J'aime l'EFT

Protocole EFT pour arrêter d’être en colère (+ audio)

15.2. taureau en colère

La Terre et ses habitants auraient bien besoin qu’on s’occupe vraiment des problèmes climatiques. Pourtant la conférence de Paris sur le climat (la COP 21) s’annonce très mal.

 

J’ai écrit cet article (et ce protocole EFT) en février 2015, suite à un événement qui me semblait être un premier sabotage de cette réunion internationale : cela m’avait vraiment mise en rage pendant un bon moment…

 

Pourtant, je sais bien : tourner en rond dans la colère ne résout RIEN.

 

J’ai expliqué les faits dans l’article « Pas contente du tout !!! ».
J’ai tenté aussi  dans cet article de retrouver une attitude plus Zen, mais … il me fallait au moins un protocole EFT pour y arriver un peu.

 

Donc, j’étais furieuse. …

Je sais, ce n’est pas ça (que je sois furieuse) qui changera l’avenir du monde. Peut-être que l’attitude qui consiste à ne pas me piéger toute seule dans ma colère, peut contribuer à l’améliorer un tout petit peu, en lui évitant quelques « nuages noirs énergétiques », il en a déjà tellement…

Il fallait bien faire quelque chose pour en sortir… un protocole EFT par exemple 😉  .

 

Et vous, que ce soit cela ou autre chose qui vous fasse sécréter des « litres » d’adrénaline, vous pourrez facilement transposer ce protocole….

 

 

Protocole EFT, pour arrêter d’être en colère.

 

Vous trouverez l’audio de ce protocole en cliquant ici : Protocole EFT pour arrêter d’être en colère (1)

 

Même si je suis tellement en colère,  je m’aime et je m’accepte totalement complètement.

Même si je suis tellement en colère,  je sais que le champ magnétique que je suis en train de créer n’est pas le meilleur qui soit,  loin de là. Je ne fais qu’en rajouter encore un peu plus à tout ce qui va mal sur terre ;  il n’y a qu’à imaginer plein de champs magnétiques comme le mien…

Même si je suis tellement en colère,  je sais que ça vient d’une zone douloureuse en moi, une zone qui m’est propre. Ce n’est pas un absolu ;  cette colère touche quelque chose en moi.

Ce n’est pas forcément intelligent d’être colère en comme ça ;  ce n’est pas forcément efficace ;  ça ne l’est même pas du tout.

Je m’ouvre à l’idée que je pourrais un tout petit peu faire autrement, un tout petit peu… peut-être. (1’50)

 

Je suis en colère

  • Mais quand même, je suis en colère
  • je suis même super en colère.
  • Et puis j’ai bien raison de l’être,
  • parce que vraiment ça ne va pas.
  • c’est complètement dégueulasse ce qui se passe ;
  • complètement absurde.

 

  • Je suis en colère
  • Et j’ai raison
  • C’est moi qui ai raison.
  • C’est insupportable ce qui se passe.
  • c’est vraiment insupportable
  • c’est odieux
  • c’est stupide.
  • J’ai le droit d’être en colère. (2’50)

 

« On ne peut pas faire autrement », que d’être en colère pour ça

  • C’est normal d’être en colère dans toutes ces histoires-là.
  • c’est complètement normal
  • on ne peut pas faire autrement
  • tout le monde serait en colère à ma place
  • tout le monde devrait sortir dans la rue en hurlant,
  • pour dire que c’est pas juste. (3’30)

 

  • Et  c’est encore pire, tout le monde s’en fiche.
  •  Visiblement, ça ne met pas tout le monde dans le même état que moi. (3’40)

 

Une meilleure question

  • Une meilleure question :
  • il y a tant de choses dans les informations qui pourraient mettre en colère…
  • les autres choses, je les trouve horrible aussi !
  • mais je ne me mets pas dans un état pareil.
  • Alors, ça se pourrait que ça me touche moi !
  • moi personnellement !
  • que ça touche des zones douloureuses en moi !

 

  • Oh non, c’est pas possible !
  • Quoi que, si on y réfléchit bien …
  •  Bon, alors,  ça toucherait des zones douloureuses en moi…
  • et si je les guérissais je me sentirai mieux.
  • si je les guérissais, je me sentirais vraiment mieux…
  •  il y a plein de problèmes que je n’aurais plus…
  • peut-être en tout cas…
  • peut-être que tout ça, toute cette colère,
  •  ça fait encore partie de l’Illusion ? (5’30)

 

 

C’est utile, de se rendre malade ?

Le mot « émotion » (ex-movere) vient du mot mouvement. Une émotion, normalement, est un signal d’alarme de notre psychisme pour dire qu’il y a un « mouvement », une action à faire… une action utile, de préférence ( !).

  • L’intérêt d’être en colère,
  • c’est d’agir efficacement.
  • Pas de me coller un ulcère à l’estomac.
  • je ne pourrai  pas aider grand monde, si j’ai un ulcère à l’estomac…
  •  je ne pourrai pas rétablir beaucoup de justice dans le monde
  • si je suis pliée en deux parce que j’ai mal.
  • Alors ce n’est peut-être  pas une très bonne solution …

 

  • Si si, ça montrerait à quel point je suis généreuse,
  • à quel point je m’implique dans les problèmes sociaux,
  • à quel point je suis plus consciente que la moyenne du monde !

 

  • Ouais… Mais ça ne le ferait pas beaucoup avancer le monde !
  • Non, franchement pas.
  • Et en plus, j’aurais mal au ventre !
  • Et ça ne sauvera  pas le climat du monde.

 

  • Pourtant si,  c’est fait pour ça !
  • Pas sûre que ça marche …
  • Les ulcères à l’estomac, ça ne soigne pas les problèmes du monde… (7’20)

 

 

Se calmer, peut-être ?  et même … avancer ?

  • Donc, il vaudrait peut-être mieux que je me calme.
  • Hum, oui, ça pourrait être une bonne idée.
  • Et si j’arrivais à résoudre, à guérir, cette zone noire qui est en moi…
  • Cette zone noire qui fait que, dès qu’on appuie dessus,
  • je commence à vouloir me battre contre des moulins à vent,
  •  et ça sert vraiment à rien ni à personne ;
  •  au contraire ça met quelques petits nuages noirs de plus dans le monde.
  •  C’est juste une attitude … NULLE.
  • Je suis pas nulle, mais j’ai une attitude nulle,
  • quand je fais ça…  (8’20)

 

 

Et si je faisais autrement, que de me mettre en colère ?

  • Bon, je crois que je peux arrêter, quand même.
  • Et si j’envoyais plutôt de l’Amour à tous ces gens,
  • manipulateurs et manipulés,
  • je pense que ça arrangerait plus les choses ;
  • ça ne serait peut-être qu’un tout petit nuage blanc ;
  • mais avec beaucoup de petits nuages blancs,
  • on améliore pas mal de choses.
  • Et puis le Cœur est un aimant 10 000 fois plus fort que la tête.
  • C’est un aimant infiniment puissant… (9’30)

 

15.2.28. Bouddha encourageant

 

Envoyer de l’Amour, par exemple ?

  •  Et si j’envoie beaucoup d’Amour,
  • beaucoup de lumière blanche avec mon Cœur…
  •  c’est un nuage blanc un petit peu plus gros, peut-être que j’envoie …
  • et en ce qui me concerne, c’est sûrement mieux.
  • Donc : peut-être que cette zone noire est en train de se guérir
  • peut-être que des nuages noirs dans le monde sont en train d’absorber un peu de lumière ?
  • et peut-être que tout ça c’est mieux pour tout le monde…
  • Je continue à envoyer autant d’Amour que je peux
  • à tous les êtres
  •  sans jugement
  •  sans nuage noir
  • sans « criser »…
  • ça ne peut qu’être mieux pour tout le monde.
  • Namasté. (11’04)

 

 

Vraiment utile, ce protocole ?

Certains diront peut-être :

–       Mais alors, l’EFT ça sert simplement à s’anesthésier ? à se couper d’une colère tout à fait justifiée ? donc à se transformer en mouton, à ne plus réfléchir, à tout subir sans se révolter, en se faisant croire qu’on est content, qu’on est « Zen » ?

 

Bien sûr que non.

 

J’ai dit que la colère et les émotions en général étaient des préalables à l’action, j’ai précisé : une action utile, donc bénéfique pour tous les êtres. Par contre, je ne pense pas qu’il y ait une seule action juste, dans une situation donnée.

Pour certains, un événement politique comme celui-là (ou tant d’autres) peut être un déclencheur vers une action militante, je préférerais qu’elle soit non-violente, mais c’est LEUR choix.

 

Mon choix, mon action, aura consisté simplement :

–       A  guérir en grande partie ma « zone noire » qui pourrait s’appeler : « je me bagarre contre des moulins à vent »

–       A partir de là, à mieux savoir aider d’autres personnes à guérir des leurs, quand elles le demandent.

–       Et donc, continuer à apporter l’EFT à ceux qui le souhaitent.   Voilà : je suis sûrement plus utile en faisant cela qu’en rêvant de faire un scandale à la conférence de Paris sur le climat.

 

 

 

EFT et Fleurs de Bach

Un grand merci à mon amie  Jessica Sarapoff, spécialiste des Fleurs de Bach, qui me conseillait de la « Verveine » chaque fois que je voulais « changer le monde » (pas de la verveine en tisane ! en fleurs de Bach).

Elle m’a donné un mois plus tôt un mélange personnalisé de Verveine et d’autres plantes… et vraiment, ça marche ! J’aurais peut-être traîné mes « moulins à vent » bien plus longtemps, je n’aurais certainement pas écrit ce protocole.

Fleurs de Bach + EFT, c’est génial !

 

 

En conclusion :

Après ce protocole EFT, ma colère est passée de 10 000 000 à 3. C’est un progrès réel, tout de même !  J’avoue qu’il en reste encore un peu ; mais :

–       Ça ne m’empêche plus de me concentrer sur autre chose, et j’ai plus urgent à faire dans l’immédiat que de faire baisser encore ce stress. Il doit y avoir encore un aspect important derrière tout ça, concernant des vieilles histoires perso d’injustice et de médisances. J’y regarderai de plus près un jour, ce n’est plus une priorité.

 

–       J’ai de nouveau accès à un minimum de pensée logique concernant ce qui me semble toujours être une grosse manipulation médiatique : la foudre s’abat sur un bouc émissaire (qu’il ait fait ou non ce qu’on lui reproche ; on peut aussi monter une histoire de toutes pièces), à un moment précis, dans un but précis.

 

Si on veut réellement résoudre une histoire de harcèlement, il y a d’autres méthodes : réaménager les fonctions, indemniser les victimes, déplacer le bureau de Rajendra Pachauri pour qu’il ne soit plus à l’ « étage des femmes » comme le dit l’article du Monde  (voir l’article précédent : « Pas contente du tout ») … autrement dit, trouver une façon de faire provisoire qui influe le moins possible sur la capacité du GIEC de faire bouger les choses à la conférence de Paris (de toute façon, il devait quitter  ses fonctions avant, en octobre : il a donc limité les dégâts en démissionnant tout de suite).

 

Mais ce n’est pas le sujet de cet article : je suis maintenant capable de réfléchir à tout ça sans me sentir en ébullition, et en envisageant différents points de vue (et même celui que pour une fois, ce ne soit peut-être pas un coup monté). Donc le protocole EFT a plutôt bien marché ; ça, c’est le sujet de l’article.

 

Tout cela donne une idée de la « qualité » des opinions et décisions qui sont prises à partir de nos pires programmations émotionnelles… très motivant pour continuer à les défaire le plus possible, et vite.

 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

4 reflexions sur “Protocole EFT pour arrêter d’être en colère (+ audio)

  1. karim

    bonjour Claude et merci pour cet article sur la colère

    oui la colère et le stress ça fait partit de nos quotidien a cause des problèmes sociales et

    professionnelles et pressions de tous parts et financiers

    il faut gérer les colères avec sagesse et grâce a L’EFT on peut évacuer la colère et la remplacer par une énergie positive et augmenter la sécrétion de la sérotonine qui l’hormone du bien être

    1. Claude Auteur de l'article

      Bonsoir Karim.

      Tu soulèves un point intéressant : quand on est bien, effectivement on secrète des hormones du bien-être; mais quand on est, de façon chronique, en proie à des émotions qui tournent en rond, que de dégâts dans notre corps !

      C’est tellement rassurant de savoir qu’on peut évacuer ces émotions destructrices 🙂

    1. Claude Auteur de l'article

      « L’erreur est humaine » : oh que oui, ce n’est pas la peine de se faire des reproches, en plus de l’erreur elle-même et de ses conséquences. Et se pardonner libère l’énergie nécessaire pour l’analyser et ne plus la refaire.

      « On ne peut pas avoir ce qu’on veut » : je suis convaincue que si, et qu’on peut l’obtenir de plus en plus souvent.

      Nous sommes créateurs de notre vie (Loi d’Attraction : voir https://www.jaime-left.com/2013/07/23/loi-dattraction/; et les articles qui suivent, indiqués au bas de celui-ci).

      Si nous n’obtenons pas ce que nous voulons (consciemment), c’est que beaucoup de parties de nous (inconscientes) veulent le contraire. (cf l’article : « Merci l’Univers … » : https://www.jaime-left.com/2013/06/23/merci-l-univers-mais-j-ai-vraiment-demande-ca/).

      Donc, plus nous harmonisons les différentes parties de nous, en apaisant entre autres celles qui s’expriment sous forme de colère :
      – plus nous obtenons ce que nous souhaitons,
      – et plus ce que nous souhaitons est en harmonie avec l’Univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez261
Tweetez
Partagez
+1
261 Partages