J'aime l'EFT

Différentes formulations de la Loi d’Attraction (certaines plus utiles que d’autres)

j'ai attiré cet événement

 

Certains croient que les événements arrivent en grande partie par hasard, et que la Loi d’Attraction n’existe pas.  J’ai partagé il y a longtemps ce point de vue tellement décourageant…

 

 

 

 

Qu’on réussisse ou non à attirer ce qu’on veut quand on veut, la Loi d’Attraction est une clé de compréhension fondamentale : pour savoir d’où vient ce qu’on attire, et pouvoir mieux « régler nos électro-aimants », à l’aide de l’EFT, par exemple 😉 .

 

 

 » J’ai attiré cette situation » … une formulation décourageante.

J’apprends énormément en écrivant ce blog.

Quand je l’ai commencé, je connaissais le principe de la Loi d’Attraction depuis longtemps, mais je n’en avais pas fait grand-chose. Je formulais ce principe en terme de : « je crée ma vie, c’est moi qui ai attiré ceci ou cela (y compris les choses désagréables) ».

C’est vrai en un sens, bien sûr,  mais je trouvais cette formulation peu utile, et même souvent décourageante: « J’ai attiré ça, bof… je ne suis « pas très douée » alors. Et en plus, je ne sais toujours pas comment faire autrement. »

 

 

De : « J’ai attiré cette situation » à « Une partie de moi l’a attirée ».

Je l’ai améliorée ainsi : « une partie de moi (mais pas moi en entier) a attiré ça ; laquelle et pourquoi ? » (voir : « Merci l’Univers…). Ouf, exit la culpabilité.

Considérer que une partie de nous a attiré un événement (ou : a participé à l’attirer), c’est logique : nous sommes multiples, une partie de nous va attirer ceci, une autre va attirer cela, éventuellement son contraire, ou encore quelque chose de très différent.

Ce que nous attirons au final,  c’est la résultante de tous ces très nombreux petits aimants (d’où la véracité de la formulation « J’ai attiré cet événement. ». Elle est exacte, mais elle ne suffit pas pour  trouver par quel bout prendre le problème).

 

j'ai attiré cet événement

 

 

 

« Des parties de moi (en interaction) ont attiré cette situation »

Puis, il m’a semblé que souvent, ne prendre en compte qu’une seule partie de soi ne suffisait pas. Après tout, nous sommes multiples, et les différentes parties de nous interagissent.  Donc, décrire une blessure et ce qu’elle attire sous forme d’un petit film est souvent  aidant, pas toujours indispensable.

 

 

De quoi ont besoin ces parties de moi ?

Aujourd’hui, il me semble qu’on peut améliorer la question « Quelle partie de moi a attiré ça ? ».  Je la trouve encore un peu jugeante, dans le style : « Je ne veux plus de cette partie de moi, elle m’embête,  elle doit changer et tout de suite ! ».

 

Or souvent les parties de nous qui nous « embêtent » (et qui se reflètent dans des événements qui nous embêtent aussi), sont comme des enfants qui crient à l’intérieur de nous, parce qu’ils ont besoin d’amour et d’écoute, rien de plus. Et nous, nous dépensons une énergie considérable à les faire taire : mauvaise idée !

 

Ces parties de nous ne sont pas toujours des enfants malheureux. ils peuvent vouloir vous signaler un talent caché en vous, que vous ne prenez pas suffisamment le temps d’exprimer, peut-être même un talent que vous ne connaissez pas encore, hé oui…

 

Un exemple : vous êtes mal à l’aise, de mauvaise humeur, quand votre conjoint veut à tout prix vous traîner à une exposition de peinture. Pourquoi ? Si ça ne vous intéressait vraiment pas, vous n’auriez pas tant de difficultés à dire non calmement. Par contre, dans cette situation précise, vous devenez franchement désagréable.

 

Que se passe-t-il ? L’un des « enfants en vous » a très envie de faire comme ces peintres : si vous lui accordez le plaisir de prendre simplement des crayons de couleur, vous vous découvrirez peut-être un moyen d’expression qui vous fait vibrer, et vous serez très content(e) de l’avoir écouté.

Mais si vous refoulez chaque fois ce désir (« pas le temps, c’est pas important, c’est pas sérieux, et de toute façon ce que je ferai sera moche, etc. etc »), là, il va devenir douloureux et se manifester autrement.

 

 

Alors, je préfère transformer encore cette question, cette fois en :

  1. « Quelle(s) partie(s) de moi a/ont attiré ça ?
  2. De quoi ont-elles besoin pour se sentir tout à fait bien ?
  3. et de quoi ont-t-elles besoin maintenant pour se sentir au moins un peu mieux? »

 

 

Imaginez que vous êtes moniteur d’une colonie de vacances. Vous êtes chargé du dortoir. Ils dorment tous, sauf un qui vous appelle, ou encore que vous entendez pleurer.

Qu’allez-vous faire ? hurler et le menacer pour qu’il se taise ? (c’est un peu comme ça qu’on traite certaines parties de nous, non ?).

Ou bien vous allez l’écouter, voir ce qui lui arrive : mal quelque part ? un gros chagrin qu’il a besoin de raconter avant de pouvoir se rendormir ? besoin d’être rassuré ? ou peut-être qu’en parlant avec lui, vous vous apercevrez qu’il a une super idée d’activités : il n’avait jamais pu l’exprimer jusque là, et il vous sera assez facile de la mettre en pratique dans les jours à venir. Pourquoi pas ? Et si dans les écoles, on était de plus en plus à l’écoute des idées des enfants…

Quelques moments d’écoute bienveillante suffisent la plupart du temps. Et si nous nous traitions avec autant d’amour…

 

 

Que veut ma Sagesse Intérieure ?

Autre question, qui va avec les précédentes : « Qu’est-ce que ma Sagesse Intérieure  cherche à faire en m’attirant cet événement ? Que cherche-t-elle à m’apprendre ? en quoi cherche-t-elle à élargir mon horizon ? ».

 

Parce que :

  • même si on n’entend pas toujours sa voix, étouffée sous les cris des « enfants »,
  • même si Elle agit par l’intermédiaire des différentes parties de nous,

c’est toujours Elle qui est aux commandes.

 

 

En résumé :

Plusieurs approches possibles devant un événement difficile :

On barre une fois pour toutes le « J‘ai attiré cet événement », ou, s’il s’agit d’un événement impliquant plusieurs personnes « J’ai contribué à attirer cet événement ». Même si ces formulations sont exactes, elles n’aident pas à résoudre quoi que ce soit.

 

Je préfère nettement les questions suivantes :

  • Quelle partie de moi l’a attiré ?
  • Quelles parties de moi l’ont attiré, et quelles sont leurs interactions ?
  • De quoi ont besoin cette partie / ces parties de moi ?
  • Que veut me montrer ma Sagesse Intérieure ?

 

 

On peut voir aussi ces parties de nous comme des enfants dont nous avons la charge : pour la plupart d’entre eux, ça va plutôt bien, heureusement. Mais par moments, certains pleurent dans leur coin (voir la question : « quelle partie de moi a attiré ce problème ? »)  , ou d’autres se disputent (cf « QuelleS partieS de moi l’ont attiré ?)..

La réaction saine n’est évidemment ni de les ignorer ni de les faire taire brutalement. C’est pourtant ce que nous faisons si souvent à nous-même.

 

J'ai attiré cet événement

Et si nous avions autant de tendresse pour NOS enfants intérieurs que pour ces adorables bébés ?

 

D’où la troisième question : « De quoi ont besoin cette partie / ces parties de moi ? » : besoin d’écoute, de bienveillance, de compréhension, et quelquefois (pas toujours) d’une action concrète.

 

Et la quatrième question : « Que veut me montrer ma Sagesse Intérieure ? » est évidemment omniprésente : tout ce qui « nous arrive », les événements agréables, les événements désagréables, sont des miroirs de parties de nous, et en même temps des panneaux indicateurs vers l’Eveil, ou au moins davantage de bonheur.

Comme il était écrit sur le fronton du temple de Delphes : « Connais-toi toi-même et tu connaîtras l’Univers et les dieux ».

 


 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

 

8 reflexions sur “Différentes formulations de la Loi d’Attraction (certaines plus utiles que d’autres)

    1. Claude Auteur de l'article

      Merci :).
      Je les utilise de plus en plus, surtout l’image des enfants à écouter avec douceur : on est tellement conditionnés à être dur (méchant, blessant : vraiment) envers soi-même; on ne se comporterait comme ça avec personne d’autre.
      L’image des enfants permet de se brancher immédiatement sur d’autres parties de soi beaucoup plus bienveillantes.

  1. Suzanne

    Bonjour Claude,

    Félicitation de vôtre beau travail. Il m’aide beaucoup. Je connais la loi d’Attraction et je l’utilise avec la Gratitude. Je ne sais pas si vous connaissez le HO’OPONOPONO. Là aussi je l’utilise.
    Parce que tout ce qui arrive aussi est un peu de nôtre faute. Nous sommes tous reliés à l’Univers.

    Merci beaucoup et continuez de faire les choses pour permettre de voir une Paix sur la terre

  2. Claude Auteur de l'article

    Merci Suzanne.

    J’utilise quelquefois la technique de l’Ho’oponopono (les 4 phrases), mais je suis nettement plus efficace avec l’EFT.
    Cependant, j’adhère complètement à l’idée de guérisons de mémoires, du fait que nous sommes tous reliés, et que nous sommes en partie responsables de tout ce qui se produit dans le monde
    (https://www.jaime-left.com/2015/03/07/responsable-mais-non-coupable/).
    .
    Et je parle chaque fois que je peux des travaux du Dr Len : https://www.jaime-left.com/2013/08/17/allez-vous-mettre-votre-voiture-en-prison-2/
    .
    Merci de votre gentil commentaire 🙂

  3. Boisson

    Bonsoir Claude,

    Je suis passionnée par tout le travail que vous faite pour notre évolution,mille mercis pour votre dévouement.Je parle souvent de vous autour de moi.
    Je me permets de vous exposer une situation que je vis depuis 2 mois,avec une collégue qui n’a de cesse de me casser et de,me faire du rentre-dedans.
    Elle ne reconnaît pas que ce que je fais et dis peut-être bénéfique pour les personnes âgées….
    Que dois je comprendre de moi à travers cette relation que je me suis attirée???
    ça me perturbe de penser que je suis comme elle????

    1. Claude Auteur de l'article

      Bonjour Martine

      Merci de ton gentil commentaire. Je me permets de te tutoyer parce que tu es une ancienne cliente, on se tutoyait 😉 .

      Première chose, très importante : c’est une partie de toi (et pas toi en entier) qui attire cette situation. Et ça ne veut pas dire que cette partie de toi est critique et méchante envers les autres. Par contre, il est probable que ta collègue reflète une partie de toi qui est dure avec TOI-MÊME. Tu n’es pas la seule : nous sommes tous plus ou moins programmés à nous critiquer tous seuls.

      Donc, parmi les « enfants intérieurs » qui t’appellent, il y a :
      – celui qui se fait critiquer
      – ET celui qui le critique. Un peu comme une grande soeur qui hurlerait après sa petite soeur : « Arrête de faire des bêtises, NOUS allons encore nous faire gronder ».

      Je crois de plus en plus que c’est un schéma général, que nous avons tous en nous; et que paradoxalement, c’est un mécanisme de protection… mécanisme souvent mal réglé , quand même.

      Et les deux ont besoin que tu les écoutes, avec bienveillance. Autrement, tu ajoutes un troisième personnage, qui passe son temps à hurler après les deux autres, ça n’aide pas !

      Donc, plus tu essaies d’apaiser ces deux « enfants malheureux », mieux ça ira :
      – possible que ta collègue s’adoucisse …
      – ou pas : mais là, ça deviendra SON problème, et tu n’es pas la mieux placée pour l’aider (mais sa Sagesse Intérieure sait faire le boulot ! tout ce que tu peux faire, c’est te rappeler qu’Elle est là). Toi en tout cas, tu prendras ses rouspétances avec de plus en plus de détachement. Tu pourras même t’en servir comme d’un rappel : « Ah oui, c’est le moment d’envoyer de l’Amour à mes enfants intérieurs, d’être encore plus douce envers moi-même ».

      Autre hypothèse, qui n’exclut pas la précédente : est-ce que ton Âme n’est pas en train de te rappeler tes autres centres d’intérêt ? Le shiatsu, tu en es où ?

      En cette période où l’humanité commence à s’éveiller, c’est très fréquent que les gens se sentent de plus en plus mal dans leur travail, PARCE QUE le meilleur d’eux-même leur suggère de faire autre chose, ou de garder le même objectif (je sais bien que tu fais tout ce que tu peux pour le bien-être des personnes âgées), mais d’une façon qui te fasse beaucoup plus vibrer.

      Je te souhaite beaucoup de bonheur 🙂

  4. Francesca

    Chère Claude
    Oui j’ai attiré cet évènement, une partie de moi mais laquelle… depuis quelque temps je vis une situation hors du commun, en relation avec une personne que même parfois je me demande si c’est un cauchemar et je vais me réveiller… mais cette situation a vachement élargi mon horizon, oh oui, mais pourquoi cette situation ? quelles parties de moi l’on attirée et quelles sont leur interaction
    Miroir de moi-même, mais j’ai du mal à trouver le déclic de cette situation et je crois que c’est ce qui me pèse le plus, ce qui m’aiderait à m’apaiser… parfois je me sens tellement seule face à cela, mais au fil du temps j’avance, même si j’ai l’impression d’y laisser des plumes
    Votre site est très bien fait, il est clair et apaisant 🙂

    1. Claude Auteur de l'article

      Bonsoir Francesca.

      Quelques pistes :

      – Vous dites que cette situation a élargi votre horizon, et que vous avancez : si vous regardez en quoi elle l’a élargi, c’est déjà une réponse à votre question. Notre Âme n’est pas toujours très douce dans sa façon de faire, surtout nous nous attendons (plus ou moins inconsciemment) à n’évoluer que dans la souffrance. Peut-être dites à votre inconscient que vous ne demandez qu’à évoluer, donc qu’il peut vous y aider en douceur, ça marche souvent.

      – d’autre part, lisez mon commentaire ci-dessus (celui adressé à Martine). Vous pouvez certainement en grande partie le transposer à votre situation.

      Coeurdialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez12
Tweetez
Partagez
+1
12 Partages