Vouloir gagner au loto : quel rapport avec la croissance intérieure ?

Pourquoi vouloir gagner au loto ?

Beaucoup pensent que cela n’a rien de spirituel, et que c’est “beauf”, stupide, illusoire, ridicule. J’ai longtemps hésité avant de me fixer un tel objectif, à cause de la petite voix qui m’affublait de ces aimables qualificatifs.
Et j’ai de nouveau hésité à écrire une série d’articles sur un tel sujet (“Oh la la, que vont penser les lecteurs de ce blog ?!”).

Pourtant, plus j’expérimente le fait de vouloir gagner au loto, plus je réfléchis au pourquoi et au comment, plus je trouve tout cela intéressant et constructif.

 

Des “jeux de non-hasard”

Cet article du blog “L’envers de l’actualité” fournit de nombreuses statistiques et probabilités montrant les très faibles chances d’avoir un gain intéressant. (si ce vocabulaire mathématique vous donne des sueurs froides : cliquez ICI 😉 )
D’où l’illogisme de “financer” régulièrement la Française des jeux, quand on croit au hasard.

Mais si on sait qu’il n’existe pas … tout devient beaucoup plus intéressant.

 

Vouloir gagner au loto sert à reprogrammer notre inconscient

Le loto n’est pas un jeu de hasard. Ni les Millionnaires, ni les jeux à gratter en tout genre.

Logique : le hasard n’existe pas. Ce qui existe, c’est la Loi d’Attraction.

  • celui qui gagne “par hasard”, à force de jouer sa date de naissance par exemple, a une expérience à vivre à travers cela. Une expérience provoquée, inconsciemment, par sa Sagesse Intérieure (voir : Ticket Gagnant, et les Tuche, dans l’article : “J’ai gagné au loto !“).
  • et quant à ceux qui veulent gagner “en conscience” (comme vous peut-être, et comme moi), ils ont beaucoup de choses à explorer dans leur inconscient… ou pas, ça dépend qui !

Enlever des croyances toxiques, c’est indispensable

J’ai déjà beaucoup travaillé sur les croyances qui maintenaient le monde dans la pauvreté, dans le manque et la peur de manquer. Voir : “EFT Abondance”, pour une Abondance sereine et équitable.

Jusque là, ma démarche consistait surtout à :

  • repérer des croyances limitantes, des émotions douloureuses, et des stratégies inconscientes qui amenaient dans le mur
  • puis à les effacer à l’aide de l’EFT.

Le schéma suivant en fournit un exemple :

 

L’EFT portera principalement sur les croyances, c’est la clé de voûte de cet échafaudage douloureux. “Même si des parties de moi croient que pour avoir ma place dans ma famille, je dois être aussi fauché(e) qu’eux, je me rappelle que nous avons tous une Sagesse intérieure, donc que la situation actuelle peut évoluer en mieux … ”

 

 

Une approche encore plus globale : “objectif – blocages” (objectif “moins” blocages)

Vouloir gagner au loto par exemple, se fixer un objectif aussi précis, c’est une expérience différente. Elle permet de mieux focaliser l’énergie, en ayant un but très clair

Cependant, Gary Craig, le créateur de l’EFT, disait : “Nul besoin d’ajouter du bleu au ciel, il suffit de déplacer les nuages“.

 

 

J’en concluais qu’en enlevant les nuages-blocages qui rendaient la vie douloureuse, tout était résolu. Le Ciel bleu – Soleil -Sagesse intérieure allait faire le reste.

J’oubliais une dimension importante : ceux dont la vie s’est beaucoup améliorée parce qu’ils s’étaient libérés de blocages, ceux-là avaient déjà des projets assez précis. Ou les précisaient au travers des séances, en parallèle avec la libération des croyances et émotions limitantes.

Une image va illustrer cette idée.

  • Vous êtes sur une route, et un arbre tombe en travers de votre chemin. Zorro arrive avec une tronçonneuse, et dégage votre passage. Le Zorro en question, c’est l’EFT.
  • Reste un autre problème : le choc vous a tellement perturbé que vous ne savez plus où vous voulez aller. Vous êtes mal quand même… mais autrement.

En conclusion, ce qui crée vraiment des résultats concrets,

 c’est la formule magique : “Projet précis – blocages = réussite et joie de vivre”

 

Le ciel bleu ne suffit pas, alors ? Notre Sagesse intérieure ne suffit pas ?
Non, en fait. Parce que nous sommes incarnés pour faire des expériences terrestres, et que nous avons notre libre arbitre.

En d’autres termes :

  • le mental est notre instrument d’incarnation, c’est lui qui fait ces expériences terrestres. Avec l’aide de notre corps physique, bien sûr.
  • notre Sagesse intérieure (le “ciel bleu”) est le Guide, Elle nous rappelle notre Projet d’incarnation, et nous guide pour le réaliser sereinement. Sauf si le mental se complique la vie parce qu’il est un peu dur d’oreille.

On va développer ce point de vue dans l’article en préparation “Le Ciel, la Terre, et le loto”. Puisque mon expérience terrestre du moment,  c’est : “vouloir gagner au loto”.

 

En résumé, quel est l’intérêt spirituel de vouloir gagner au loto ?

Cet objectif est PRECIS

J’ai expliqué dans l’article J’ai gagné au loto !” ce que je voulais faire de mes gains. Je les considère comme une aide ponctuelle de l’Univers pour réaliser des objectifs gagnant-gagnant : justes pour moi et pour tous les êtres. 

Et j’écris ces objectifs de façon beaucoup plus précise et détaillée dans un journal perso. Ce qui est une façon de visualiser, tout en étant sur les starting blocks dès que l’Univers et la Française des jeux auront donné le départ. Je définis par quoi je commence, ce que je fais ensuite, etc.

 

Il n’est pas stressant, et il n’y a pas d’urgence

Avec un objectif ressenti comme stressant, on se met des bâtons dans les roues tout seul : une partie de nous dit “Dépêche-toi, vas-y !”, et d’autres gémissent “Je ne veux pas y aller, j’ai peur, j’ai pas envie”. Au fait, ce dialogue rappelle pas mal de situations vécues dans l’enfance, non ?

En ce qui concerne l’argent, j’ai beaucoup de projets en stand-by par manque de finances, mais ma situation est loin d’être dramatique. De toute façon, ce qui compte, c’est le ressenti : “stressant à combien ?”.  Idéalement, on “devrait” rester Zen quelque soit la situation extérieure, non ? J’ai bien dit : “idéalement”.

Des projets comme “mincir, se mettre au sport, apprendre ceci ou cela” pourraient être utilisés de la même manière : précis, et pas nécessairement stressants.

 

En reprenant la comparaison de la route et des arbres :

L’objectif est clair, donc on ne bifurque pas à la moindre difficulté (voir J’ai gagné au loto !” paragraphe 3 : “Se préparer à ne pas être déçu”). 

Mais évidemment, on trouve des arbres, des branches, et autres obstacles qui barrent la route. Ces obstacles ne sont pas flous, ils sont précis eux aussi. Alors, on les enlève avec l’EFT ou des outils de son choix. Et on sait que ça aidera :

  • à se sentir mieux tout de suite,
  • et à atteindre d’autres objectifs par la suite.

Puis on continue la route, en sachant toujours bien où on va. Et à chaque obstacle enlevé, on a plus d’énergie, plus d’optimisme, plus de confiance en nous et en l’avenir.
On agrandit consciemment notre collection de “Yesss, je l’ai fait !”, on s’en félicite (“féliciter” veut dire ” rendre heureux”), et tout ça, ça fait du bien.  😊😊😊

 

Quelle différence avec n’importe quel autre objectif de la vie courante ?

Dans la plupart des objectifs du quotidien, il y a la notion d’urgence, de date butoir. Dans certains cas, c’est motivant, pour d’autres c’est un stress pénible, qui bloque plus qu’il n’aide.

Donc, on suit la route comme on peut, quitte à contourner l’obstacle en abîmant un peu la “voiture” au passage, et on finit par y arriver, plus ou moins fatigué. On a accumulé quelques petits blocages : on s’en remet tant bien que mal, en utilisant ou pas les outils qu’on connaît. Souvent, il suffit de quelques moments sympas pour les évacuer.

On a juste paré au plus pressé, ce n’est pas toujours désagréable, cela peut même être tout à fait intéressant.
Mais, sauf problème répétitif, on n’a pas travaillé sur les blocages chaque fois qu’ils se présentaient, on a appris d’autres choses, autrement.

 

Dans mon expérience “vouloir gagner au loto”, il n’y a pas cette urgence, cette nécessité de passer malgré les obstacles. 

C’est tranquille :

  • je poursuis ma route en contemplant le “paysage” (= ce qui se produit en relation avec mon objectif),
  • j’enlève les obstacles dès qu’ils se présentent : en utilisant l’EFT ou en élargissant ma boîte à outils comme ça se présente, juste pour le plaisir de l’expérience. (voir l’article en préparation : “Des activités pour gagner au loto”)
  • je recherche des moyens d’embellir mon trajet, de le rendre plus amusant, encore plus agréable à tout point de vue. Comme on dit en Access Bars : “comment ça devient encore mieux que ça ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez