Peut-on créer la paix dans le monde ? (des données chiffrées, faciles à retenir)

Peut-on créer la paix dans le monde ?

Peut-on créer la paix dans le monde ?

Une question qui en fera ricaner plus d’un, persuadés qu’ils sont que c’est impossible…
Pourtant, des mesures ont été faites à l’Université de Princeton : des personnes ont été entraînés à ressentir profondément, ensemble, un sentiment de paix. Gregg Braden en parle à la fin de cette conférence : « La Divine Matrice.. en Français »

L’expérience s’est déroulée plusieurs fois au Moyen-Orient : pendant la méditation, les attentats, accidents, admissions aux urgences ont pratiquement cessé. (informations complémentaires dans cet article : L’utilité des méditations pour la paix : des preuves scientifiques.)

Etrange ? Non, vous pouvez vérifier l’équivalent au quotidien :
– Quelqu’un entre dans la pièce, il est très stressé, en colère. Avant même qu’il ait ouvert la bouche, vous seriez facilement presque dans le même état. Vous avez besoin de vous recentrer, de mettre une certaine énergie pour rétablir le calme, au moins en vous, le minimum nécessaire pour éviter l’explosion qui menaçait.
– Inversement, vous êtes face à une personne sereine, détendue : instantanément, vous respirez mieux, vous avez le sourire sans l’avoir voulu.

C’est même ce qui s’est passé pour moi en écrivant ce texte : je me suis aperçue qu’en parlant de la personne détendue, ma respiration s’était immédiatement amplifiée.

 

La contagion du stress. Ou de la sérénité.

Tout cela est logique : nous sommes tous des champs magnétiques. En conséquence, une personne stressée envoie énergétiquement le message qu’un danger la menace (même s’il n’est que dans sa tête), et nous le percevons : notre inconscient se croit menacé aussi. Exactement de la même manière qu’un troupeau d’herbivores s’enfuit aussitôt que l’un d’entre eux a perçu (ou cru percevoir) la présence d’un prédateur.

Quand notre inconscient se croit menacé, notre cerveau reptilien produit toutes les réactions nécessaires pour se défendre du danger. Il met en route en urgence le système orthosympathique (l’accélérateur, excitant), c’est à dire : sécrétion d’adrénaline, souffle court, arrêt des fonctions non prioritaires pour la survie immédiate (digestion,  fonctionnement du système immunitaire, capacité de raisonner logiquement).

Et la sécrétion d’adrénaline nous prépare, entre autres, au combat : donc à chercher querelle au moindre prétexte au premier qui passe par là, la personne stressée de tout à l’heure, par exemple. En grossissant à peine le trait, on voit très bien comment les pires réactions en chaîne peuvent commencer.

 

Inversement, l’entrée en scène d’un être tout rayonnant et souriant, envoie un signal d’apaisement à l’inconscient de toutes les personnes présentes . Leur système parasympathique (le frein, apaisant) se met en marche, tous les signaux passent au vert, et le corps de chacun profite de cette paix retrouvée pour se régénérer, en remettant en route toutes les fonctions bloquées par un stress excessif.

On peut facilement se représenter l’effet que de nombreuses personnes aussi apaisantes peuvent avoir sur ceux qui les entourent. Les transformant de plus en personnes presque aussi apaisantes qu’elles, au moins pour un moment.

Cela fait penser au syndrome du 100e singe, et donne tout son sens à la phrase de Gandhi : « Sois le changement que tu veux voir dans le monde ».

 

 

Alors, combien faut-il d’êtres rayonnants et souriants pour créer la paix dans le monde ?

La bonne nouvelle, c’est qu’ils ne sont pas obligés de l’être tout le temps : même les personnes les plus lumineuses ne sont pas en énergie très haute à chaque instant, ça fait juste partie de l’expérience humaine.

Ce qui compte, d’après les calculs de l’institut Hearthmath, dont parle Gregg Braden dans la vidéo ci-dessus, c’est le nombre de personnes dans un profond état de paix intérieure.

Il annonce le nombre de « racine carrée de 1% de la population mondiale »… c’est loin d’être énorme.

Quelques exemples sont utiles pour bien « voir » et mémoriser de quoi il s’agit.

La règle générale est : « Pour qu’un groupe de N personnes vivent en paix, il suffit de « racine carrée de 1% de N » personnes  vraiment centrées et sereines »; on peut aussi écrire cela : √N / 10. Les exemples arrivent.

 

Des exemples

Pour un groupe de 100 personnes :

  • 1% de 100, c’est à dire le centième de 100, ça fait 1.
  • √1 = 1  Donc : une seule personne, très très en paix avec elle-même, pourrait calmer 100 excités. J’avoue, je n’ai pas essayé. Mais plutôt que de crier à l’utopie : qui s’est souvent mis dans un état profond d’Amour quand des personnes autour d’elles sont simplement de très mauvaise humeur ? Notre premier réflexe ne va pas dans cette direction, malheureusement. C’est vraiment important de se programmer à le faire de plus en plus.

Groupe de 200 personnes :

  • 1% de 200, c’est à dire le centième de 200, ça fait 2.
  • √2 = 1,4142.  Donc : 1,4142 personnes peuvent en apaiser 200. OK, ce n’est pas très concret, on va faire mieux.

Groupe de 400 personnes : 1% de 400, ça fait 4. √4 = 2  Donc : 2 personnes peuvent en apaiser 400; avec un calcul analogue, on voit que 3 personnes peuvent en apaiser 900, 4 personnes : 1600, 5 personnes : 2500, etc. Vous pouvez le vérifier en procédant comme ci-dessus, avec la racine carrée du centième du nombre; ou plus directement en faisant le calcul inverse : par exemple :
52x 102 = 2500.

Ce qui est particulièrement rassurant, c’est que ces chiffres montent très vite : 2 personnes n’en apaisent pas 200, mais 400; 5 personnes n’en apaisent pas 500, mais 2500, etc.

Et pour les presque 8 milliards que nous sommes ? (on peut voir ici les chiffres estimés à chaque instant). On peut écrire ce nombre : 8 000 000 000

  • le 100e de 8 000 000 000, c’est 80 000 000 (comme ci-dessus, on a retiré 2 zéros)
  • √80 000 000 = 8 944,3   ; soit environ 9000.

Soit, selon la comparaison qu’utilise Gregg Braden, 9 salles de conférences comme celle où se déroulait « La Divine Matrice », faite il y a plusieurs années.

 

Une autre information vraiment intéressante :

J’ai mis ce paragraphe dans plusieurs articles de ce blog, mais il est tellement, tellement important… Voilà :

« Une étude scientifiquement contrôlée menée par des chercheurs allemands à l’université de Kassel a montré que :

  •  la zone thoracique d’une personne moyenne n’émet que 20 photons de lumière par seconde.
  • Quelqu’un qui médite sur son centre cardiaque et envoie de l’amour et de la lumière aux autres possède un incroyable cœur qui produit 100 000 photons par seconde. […]

Le cœur aime, ressent, pense, se souvient et communique avec d’autres cœurs. […] C’est bien plus que ce que la science moderne vous ferait croire ». (Luke Smith ; Herzfluss  )

Vous réalisez ? 100 000 photons par seconde au lieu de 20 ? 5000 fois plus que l’état « basique ». Ça ne sert à rien, les pensées d’Amour ? … oh que si. 

Ce que cette citation ne dit pas, c’est ce qui se passe quand on envoie de la colère et de la haine.

 

Peut-on créer la paix dans le monde ?

 

En conclusion :

A l’heure actuelle, des milliers de personnes méditent, à leur manière, ou utilisent différentes manières de se reCentrer; l’EFT en fait partie, évidemment. Alors, même si la période actuelle est plutôt compliquée, on va y arriver !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
16 Partages
Partagez16
Tweetez
Partagez