J'aime l'EFT

Protocole EFT : Développer la croyance en la réussite et au bonheur

15.4. réussite, bonheurDans les articles précédents (La croyance la plus toxique du monde : « tout est difficile, douloureux, et voué à l’échec » (1)  et  (2) ) , on a vu :

–  des exemples de ces croyances toxiques dans différents domaines de la vie quotidienne ;

– puis on a vu pourquoi et quand elles ont pu s’implanter en nous, et à quel point elles se renforcent mutuellement.

 

Le but était que le Cerveau rationnel  prenne conscience de la toxicité de ce poison, et reconnaisse à temps les situations où nous risquons d’en être victime, de façon à ce que nous ne tombions plus dans nos propres pièges.

 

C’est maintenant au tour du Cerveau émotionnel de se désintoxiquer, à l’aide du protocole EFT qui va suivre.

Pour qu’une reprogrammation soit réellement efficace, il sera nécessaire de pardonner à beaucoup de gens y compris à nous-mêmes.

En effet, les personnes que nous percevons comme des obstacles dans notre situation actuelle, sont seulement le reflet de nos parties blessées; et donc, paradoxalement, elles nous aident à les guérir.

Elles nous permettent de faire le diagnostic, et c’est notre Sagesse Intérieure qui nous guérira.

 

 

A qui pardonner ?

Il est nécessaire de pardonner : 

à ceux qui nous ont mis ces bêtises en tête, et que nous avons crus sur parole, ou imités inconsciemment, ou dont nous avons capté les croyances par imprégnation, à travers notre champ magnétique. (voir : « Ces émotions qui nous imprègnent« )

– à ceux qui nous ont dévalorisé, qui se sont moqués de nous , à cause du comportement qu’ont induit en nous ces croyances

– et à ce qui pourraient se moquer de nous et nous dévaloriser si nous tentions de changer. (ceux qui diraient par exemple : « Ah, enfin, tu as enfin changé ça, pas trop tôt ! »

– et même à ceux qui nous font gentiment (en toute sincérité !) remarquer qu’on s’améliore : « Tu es devenue vraiment souriante, beaucoup plus que quand je t’ai rencontrée ».  C’est encourageant, amical;  une partie de nous le sait bien. Pourtant une autre partie de nous grogne peut-être : « Pourquoi ? Avant, je tirais tout le temps la g… ? T’as bien dit que j’étais insupportable, c’est ça ?! « 

– Et encore, à nous-mêmes parce que nous avons intégré ces croyances, et que nous nous sommes « mal » comportés à cause d’elles, et qu’on nous a dévalorisé pour ça et qu’on n’a pas su réagir, etc.

 

On voit déjà à quel point c’est important de travailler sur le pardon; mais il y a encore beaucoup à dire sur sa raison d’être.

 

 

À quoi sert ce pardon ?

Ce pardon sert à arrêter les interminables discussions intérieures du type : « c’est de sa faute /non, c’est de ma faute/non, c’est de sa faute /non, c’est de ma faute »; ces discussions toxiques nous dévoraient énormément d’énergie.

 

Après ce pardon, notre cerveau émotionnel sera libéré d’une bonne partie de ce qui l’empêchait d’avoir une attitude appropriée.

 

Il deviendra alors capable de :

– voir les choses  sous un angle différent
– commencer à imaginer une suite plus agréable pour notre situation actuelle
– et libérer notre force intérieure qui jusque-là, était très occupée à radoter à propos de vieilles rancunes.

 

 

Protocole EFT

D’abord, cherchez une situation de votre vie où vous êtes plombé par ce genre de croyance (« tout est difficile, douloureux, et voué à l’échec »). 

Si vous n’en avez aucune, vous êtes probablement un Maître Ascensionné 😉 …  Autrement, vous pouvez chercher des idées en relisant l’article : « La croyance la plus toxique du monde, 1 »

 

Pour écouter l’audio, cliquer sur le lien suivant :

 

 

Même si dans cette situation une partie de moi est encore persuadée que ça ne va pas marcher,  que je ne vais pas y arriver,  que c’est trop difficile,  trop difficile pour moi, ou trop difficile en général, j’ai conscience qu’il ne s’agit que d’un conditionnement;  il s’agit de vieilles habitudes mentales qui ne m’ont vraiment jamais réussi et j’envisage un tout petit peu de les changer.

 

Même si une partie de moi est persuadée que c’est vraiment trop dur, et qu’elle trouve plein de bonnes raisons pour éviter la situation, des raisons totalement absurdes mais auxquelles elle croit dur comme fer, j’envisage de la croire un petit peu moins et même un jour plus du tout. J’envisage même qu’elle devienne mon alliée, qu’elle m’aide au lieu de m’enfoncer. Les choses deviendrait tellement plus simples, et ça serait tellement plus agréable. (2′)

 

  •  Oui mais je suis pas sûre du tout (que ça puisse se passer comme ça). 

 

On m’a dit que c’était comme ça…

  • on m’a dit que c’était dur et c’est ce que je crois
  • pourquoi ça ne serait pas vrai ? 
  • C’est des gens très bien, très respectables, très fiables,
  • qui m‘ont dit que c’était comme ça;
  • je les ai vus se comporter comme ça,
  • comme si tout ça, c’était vrai….
  • alors, pourquoi je ne les croirais pas ? (2’50)

 

Et si j’arrêtais de les croire ?

  • Pourquoi ils m’ont dit ça ?
  • Peut-être parce que c’est tout simplement des humains
  • et que les humains se trompent souvent.
  • ça ne veut pas dire qu’ils sont méchants
  • ça ne veut pas dire qu’il ne m’aimaient pas
  • et ça ne veut pas dire qu’ils ne méritent pas d’être aimés;
  • alors c’est peut-être le moment de leur pardonner
  • d’arrêter de me dire : « ils m’ont dit ça : ils ont raison »;
  • Puis de me dire : « non, ils ont tort;
  • ou bien…. c’est moi qui ai tort ?
  • mais non, c’est eux qui ont tort »
  • ça c’est un discours qui peut durer des années, des années
  • et franchement, il n’aide pas du tout. (4’15)

 

 Pardonner, c’est arrêter de radoter

  • Pardonner c’est déjà arrêter ce discours :
  • « j’ai tort / ils ont tort / j’ai tort / ils ont tort ».
  • Je me pardonne de ne plus les croire
  • je me pardonne de les avoir cru.
  • Je leur pardonne de m’avoir fait croire ces bêtises, 
  • et je sais qu’ils me les ont fait croire parce qu’ils ne savaient pas faire autrement.
  • Alors, je passe à autre chose. (5′)

 

  • Je pardonne aussi à ceux qui m’ont vu faire des erreurs
  • à cause de toutes mes croyances et des comportements qui allaient avec. 
  • Je  leur pardonne d’avoir été désagréables suite à ces erreurs; 
  • de s’être moqués de moi, de m’avoir critiquée;
  • comme si ils étaient parfaits.
  • Je  ne suis pas parfaite non plus
  • et après tout ça ne va quand même pas si mal.
  • Je  pardonne d’avance à ceux qui me verront encore faire des erreurs;
  • j’en ferai encore, et ce n’est pas si grave. 
  • Je choisis de ne plus m’en vouloir pour ça. (6’30)

 

  • Je  pardonne aussi à ceux qui ne veulent pas que je change mon point de vue,
  • à ceux qui risquent de se moquer de mon optimisme et de ma confiance en moi,
  • à ceux qui risquent de la critiquer ou de me mettre en garde de façon excessive,
  • d’une façon qui ne refléterait que leur peur. (7’05)

 

  • Je choisis de pardonner à tout ce monde
  • et d’arrêter de me gâcher la vie avec les revendications et les regrets. 
  • ils disent ce qu’ils veulent,  ce qu’ils peuvent;
  • et je les aime quand même parce que nous sommes tous Reliés,
  • Reliés par l’Amour
  • et par le meilleur de nous-mêmes.
  • Parce que Tout est Un
  • et que tout le reste n’est que de l’illusion. (8′)

 

 

Après avoir pardonné, on Rêve plus facilement l’avenir

  • Plus je pardonne,  plus je peux passer facilement à autre chose
  • et c’est ce que je peux faire de mieux.
  • Cette situation qui me semblait difficile
  • je peux maintenant imaginer que je la surmonte facilement.
  • Pour cela,  je me recadre dans ma Sagesse Intérieure
  • c’est Elle qui sait résoudre tous les problèmes.

 

Se recentrer sur notre Colonne de Lumière

  • Je pardonne à tous les gens qui m’ont mis plein de brouillard autour de moi
  • je me pardonne à moi-même d’avoir entretenu ce brouillard
  • et maintenant je fais un grand nettoyage.
  • Ce nuage gris qui m’entourait
  • devient progressivement un nuage blanc léger
  • puis du ciel bleu ensoleillé
  • et je ressens dans mon dos, ma colonne vertébrale
  • comme une colonne de Lumière
  • une puissante colonne de Lumière.
  • Je me sens Lumière, parce que nous sommes tous Lumière
  • Mais il nous arrive un peu trop souvent de l’oublier.

 

 

Faire confiance à notre Sagesse Intérieure

  • Je me recentre sur ma Sagesse Intérieure,
  • je me reConnecte à Elle,
  • et je sais qu’elle est la réponse à ce qui me tracasse maintenant
  • je sais qu’elle a la réponse à ce qui me tracassait jusqu’à présent.
  • Maintenant je lui fais confiance
  • je n’ai plus de raison de m’inquiéter;
  • c’est comme chercher une réponse facile sur Internet :
  • on cherche, on trouve. (11′)

 

  • Ma Sagesse Intérieure fait germer en moi la réponse à ma question.
  • Elle illumine mon ciel bleu de ses rayons
  • et je me sens vraiment détendue et confiante et heureuse.
  • Je me sens Reliée à tous les êtres concernés par ce que je veux faire
  • c’est que nous sommes Reliés par l’Amour et par le meilleur de nous-mêmes.
  • La séparation, la méchanceté et la haine, la bêtise,
  • ne viennent que de cet oubli de notre Reliance,
  • du fait que nous sommes tous Reliés.

 

Imaginer notre objectif atteint

  • Je me sens Reliée à tous ces gens de la situation actuelle par le Meilleur de nous-mêmes
  • et je sens que la solution germe tranquillement en moi
  • je m’imprègne du plaisir que je ressens maintenant;
  • et j’imagine que les actions que je vais avoir à faire vont être faciles et agréables et rapides
  • faciles, agréables, rapides.

 

  • Je me vois maintenant avoir fait toutes ces actions
  • remercier ma colonne de Lumière et ma Sagesse Intérieure
  • pour m’avoir tellement aidée et soutenue
  • toute cette expérience renforce encore ma confiance en moi
  • plus précisément, ma confiance en ma Sagesse Intérieure
  • c’est la véritable confiance en soi. (14’05)

 

  • Je vois ces actions réalisées
  • je vois le résultat positif, utile, bénéfique,
  • pour mon plus grand bonheur et pour le plus grand bien de tous.
  • En faisant tout cela,
  • j’augmente de plus en plus ma confiance en ma Sagesse Intérieure. (14’40)

 

  • Quelle que soit l’action,
  • je fais de plus en plus confiance en ma Sagesse Intérieure,
  • je reprogramme mon amygdale de façon à ce qu’elle perçoive que le véritable danger.
  • Le véritable danger, c’est quand je me déconnecte de ma Sagesse Intérieure
  • Gratitude à l’Univers.
  • Namasté (15’35)

 

 

Cet article fait partie de la série :

  1. La croyance la plus toxique du monde : « tout est difficile, douloureux, et voué à l’échec » (1).
  2. La croyance la plus toxique du monde : « tout est difficile, douloureux, et voué à l’échec » (2).
  3. Protocole EFT : Développer la croyance en la réussite et au bonheur
  4. « mini-protocole EFT » (3’15) : Secourisme émotionnel.

 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidienrecevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

2 reflexions sur “Protocole EFT : Développer la croyance en la réussite et au bonheur

  1. Catherine

    Encore merci Claude pour ce texte si parfait et qui tombe à pic dans ma vie!
    Comme tu le dis, « gratitude à l’univers » mais aussi gratitude pour tes mots et ta voix amie.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez420
Tweetez
Partagez
+1
420 Partages