J'aime l'EFT

Apaiser les réflexes de haine (tapping EFT+ vidéo)

Si vous appréciez mon blog « J’aime l’EFT« , vous partagez sans doute l’idée que « Le seul ennemi, c’est la haine »… autrement, vous seriez parti depuis longtemps.

 

Cette idée est plus ou moins présente dans tous mes articles et mes posts sur les réseaux sociaux, plus que jamais depuis les événements politiques actuels (Gilets Jaunes, traité de Marrakech).

 

Mais entre savoir intellectuellement que « Le seul ennemi, c’est la haine », et l’avoir intégré dans toutes nos cellules, il y a une sacrée marge; on pourrait même dire une marge Sacrée, puisque c’est la signification même de la démarche spirituelle : retrouver une conscience profonde, « viscérale », « cellulaire », que tout est Un.

Et si « Tout est Un », il n’y a personne à haïr, c’est logique…

 

Mais comme notre cerveau émotionnel a bien du mal à intégrer tout cela : c’est à l’opposé de la plupart de ses conditionnements. Alors, il lui faut bien ce protocole EFT pour « digérer » petit à petit ce point de vue.

 

Protocole EFT : Apaiser les réflexes de haine.

 

 

Après qui êtes-vous en colère chronique ? Tel personnage politique, tel groupe de personnes, telle personne de votre entourage, dont vous jugez qu’elle ne mérite aucune compassion ? 

Même si vous souhaitez sincèrement Aimer tous les êtres, il y a peut-être quelques (petites) parties de vous qui en sont très loin… Alors, vous avez l’embarras du choix : décidez qui, maintenant, vous voulez regarder avec un peu plus d’Amour, et faites ce tapping en pensant à lui. 

 

Point karaté : 

Même si je suis furieuse après ce monstre, et que beaucoup de parties de moi sont persuadées que j’ai bien raison, j’ai vaguement conscience que je suis seulement en train d’ajouter de la haine à la haine, et que ce n’est pas très constructif.

Même si je suis furieuse après ce monstre, et que je lui souhaite les pires choses et que j’aimerais bien le couper en petits morceaux, parce que vraiment, vraiment, ce sale type empêche la paix dans le monde à lui tout seul, j’ai très vaguement conscience que ces pensées n’aident pas non plus à la paix dans le monde…

Il semblerait bien que nous sommes au moins deux, à empêcher la paix dans le monde : lui, et moi…

 

Sommet de la tête, puis autres points

  • oui, mais moi, c’est pas pareil.
  • moi, je suis pour la non-violence..
  • bon, un tout petit peu violemment, peut-être, mais c’est pour la bonne cause.
  • C’est de la non-violence dynamique, voilà.
  • de la non-violence violente, en fait ?
  • Nooon ! moi, je suis pour la justice.
  • Et ce sale type, lui, n’est pas juste.
  • Alors, il mérite les pires choses, c’est normal.
  • Il mérite d’être puni, voilà.

Les punitions, c’est si normal que ça ?

  • Ben oui, c’est normal : on est méchant, on est puni, ça a toujours été comme ça.
  • Euh, il y a peut-être des moments où j’ai remis en question l’idée de punition ?
  • Dans certains cas, peut-être, pour les enfants, par exemple…
  • L’éducation bienveillante, c’est mieux que les claques, d’accord…
  • Mais c’est plus facile que de ne pas détester CE monstre !
  • Bon, puis j’admire Gandhi et Mandela, et le Dalaï-lama.
  • Peut-être que je pense, par moments, que la vengeance n’est pas une bonne idée ?
  • Mais là, la situation n’est pas la même, c’est encore plus grave.
  • – plus grave que l’apartheid et le massacre des tibétains, tu es sûre ?
  • – peut-être pas, mais…
  • Mais j’ai raison quand même, na !
  • Parce que moi, j’ai toujours raison, voilà.

C’est tout à fait sain, qu’une partie de nous ressente avoir toujours raison : c’est une manifestation de notre Force de Vie, qui sait que nous sommes une Energie d’Amour, quels que soient nos actes et nos pensées. Mais… elle ne fait pas toujours les ajustements nécessaires pour s’adapter au monde manifesté…

 

Et s’il y avait des conditionnements, dans tout cela ?

  • Et s’il y avait des conditionnements, dans tout cela ?
  • Si nous étions conditionnés à haïr et en être fiers,
  • conditionnés à punir et être punis, conditionnés à la vengeance…
  • On a vu faire cela depuis la nuit des temps.
  • On l’a fait, on l’a subi.
  • Alors, on trouve cela normal.
  • Parce qu’on confond si souvent « normal » et « habituel, fréquent ».
  • La vengeance n’est pas toujours spectaculaire.
  • Toute pensée haineuse est une sorte de vengeance. 
  • Parce qu’elle inflige une blessure énergétique à la personne détestée,
  • une autre à l’énergie globale de l’humanité,
  • et une autre à qui ?
  • à soi-même, évidemment…
  • Ce n’est pas très intelligent, finalement.
  • Mauvaise idée…
  • Et puis : »Oeil pour oeil  finira par rendre le monde aveugle » (Gandhi)
  • Il doit l’être déjà, pour ne pas avoir compris cela plus tôt.

 

 

Et si le seul ennemi était la haine ?

  • et si le seul ennemi était la haine ?
  • et si nous nous étions complètement « programmés à l’envers » ?
  • Si notre capacité à nous défendre, indispensable dans des circonstances bien précises, nous avait envahi le psychisme,
  • au point que nous soyons en permanence sur le pied de guerre ?
  • en train de secréter en permanence du cortisol, l’hormone du stress ?
  • Et si nous nous calmions un peu, nous les petits humains,
  • pleins de haine et de peur ? 
  • Parce que la peur est la face cachée de la haine, rien d’autre…
  • la haine est seulement la face vociférante de la peur,
  • la face gesticulante, hurlante de la peur…
  • Rien de glorieux à cela…
  • D’autant plus que la haine attire la haine,
  • c’est une conséquence de la Loi d’Attraction.
  • « Les dieux ont toujours soif, n’en ont jamais assez,
  • Et c’est la mort, la mort toujours recommencée … » (Brassens) 

 

On en n’a pas marre, encore ?

  • On a toujours l’impression que la haine que nous éprouvons est justifiée
  • que NOUS savons qui sont les bons qui sont les méchants
  • que les autres ne le savent pas, bien sûr,
  • seuls le savent ceux qui pensent comme nous.
  • Ce n’est pas un peu absurde, quand même ?
  • On croit ce qui nous passe par la tête,
  • on y croit dur comme du fer,
  • « La preuve que c’est vrai c’est qu’on en est sûr ».
  • Un peu léger cet argument, tout de même…

 

Et si on voyait les choses autrement ?

  • Et si on s’ouvrait à l’idée qu’un monde apaisé puisse exister ?
  • un monde où les conflits se traitent par la CNV,
  • par l’écoute active, par la bienveillance.
  • Un monde où les affrontements violents sembleraient préhistoriques,
  • comme nous semblent barbares les écartèlements sur la place publique,
  • si fréquents, pourtant, il y a plusieurs siècles.
  • Et si quand on a un problème,
  • au lieu de chercher un « coupable » à punir,
  • on se rappelait que NOUS avons créé cette expérience,
  • pour en apprendre quelque chose ?
  • Et si un jour, tout le monde connaissait la Loi d’Attraction ?
  • Et qu’en conséquence, on n’accuse plus jamais personne,
  • ni les autres, ni nous-mêmes;
  • et que nous trouvions des solutions bien plus efficaces et bienveillantes,
  • face à nos difficultés.
  • Et si, devant une personne que spontanément nous n’aimons pas,
  • nous cherchions l’effet miroir,
  • ce que cette personne reflète de nous ?
  • Nous grandirions alors, à travers notre relation à elle,
  • et nous deviendrions capables de communiquer avec elle
  • de façon efficace et bienveillante,
  • et surtout non-violente…
  • C’est possible,
  • et certainement pas si lointain.
  • Namasté :
  • la divinité en moi reconnaît la divinité en toi.

 


Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1 Partages
Partagez1
Tweetez
Partagez
+1