Argent = amour ?

 

Il est possible que, devant un titre pareil, « argent = amour », certains aient une grosse montée d’adrénaline :

– Mais comment ! C’est de l’inconscience ! Tous ces exploiteurs du monde, qui ne pensent qu’à nous piquer notre pognon, c’est par amour, qu’ils font ça ? !!!!!

– Je sais … Il y a des petits, grands et immenses exploiteurs devant qui le bonheur des êtres est bien moins important que leur compte en banque. Mais qu’est-ce qui les pousse à avoir ce comportement ? 

– L’amour de l’argent, bien sûr, c’est évident ! 

– Tiens, toi aussi tu place dans une même phrase les mots « amour » et « argent » ? Intéressant, je trouve… Pourquoi aimerait-on l’argent à ce point ? Qu’on ait besoin d’argent pour des objectifs précis, qu’on en veuille, qu’on en exige, même… ça semble rester de l’ordre du rationnel. Mais qu’on l’aime… On n’emploie jamais les mots par hasard, l’inconscient les aligne dans nos phrases tout autant que le conscient. 

Alors, je maintiens : très souvent, à un niveau émotionnel, l’argent symbolise l’amour.

 

Si vous êtes allergiques à cette idée, vous pourrez aussi lire l’article intitulé « L’argent, un sujet qui fâche », que j’ai écrit en réponse à quelques commentaires peu aimables que j’ai reçus, à propos de mes ateliers « EFT Abondance ». 

 

Mais le plus simple est de continuer à lire cet article…

 

En quoi l’argent symbolise-t-il l’amour ? Les quelques exemples qui suivent en donneront une idée plus claire. 

 

Les rapports d’argent, au niveau famille, amis

Une petite histoire, vraie. Sandrine est persuadée que sa nièce de 12 ans lui a pris un peu d’argent dans son porte-monnaie. Bien que cette secrétaire de direction touche un salaire plus que confortable, elle fait un scandale auprès des parents de la gamine, qu’elle traite de « mal élevée, voleuse » et pire encore. Elle les avait pourtant invités la veille dans un restaurant gastronomique.

Pourquoi les 20 € prétendument  dérobés prenaient-ils tout d’un coup une valeur bien plus grande que les 300 € dépensés en un seul repas ? 

Une valeur telle que la rupture entre Sandrine et sa soeur fut consommée pour des années.
Impossible pour l’une de présenter des excuses pour la violence de sa réaction, et surtout, impossible pour elles deux de communiquer, de chercher à comprendre les enjeux de ce qui s’est passé. Incompréhension réciproque, réactivation de blessures datant probablement de leur petite enfance. 

Quel gâchis…

S’ils voulaient bien l’entendre, je suggérerais aux uns et aux autres de dépenser quelques euros supplémentaires pour … des séances chez un thérapeute. Que signifie ce « vol » ? La façon dont il a été perçu ? 

Un vol représente souvent un besoin affectif non satisfait : je voudrais recevoir de l’amour, je désespère de ne jamais en recevoir, alors, j’en prends de force : à travers un ersatz d’amour, qui est très souvent de l’argent ou des sucreries. 

Être volée (ou imaginer l’avoir été) : la situation a probablement retourné en Sandrine une blessure de trahison, particulièrement douloureuse, et sans doute en relation avec sa jeune soeur. Est-ce que leur Maman l’a trahie, en ayant un deuxième enfant ? Une autre fille, en plus ? Cela peut suffire à voir un peu partout des rivaux, des ennemis potentiels. Et à attirer fréquemment des situations de trahison, réelles ou imaginées. 

Se faire accuser de vol, que l’acte ait réellement été commis, ou pas : on peut chercher dans la direction d’une blessure d’injustice. Par exemple : 

  • on m’accuse de quelque chose que je n’ai pas commis, ce n’est pas juste ! 
  • ou même : on ne me donne pas l’amour dont j’ai tant besoin. J’essaie de récupérer quelques miettes, personne ne le comprend, et on me jette plus bas que terre. Ce n’est pas juste ! (on comprend ce qu’elle ressent, non ? Quand on veut bien voir la personne au-delà de ses actes…)

 

Les héritages

Pourquoi dans les héritages, des gens qui ne sont pas dans le besoin sont tellement sourcilleux sur la manière dont se fait le partage, et se sentent si souvent lésés ? Pourquoi tant de familles éclatent, dans ce contexte, où il serait si souhaitable d’être solidaires ?

Une piste de compréhension très importante : l’argent et les biens matériels d’un héritage représentent très souvent l’amour des parents, c’est pour cela qu’ils deviennent tout d’un coup un sujet ultra-sensible.

Le sujet des héritages est développé dans l’article : « Pourquoi les héritages font-ils souvent exploser les familles ? ». Là aussi, on y verra à quel point l’argent et les biens matériels sont souvent de pauvres ersatz d’amour…

 

Pauvres milliardaires…

Pourquoi certains dévastent-ils les ressources de la planète, vampirisent la force de travail de leurs frères humains, se comportent-ils à ce point sans foi ni loi ? On croirait qu’ils n’en ont jamais assez. 

Mais assez de quoi ? 

La directrice d’une école dans un quartier assez défavorisé me racontait en voyant ses élèves : « Regarde ces gamins, ils ont le sourire, ils jouent, leurs parents viennent les chercher et ils les attendent avec impatience. Mais avant : j’ai travaillé dans une école de Neuilly (une ville particulièrement riche de l’Ouest de Paris). Les chauffeurs venaient chercher les enfants en limousine, les parents n’avaient jamais (!) le temps de venir eux-mêmes. Et avec leurs beaux vêtements qui valent une fortune, ces gamins ne peuvent même pas jouer librement… Pauvres gosses. »

Je pense aussi à  une dame des « beaux quartiers », dont l’appartement était plein d’objets précieux, un vrai musée. Ses trois jeunes enfants, ne pouvaient jouer que dans un couloir étroit, le seul endroit où ils ne risquaient pas de casser quelque chose. … Les pauvres, eux aussi. 

On aura compris de quoi manquent ces enfants… De tendresse, de respect qui vient du Coeur (pas le faux respect des domestiques), de jeu, de franches rigolades avec des amis sincères. D’ailleurs, ils manquent aussi d’amis sincères : dans ce milieu de requins où tout est dans le paraître, la sincérité n’a pas beaucoup sa place. 

Alors, dans un milieu où la valeur humaine est exactement celle de son compte en banque, quelle est la solution pour être reconnu ? et pour ne pas ressentir le manque d’amour qui les taraude ?

  • Avoir de l’argent, à n’importe quel prix, et en le prenant autant qu’ils le peuvent aux « sous-humains » d’où nous faisons partie… selon eux.
  • Etaler leur argent, devant leurs pairs, avec qui ils jouent à qui a la plus grosse (la plus grosse fortune, hein, qu’alliez-vous dont penser ? Quoique … qu’en dirait Freud ?!).
  • Etaler leur argent devant de charmantes jeunes femmes « pas totalement désintéressées ».
  • En fait, dire : « Regardez-moi, s’il vous plaît, regardez-moi, j’existe ! Maman, Papa, regardez-moi… »

Pauvres « milliardaires », vraiment… 

Quand je dis « milliardaires », c’est une façon de parler. Pour beaucoup, la vie ressemble à ce que je viens de décrire. Mais l’argent n’est qu’un outil, qu’on peut utiliser pour le bien du monde. Jack Canfield, l’un des intervenants du Secret, qui n’a aucun problème de fin de mois, rappelle que : « Si on n’a pas beaucoup d’argent, on ne peut aider que quelques personnes. Si on en a beaucoup, on peut en aider des millions ». 

 

Pour démêler la symbolique de l’argent … en vous. 

Voici quelques solutions pour vous aider à démêler ce qui se cache derrière l’argent, le pognon, le cash, le flouze, le blé… Toutes les complications à ce niveau plongent très loin dans l’inconscient, et dans les difficultés des relations humaines. Difficultés qui peuvent être très éloignées dans le temps, et pas faciles à déceler. 

1. Des ebooks accompagnés de nombreux protocoles EFT en mp3 : voir la catégorie « Abondance sereine et équitable« 

 

2. Des ateliers LIVE sur Internet, gratuits ou à prix très bas. 

J’y créerai des protocoles EFT en direct, à la demande des participants. Et que vous en proposiez ou non, vous profiterez de toute façon des bénéfices partagés

Pour en savoir plus, et voir à quelles dates ils ont lieu: 

 

3. Mieux encore : des séances individuelles, où nous chercherons ensemble dans quels « tiroirs cachés » de votre inconscient se trouvent l’argent, où plutôt les blocages émotionnels qui vous empêchent d’y accéder. 

 

Cela demande souvent une véritable enquête, en cherchant des éléments dans votre enfance,  dans les croyances de votre entourage, et encore plus souvent dans l’inconscient collectif de votre famille.

Ce sera sans doute un excellent investissement ! 

Pour en savoir plus, et, si vous le souhaitez,  prendre rendez-vous avec moi, cliquez sur la bannière ci-dessous : 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
77 Partages
Partagez77
Tweetez
Partagez