression de sortir d’un cauchemar ?
  • Pourquoi maintenant,  j’ai impression d’entrer dans une réalité infiniment plus belle qu’avant ? (5’)

 

 

Gérer l’argent avec plaisir…

  • Pourquoi  je considère gagner de l’argent comme un jeu,
  • comme quelque chose de facile et d’amusant ?
  • et de gérer mes finances aussi,
  • comme quelque chose facile et d’amusant …
  • Peut-être que je ne suis pas obligé(e) de jeter l’argent par les fenêtres ?
  • Peut-être que derrière ça, il y a aussi un conditionnement,
  •  il y a aussi des peurs
  • et si je n’ai pas  les choses comme tout le monde, qu’est-ce qui se passe ?
  • c’est quoi les choses comme tout le monde ?

 

 

Sagesse Intérieure et Abondance

  • Je fais de plus en plus confiance à ma Sagesse Intérieure
  •  tout me paraît vraiment de plus en plus simple
  • je m’enracine vraiment dans cette Sagesse Intérieure
  • et je sais que son état normal c’est de générer l’Abondance
  • pour mon plus grand bien et pour le plus grand bien de tous (6’30)

Namasté

 

Cette édition de A la Croisée des Blogs, organisée par le site DeveloppementPersonnel.org , est hébergée par Danièle, du blog  Forme et bien-être.

 

ENVIE  DE PASSER  A L’ACTION ?

et de vous libérer de ces croyances toxiques, dont le poids sur votre vie va encore au-delà des questions financières ? 

Pour découvrir mes ateliers « EFT Abondance » (aussi, souvent : « EFT Métier idéal »), c’est ici.

Et pour connaître les dates des prochains ateliers, c’est là.

 

Cet article vous a plu ?

Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien

recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 

et un schéma des points EFT imprimable.

Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

8 reflexions sur “Détoxication de vos finances, avec l’EFT (+audio)

  1. karim

    bonsoir Claude

    l’être humain ne se mesure pas avec qu’il possède matériellement et en particulier argent

    mais sur ses valeurs son honnête et son sérieux et sa générosité et son humanisme

    merci

    1. Claude Auteur de l'article

      Tout à fait d’accord, bien sûr.

      Mais nous sommes imprégnés de terribles croyances limitantes sur l’argent, et surtout sur l’Abondance au sens le plus large (en fait, la capacité d’attirer ce qui nous fait vraiment vibrer, qu’il y ait besoin ou non d’argent pour l’obtenir).

      Et ça me fait vraiment mal au coeur de voir les gens passer à côté de leurs Rêves, même de leur Mission de Vie (voir le début de l’article), en grande partie à cause de ces croyances.

  2. Helene

    Bonjour chère Claude,

    Née pauvre, mourir pauvre. Telle est ma destinée que j’ai toujours refusée, foi de moi indisciplinée que je suis. Selon les situations vécues, mes finances ont été saines ou malsaines. Pas facile en fin de compte de mettre de l’ordre !
    Les finances de chacun peuvent être (ou sont) le miroir de ce que chacun est dans sa vie.
    Oh oh… L’état de vos finances serait-elle le miroir de ce que vous êtes ? Vrai ? Faux ? Et comment, Et pourquoi ? Long débat devant nous.

    1. Claude Auteur de l'article

      Bonjour Hélène 🙂

      Merci de ton commentaire. Comme tu dis, « long débat devant nous » ! Je suis de plus en plus convaincue que l’état de nos finances est un miroir, de notre psychisme, et donc un tableau de bord réellement utilisable.

      On pourrait imaginer un décodage des problèmes d’argent (et apparentés : métier, immobilier, autres sources de revenus), aussi précis qu’on fait maintenant le décodage des maladies.

      Je repense à une séance d’EFT que j’avais faite à quelqu’un qui n’arrivait pas à vendre sa maison depuis plusieurs mois (il continuait à payer son crédit immobilier, en plus). Après avoir évacué un blocage émotionnel bien précis… il l’a vendue quelques jours plus tard ! (et il ressentait bien que ce n’était pas un hasard.)

      Sujet à creuser, effectivement… et qui m’intéresse de plus en plus.
      Bonne journée 🙂

      1. Francesca

        Bonjour, je suis dans le même cas… immeuble impossible à vendre et qui nous coûte la peau des fesses à mon ex et moi… je sais que quelque chose bloque mais quoi… c’est dur parfois de trouver ce qui bloque… alors tous les mois je suis dans la « m… »…
        Faut que je me bouge, je suis toujours en manque et ça me pèse, comme si c’était normal mais pourquoi…
        merci, bonne journée à tous

        1. Claude Auteur de l'article

          Bonjour Francesca
          .

          Sûr, il y a quelque chose qui bloque dans votre inconscient, comme chaque fois qu’on a des problèmes « extérieurs », d’ailleurs.
          .

          Dans l’article « L’argent vous fuit ? (2) » (https://www.jaime-left.com/2015/11/12/largent-vous-fuit-et-si-cetait-une-question-de-croyances-2/) , vous trouverez une liste de nombreuses croyances limitantes sur l’argent, il en existe beaucoup d’autres . Peut-être l’une d’elle est une explication pour vous. Vous pouvez trouver aussi d’autres articles dans « Plan du blog » : https://www.jaime-left.com/plan-de-site/, dans la rubrique « Abondance équitable ».

          J’espère que ces articles vous seront utiles. Bonne soirée 🙂
          .

          1. Francesca

            Bonjour Claude merci pour votre réponse,
            Je viens d’une famille immigrée, on était déjà isolés par notre nationalité, mon père était ouvrier et devait nourrir 6 enfants, lui ne se plaignait jamais. Le souvenir que j’ai c’est de ma mère qui était toujours en train de dire « on ne peut pas, on n’a pas beaucoup d’argent »… la misère quoi. A l’école j’étais entourée de gens qui avaient les moyens et ça m’isolait encore plus. C’est le souvenir que j’en ai. En plus, comme par hasard…. J’ai épousé un homme avec qui ça a été le comble ! dettes au bout de 2 mois de mariage, et dettes et manque durant toutes nos années de mariage… il avait et a encore sûrement le même « profil » que moi (immeuble à vendre en commun)…
            Je suis contente car aujourd’hui ma mère veuve a les moyens et même beaucoup les moyens, certes dus à ses économies de toute une vie, mais je veux dire par là, que son manque ne s’est pas poursuivi et tant mieux.
            Moi j’aime l’argent, il m’est arrivé d’en avoir un peu plus à certains moments de ma vie, mais à chaque fois il « disparait » 
            J’ai un bon salaire je pense mais tous les mois c’est dur, alors que je devrais m’en sortir !
            J’ai fait une constellation familiale un jour et ce qui en ressort c’est que j’ai toujours un prix à payer… des mémoires de « je dois tout perdre pour être en vie », mémoire de quelqu’un ayant été rejeté de sa famille (au sens large) et/ou une femme qui a tout perdu » (ma grand-mère)
            Et puis, Je n’ai pas droit à l’argent, je ne le mérite pas.
            J’ai toujours été celle qui passait après tout le monde : pour l’argent c’est pareil
            Je ne veux pas raconter ma vie mais je me dit toujours qu’en écrivant je vais avoir un tilt 
            Merci pour vos beaux articles.
            J’ai tous les éléments en main, mais mettre en pratique c’est beaucoup moins simple
            Bonne journée !

  3. Claude Auteur de l'article

    Bonjour Francesca

    Bravo pour le changement de scénario que vous avez fait dans votre famille : votre mère s’est sortie de la misère et maintenant va bien, et vous, vous êtes passée de la misère aussi à « comment je vais revendre un immeuble », et « j’ai un bon salaire ». On a souvent tendance à ne voir que ce qu’on n’a pas (encore) résolu; c’est pourquoi je me permets d’insister sur ces super changements, qui reflètent nécessairement des super changements à l’intérieur.
    .
    D’accord, il vous reste des problèmes à résoudre … comme à tout le monde, et souvent les problèmes (financiers entre autres) ne sont qu’un panneau indicateur qui dit : « voilà ce qu’il faut travailler maintenant, pour être plus heureuse ».
    .
    Il semble donc que vous vous sentez inconsciemment redevable à plusieurs ancêtres. Des pistes pour vous aider :
    .
    – des protocoles EFT de psychogénéalogie, qui sont dans le même esprit que les constellations familiales : https://www.jaime-left.com/2013/08/17/protocole-eft-apaiser-linconscient-familial-faire-la-paix-avec-nos-ancetres/ ; et : https://www.jaime-left.com/2014/07/26/sauver-grand-grand-papy/
    .
    – la présentation de l’atelier « Sortir des dettes », où il est justement question de « ne plus se sentir éternellement redevable » : https://www.jaime-left.com/ateliers-eft-sortir-des-dettes/. Je ne referai pas cet atelier avant octobre, novembre ou plus tard, mais vous pouvez trouver des pistes dans la présentation elle-même.
    .
    – je fais ce mois-ci un atelier sur Internet : « Argent et affectivité (pourquoi on dépense trop, ou pas assez) » qui peut aussi vous aider à déprogrammer ce qui coince encore dans votre rapport à l’argent.
    .
    Bonne journée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez67
Tweetez
Partagez
+1
67 Partages