Des conséquences d’un déménagement mal vécu, et des solutions

déménagement mal vécu, tristesse

Un déménagement n’est pas toujours mal vécu, heureusement.

Mais… nous sommes multiples. Et cela peut avoir des conséquences très importantes. 

 

J’en parle au début de mon livre  Déménagez sans regrets, grâce à l’EFT :

Une partie de moi souhaite vendre la maison que nous habitions depuis 20 ans. Elle le souhaite un peu, surtout pour des raisons rationnelles.
– Cependant, une autre partie est accrochée à cette maison comme une huître à son rocher : pour des raisons irrationnelles, certes, mais il était indispensable de les prendre en compte. 

 

Que se serait-il passé si je m’étais « raisonnée », forcée, si j’avais fait passer aux oubliettes cette partie de moi, pour vendre le plus tôt possible ?

La vente aurait peut-être eu lieu, parce que cette « maltraitance à inconscient » aurait créé un champ magnétique de peur, qui allait dans le sens de vendre vite, même n’importe comment. Mais je l’aurais « payé » autrement…

 

Le « prix » d’un déménagement mal vécu

(ce paragraphe est extrait de Déménagez sans regrets, grâce à l’EFT)

Quel prix (affectif, et même financier) risque-t-on de payer une vente prématurée, un déménagement prématuré, où nous ne sommes pas en accord avec nous-mêmes ?

Souvent par :

– de gros problèmes de famille (les parties de nous bâillonnées sont très rancunières, parce qu’elles ont un besoin VITAL de s’exprimer),

– ou de santé (ce qui n’est pas exprimé par des mots s’exprime par la maladie, « le mal-a-dit »).

– ou même financiers : une utilisation catastrophique de l’argent de la vente (l’inconscient dit alors : je vous avais bien dit que je ne voulais pas de cet argent ; je voulais cette maison, rien d’autre ! Et je voulais aussi qu’on m’entende.)

– Ou de tant d’autres manières encore. « Ce que nous évitons de reconnaître en nous-mêmes, nous le rencontrons plus tard sous la forme du destin », prévient le psychanalyse Carl Gustav Jung. Puis il ajoute plus doucement : « L’homme mérite d’être à l’écoute de lui-même, car il porte dans son âme les germes de son devenir. »

Cette idée est à la base de ma décision d’écrire ce livre.

 

Vous voulez des preuves ? 😉😅

Après bien des péripéties, des histoires hallucinantes de loi d’attraction, nous avons fini par vendre la maison.  (je raconte tout cela en détail dans le chapitre 1  : « La vente de ma maison : une histoire mouvementée de Loi d’Attraction, de psychosomatique, et d’EFT »)

J’étais même très contente de cette vente, enfin presque.  

Restait-il des déclencheurs ? Oh que oui…

Une voisine amie m’en a fait prendre conscience d’une façon inattendue, au cours d’une promenade aux alentours du village :

– « Tu reviendras nous voir bientôt ? Et peut-être que tu auras tellement accepté ton déménagement que tu iras prendre le café chez les acheteurs ? »

Ma réponse était claire : j’ai éclaté en sanglots.
Bon. Il restait du travail. 

Tout en « tapotant » puis en rédigeant l’un des protocoles EFT du livre, je me suis mise (très progressivement, sur plusieurs jours) à imaginer cette situation : je prends le café chez eux, ils me font visiter la maison ; ils ont changé la déco, transformé mon bureau en salle de bain, enlevé le papier peint que ma fille avait posé, ils ont transformé je ne sais quoi encore ; pire encore, ils osent dormir dans ce qui était NOTRE chambre ! 

Au début, cela me paraissait insoutenable. Maintenant : c’est OK, plus de problème.

 

 

Notre corps physique reflète nos émotions

J’en ai fait involontairement une démonstration magistrale… non pas une fois, mais trois : à des dates qu’on ne peut vraiment pas attribuer au hasard.

  • Un énorme rhume, se déclenche au moment précis où l’on fixe la date du compromis de vente, au moment où mon inconscient réalise que « cette fois, c’est pour de vrai », on va déménager…
  • Un autre, moins grave, au moment de la signature définitive.
  • Et un troisième, plutôt « géant » lui aussi, au lendemain du déménagement.

 

A travers leurs symptômes, ces rhumes m’avertissaient de ce que d’autres parties de moi ressentaient encore : de la tristesse, un rejet de la situation actuelle.

Donc, une question très importante avec le recul, une peur rétrospective : si je n’avais pas fait tout ce travail sur moi auparavant,
j’aurais sûrement vécu bien pire que des rhumes : 
Que me serait-il arrivé ???

 

Et vos proches ? Vos « co-déménagés » ?

Une possibilité : vous vous sentez bien dans votre nouveau logement, mais certains de vos proches deviennent « compliqués ». 

S’ils ont changé d’attitude depuis votre déménagement (plus stressés, plus souvent malades, …), si vous vous disputez plus souvent, il peut y avoir de nombreuses causes.
Au cas où des parts de vous se demandent s’ils vous aiment moins : le problème n’est sûrement pas là ! 😉😂

Concrètement, comment les aider (et vous aider en même temps) ? 

  • la géobiologie et le Feng Shui sont des pistes intéressantes : votre nouvelle habitation nécessite peut-être des améliorations à ces niveaux. 
  • Deuxième piste, évidemment : ils ont mal vécu leur déménagement ! Ou d’autres plus anciens, et cette souffrance passée aura été réactivée par leur déménagement récent. Ils ne s’en rendent pas nécessairement compte, surtout s’ils ne sont pas habitués au nécessaire dialogue avec leur inconscient. 
    Que pouvez-vous faire alors ? suggérer cette idée quand l’occasion se présente, mais pas n’importe comment ! L’écoute active, la CNV, sont de magnifiques outils pour rétablir le dialogue dans les situations difficiles. 

Et si tout allait mieux ? 😀
  • Troisième piste : ils reflètent des petites parties de vous qui ont encore des regrets. Ce n’est pas forcément dramatique, mais ces regrets inconscients peuvent expliquer certaines bizarreries.
    Encore un exemple vécu, cette fois à mon arrivée dans cette fameuse maison que plus tard, je ne parvenais plus à quitter 😂. Le gag : cette tout petite partie de moi regrettait Paris au point de trouver que le métro sentait bon 😂 ! Mais très concrètement :  elle me provoquait une « allergie au pollen », en réalité une allergie à la campagne et au fait d’avoir quitté ma ville natale.
    Un symptôme que j’ai guéri en faisant un protocole EFT

 

Pour aller plus loin, et vous remettre d’un déménagement mal vécu, et bien vivre les suivants

Si vous êtes dans l’état où j’étais 😭😭😭, ce livre, Déménagez sans regrets grâce à l’EFT, pourra vous être très utile.

Déménagez sans regrets grâce à l'EFT

 

Ainsi peut-être, que quelques séances personnalisées

 

séances individuelles

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez