J'aime l'EFT

Allergies, eczéma, tout ce qui irrite (1)

 

allergies

 

« Je suis allergique à cette personne, à cette activité » « ça me démangeait de lui mettre une claque », « il m’irrite au plus haut point », « cette situation me donne de l’eczéma »…  vous avez déjà entendu ou employé ces expressions….

 

 

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elles ne sont pas associées à des relations douces et agréables.
Beaucoup de personnes sont allergiques au pollen, en particulier à celui du colza.
– Pourtant, ce champ de colza, il ne me met pas en colère ! Quel est donc le rapport entre le colza et la colère ?

 

 

Quelques clés de compréhension

Les allergies, les irritations, l’eczéma, tout ce qui gratte, qui démange, qui irrite, tous ces maux sont généralement associés à de la colère, éventuellement à de la frustration et/ou de l’impatience. Les maladies avec des noms en « ite » (irritation, inflammation), sont souvent associées à ces émotions.

 

 

Les allergies

Des questions utiles, si vous êtes allergiques à quelque chose :

  1. à quoi êtes-vous allergique ?
  2. Qu’est-ce que cela vous évoque ?

 

Un exemple : les allergies au pollen. A quoi peut-on associer le pollen ?

–           au printemps, donc au début d’un cycle : à la croissance, au développement de quelque chose (soi-même, un projet, une entreprise…)

–          A la fécondation, donc à la sexualité, aux relations hommes-femmes…

–          A la campagne, à la nature ; on peut le voir en opposition à la ville et au mode de vie en ville ; on peut voir aussi une opposition entre le ressenti, l’émotionnel d’une part, et le rationnel d’autre part.

 

On comprend maintenant que tant de gens soient allergiques au pollen. On peut affiner si nécessaire, en se demandant à quels pollens spécifiques on est allergique, puis en faisant encore des associations d’idées.

 

Un exemple vécu

Au cours d’agréables balades du week-end quand nous habitions la région parisienne, j’ai cueilli des fleurs au printemps, senti avec plaisir les jolies fleurs de colza, sans aucun problème.

 

Et du jour au lendemain ou presque : allergie au colza, et sans doute à d’autres pollens (pas sous une forme très virulente, mais tout de même…).

 

Pourquoi cette allergie ?

A l’époque, je connaissais déjà l’influence du psychisme sur le physique.Il m’a pourtant fallu un certain temps avant de comprendre. En fait,une partie de moi n’était pas très heureuse d’être passée de la région parisienne à un minuscule village normand où, par comparaison,  je me sentais isolée. (je n’avais pas très envie de m’avouer ça, je ne voyais pas que faire d’une telle prise de conscience).

L’allergie augmentait ou diminuait en fonction de beaucoup de choses, sans que ce soit très clair pour moi, à part cette vague conscience qu’une partie de moi était allergique … à la campagne, et en colère contre moi d’avoir accepté de « m’exiler » dans un coin aussi reculé.

 

Et heureusement, après des années de cette « frustration printanière », il y a eu, devinez quoi ? Une fois de plus : l’EFT.  La guérison rapide de cette allergie a été l’une de mes premières expériences de  l’EFT.

En quelques cycles parmi lesquels : « Même si une partie de moi regrette Paris, ce n’est qu’une partie de moi qui le regrette autant ; il y a beaucoup de choses et de gens que j’aime bien dans ma vie actuelle,  à la campagne ; et je choisis de profiter davantage de cette expérience de vie.  ».

Et … fini, tranquille. Un petit miracle de plus, merci l’EFT !

 

 

Les « maladies en ite », l’eczéma

Quelques exemples parmi les plus connus parmi les « maladies en ite » : otite, tendinite, gastro-entérite, bronchite, laryngite… Il y en a beaucoup d’autres, le but n’est pas de vous réciter un dictionnaire de médecine.

 

J’ai dit plus haut que :

–          Du point de vue médical, elles désignent des inflammations / irritations d’un organe.

–          Et d’un point de vue émotionnel, elles sont généralement liées à de la colère, de l’impatience, de l’énervement, en résumé de l’irritation contre une situation qu’on vit, ou parce qu’on ne vit pas une situation qu’on souhaiterait vivre. Important aussi de voir que la « situation » n’est pas nécessairement extérieure, on peut aussi être en colère contre une partie de nous-même.

 

L’autre partie du « décodeur » est donc l’organe atteint :

–          Otite, et autres douleurs / démangeaisons au niveau des oreilles : qu’est-ce qu’on nous dit, et qui nous irrite ? Ou, moins souvent : qu’est-ce qu’on souhaiterait (trop) vivement entendre ? (si on est impatient, c’est qu’une partie de nous souhaite quelque chose, et qu’une autre doute de l’obtenir dans les conditions qu’elle souhaite). Ou encore : quelle partie de nous fait des reproches à quelle autre partie de nous ? 

–          Gastro-entérite, irritations de l’appareil digestif : qu’est-ce qu’on ne digère pas ? que s’est-il produit qui ne passe pas ? qu’on « ne laissera pas passer » ?

–          Bronchite, laryngite, et autres irritations de l’appareil respiratoire et phonatoire : qu’est-ce qu’il nous démange de dire ? ou de ne pas dire ?

 

L’eczéma peut être décodé d’une manière tout à fait semblable : quelle partie du corps nous démange ? Quelles images nous viennent, que ressentons-nous quand nous nous demandons pourquoi cette partie du corps plutôt qu’une autre ?

 

 

Allergie à un aliment, ou intolérance alimentaire ?

Pour votre cerveau rationnel, c’est la même chose. Mais pour votre cerveau émotionnel, pas nécessairement.

 

Repérez quelle expression vous employez le plus souvent pour désigner votre problème. « Je suis allergique à … ? J’ai une allergie à … ? Je suis intolérant(e) à …. ?  Je ne supporte pas … ? « 

La différence n’est pas évidente, mais il ne serait pas étonnant que vous employiez beaucoup plus l’une de ces expressions, plutôt que d’autre : quand on veut résoudre un problème aussi pénible que celui-là, toutes les pistes sont bonnes à examiner (« élémentaire mon cher Watson » !).

 

L’allergie évoque plutôt : être allergique à une personne, à une situation. Etre intolérant à quelque chose me semble relever plutôt de comportement généraux : « Je ne tolère pas qu’on fasse ceci ou cela ».

 

Des suggestions en ce qui concerne l’intolérance : 

– tapoter simplement sur le mot « intolérance », en le répétant plusieurs fois (en oubliant l’idée de « alimentaire »)
– puis écrire en fonction de ce qui vient : ce que vous ne tolérez pas dans la vie, à tous les niveaux, depuis les mensonges des hommes politiques jusqu’à la musique pourrie qu’écoutent les voisins (il ne s’agit que d’exemples, évidemment : pour dire que ça peut aller du très général ou du très ponctuel).
– Tapoter de nouveau sur quelques-unes des « intolérances » ci-dessus, ces trucs que tu « ne digères pas ».
– Et après, vous ferez peut-être spontanément le lien avec l’alimentation.

 

Vous transposerez facilement sur ce qui concerne les allergies.

 

 

Un tapping complet (avec audio)

On le sait bien, il ne suffit pas de comprendre intellectuellement les causes de ce « qui nous gratouille et qui nous chatouille » : il est indispensable de le déprogrammer de notre cerveau émotionnel.

C’est le but du protocole EFT, que vous trouverez dans l’article suivant.

 

 

Important : Même si de très nombreux témoignages montrent des résultats spectaculaires suite à l’utilisation de l’EFT, il n’y a aucune garantie que chaque personne obtiendra le même type de résultats.

D’autre part, l’EFT ne prétend en rien remplacer un traitement médical, mais elle peut en être un complément appréciable.

 

Cet article fait partie de la série :

  1. Allergies, eczéma, tout ce qui IRRITE (1).
  2. Allergies, eczéma, tout ce qui IRRITE (2) :  protocole EFT + audio

 

 

Pour aller plus loin…

On a vu que LA  question pour vous aider à guérir en profondeur ces f… démangeaisons, c’est : « Qu’est-ce qui vous irrite… psychologiquement ? »

Pour vous aider à y répondre, et surtout à apaiser vraiment ces irritations (physiques ET psychologiques), je vous propose :

  • d’y réfléchir avec vous, sur Skype, ou en face à face
  • puis de créer pour vous un protocole EFT personnalisé
  • que vous pourrez refaire chez vous par la suite.

 

Tout cela au cours d’une séance d’EFT « chez vous » (en fait sur Skype), ou en face à face (à Vanves, près de Paris).

 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidienrecevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

4 reflexions sur “Allergies, eczéma, tout ce qui irrite (1)

  1. Verveine

    Merci beaucoup Claude pour ce simple tapping sur un mot Intolérance (…au gluten à l’origine=
    j’ai fondu en larmes et ai arrivé …par écrit… Intolérance au manque de respect que l’on a pour moi dans mon entourage familial Intolérance au manque de respect de ‘humain que je suis !

    Merci pour cette ouverture de conscience, et de m’avoir permis de « poser » une partie du fardeau que je traîne depuis trop longtemps. Namasté
    Paix Amour et Lumière (comme le dit si bien Sophie Merle)

    1. Claude Auteur de l'article

      Bonsoir Verveine

      Je suis très contente que ces articles vous aient aidée.

      En allant « un cran plus loin » : il est possible que ce manque de respect reflète une partie de vous qui ne vous aime pas assez, qui s’interdit de voir la Beauté intérieure qui est en vous comme en tout être vivant (ce serait une conséquence de la Loi d’Attraction).

      Peut-être que ces articles vous seront utiles : https://www.jaime-left.com/2016/08/04/je-maime-et-je-maccepte/; et :
      https://www.jaime-left.com/2016/07/30/jai-attire-cet-evenement-oui-mais-jen-fais-quoi/.

      Paix, Amour et Lumière (c’est des mots magnifiques, effectivement). 🙂

  2. émilie

    Oui merci c’est une bonne approche, ça change de juste de l’alimentation. Je vais voir tt ça. Merci! et surtout ce commentaire du dessous car je crois que l’amour est la clé effectivement!

    1. Claude Auteur de l'article

      Bonjour Emilie, merci pour votre commentaire.

      L’alimentation est un élément à prendre en compte, au moins au sens éviter les aliments toxiques (donc manger bio, etc) : quand un problème de santé est très perturbant, il est évident qu’il faut le traiter « à tous les étages ».

      Mais si on « réussit » à faire disparaître un symptôme, sans avoir intégré ce qu’exprime notre psychisme et notre Sagesse Intérieure, il réapparaît TOUJOURS sous une autre forme ! Souvent encore plus difficile à décoder, quand ce message se transforme en difficultés financières, professionnelles, relationnelles. L’article « EFT et médecine » (https://www.jaime-left.com/2015/03/17/eft-et-medecine/) développe cette idée.

      Et oui, complètement d’accord avec ce que vous avez souligné : en fin de compte, c’est l’Amour qui guérit; au sens où on met enfin en application ce que notre partie spirituelle cherche à réaliser sur Terre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez204
Tweetez
Partagez
+1
204 Partages