J'aime l'EFT

Le revenu de base pour tous : qu’en pensez-vous ?

revenu de base

Il est toujours question de développement personnel dans ce blog, je n’ai pas l’intention de changer de thème.

Depuis que j’anime les groupes EFTAbondance, je m’intéresse davantage aux solutions collectives, pourvu qu’elles cherchent à rendre les gens plus heureux.

 

Le revenu de base, l’allocation universelle : ça me paraît une idée intéressante. Dans une interview, Cynthia Fleury proposait une allocation universelle indexée sur le PIB, en France, elle serait de 1600 euros par mois par personne.

 

Imaginons un peu…

 

 

Le revenu de base pour tous : les avantages

– Qui continuerait à faire un métier qu’il adore, s’il avait de toute façon 1600 e par mois ?
– tout le monde. Et il se trouve que la majorité des métiers que les gens adorent faire, est très utile au monde.
– Qui continuerait à faire un métier qu’il déteste, et qui est toxique pour le monde ? Par exemple, travailler à la chaîne dans une usine qui fabrique des pesticides ?
– Personne.

 

Donc, tout le monde pourrait faire un métier qu’il aime, qui aurait un sens, et qui serait utile au monde.

Mais on peut faire un métier utile dans des conditions qu’on déteste, c’est même courant (beaucoup d’enseignants, d’infirmières, d’employés du service public).

Alors ?

 

– Qui continuerait à courber l’échine devant des petits chefs pleins de colère permanente, donc eux-mêmes mal dans leur peau ? ou devant une structure pathologique qui en demande toujours plus, tout en ne reconnaissant jamais la valeur du travail effectué ?
– Personne non plus, parce que ce ne serait plus : le « choix » entre ces conditions de travail-là, ou … d’être SDF.

 

Donc les conditions de travail changeraient aussi. Et les petits, moyens, et « grands » chefs s’apercevraient vite qu’il y a plus épanouissant dans la vie que leurs jeux de pouvoir.

 

C’est un véritable chantage, le fonctionnement du travail à l’heure actuelle. C’est : « Ou tu bosses comme JE veux, ou tu te retrouves à la rue, avec conjoint, enfants, chien, chat, etc. »

 

Est-ce bien normal ? Et surtout, est-ce que c’est si vrai et si inéluctable que certains veulent  nous le faire croire ????  (Pourquoi font-ils ça ? Si ils étaient plus en contact avec leur Sagesse Intérieure, ils ne nous raconteraient pas d’horreurs pareilles, compassion pour eux. J’écrirai un jour : « Pauvres milliardaires »; en attendant, il y a déjà : « Pauvres dictateurs » et « Perversion narcissique, un autre regard« . )

 

Tout se résumerait à : « ce boulot de m… ou rien ? » . On peut aussi voir tout cela comme une croyance de plus.

 

La Loi d’Attraction, ça existe, tout de même.

 

 

Le revenu de base : une vidéo

Il y a quelques mois, j’avais écrit cet article après avoir vu une interview de Cynthia Fleury, extrait de l’émission de France Inter « Un temps de Pauchon », et je l’avais reprise ici; c’était à propos de « Ticket for change », 50 jeunes qui cherchent des solutions pour changer le monde.

Pas de chance : cette vidéo n’existe plus. J’ai donc cherché sur Internet  d’autres vidéos sur le même sujet. En voici une, de l’économiste Frédéric Lordon.  Je trouve le titre très intéressant : « Le capitalisme a organisé la dépendance à l’argent », et le contenu aussi. Frédéric Lordon et Cynthia Fleury font partie du même mouvement : le MFRB (Mouvement Français pour un Revenu de Base).

 

Résumé de la vidéo :

  • quelqu’un veut faire quelque chose qui nécessite d’être plusieurs : comment faire venir ces autres personnes ? Il s’agit d’un « rapport d’enrôlement ». Beaucoup d’autres exemples d’ « enrôlement » qui n’ont rien à voir avec l’argent : ex. les Croisades.
  • « Le postulat du revenu de base, c’est qu’on ne peut pas vivre autrement qu’avec de l’argent », dit l’intervieweuse, « vous travaillez dans un système où l’argent est à la base de tout ».
  • Frédéric Lordon considère que le capitalisme a créé la dépendance à l’argent : il a organisé la société de façon à ce que tout passe par le pourvoyeur d’argent.
  • croyance fréquente que l’argent est la cause de tous les maux.
  • Les utopies monétaires reconstituent souvent les inconvénients de la monnaie, sans que l’argent soit mis en évidence.
  • en fait, l’argent est un concentré de désirs, qui en fait souvent aussi un concentré de violence.

 

 

Le revenu de base pour tous : les risques

Je reconnais que  je n’ai pas encore suffisamment réfléchi aux inconvénients que le revenu de base pourrait présenter, dans un monde tellement inégalitaire, frustré, coupé de ses Rêves par une grosse épaisseur de colère et de découragement.  J’en parle essentiellement comme d’une piste de réflexion qui me semble très intéressante, et j’ai bien conscience des difficultés de sa mise en oeuvre. Mais comme le dit Sénèque : « Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ».

 

– Est-ce que certains s’écrouleraient dans leur canapé, en picolant devant la télé ? Il est probable que ceux-là  le font déjà avec leur allocation chômage.  Toute forme de drogue (l’alcool, la télé, etc) est une façon de fuir des zones de désespoir. La vraie question n’est pas de les « envoyer bosser » de gré ou de force, elle est de les aider à retrouver un sens à leur vie.

 

– Est-ce que les structures actuelles s’effondreraient du jour au lendemain ? C’est un risque. Sûr qu’il vaudrait beaucoup mieux un changement progressif : si tous les gens qui travaillent dans le nucléaire quittent leur travail du jour au lendemain, on risque d’avoir quelques problèmes pour l’entretien des centrales. Avant de passer à d’autres systèmes de production, il faut tout de même assurer la transition.

 

Le psychisme de la plupart d’entre nous ressemble à un ressort comprimé par des années (ou bien plus) de refoulement de nos vrais Rêves. Si ce ressort se détend du jour au lendemain, pas sûr qu’on soit en état d’assurer cette transition sereinement.

 

– Si le revenu de base est indexé sur le PIB des pays, les inégalités entre les pays vont subsister, peut-être même s’aggraver. Quel autre calcul pourrait-on donc trouver ?

 

– Les « privilégiés » (enfin, ceux qui se croient tels; leur Âme n’est peut-être pas de cet avis), les « privilégiés » ne sont pas près de lâcher leur pouvoir et leurs « privilèges ». Inconvénient majeur : le revenu de base dépendrait de la « bonne volonté » des dirigeants… ça, c’est pas gagné ! D’autre part, il implique encore un système centralisé, ce qui est peut-être la cause de tous les problèmes.

 

 

En conclusion ?

En voyant les obstacles, certains seraient tentés de dire : « Encore une utopie, ça ne pourra jamais marcher ».

En réponse à cela, je citerai une phrase que j’adore : « C’est des brumes de l’utopie que naissent les formes de la réalité » (je l’ai vue sur les murs de Jussieu en mai 68, c’est dire si elle m’a marquée !).

 

Plusieurs questions se posent, et elles sont bien distinctes :

  • Le meilleur de nous-même souhaite que tous les êtres réalisent leur Projet de vie, ce pourquoi ils se sont incarnés. Comment la société peut-elle s’organiser pour que ce soit plus facile, plus fluide, dans l’intérêt de tous ? (tout en sachant que les obstacles collectifs sont les reflets des obstacles individuels, et réciproquement).

 

  • Est-ce que le revenu de base pour tous est-il un moyen efficace (et réaliste) pour atteindre ce but ?

 

  • Il n’est certainement pas la seule solution : comment combiner une partie de son contenu à d’autres solutions, les monnaies locales par exemple, et tant d’autres qui commencent à s’esquisser ? (j’en publie dans ma page Facebook « EFT Abondance » chaque fois que j’en vois).

 

De toute façon, le système actuel de « partage » des richesses est tellement absurde que toutes les solutions alternatives sont à examiner.

 

Maintenant, à vous : qu’en pensez-vous ? quels avantages, inconvénients, aménagements, autres solutions y voyez-vous ? Vous pouvez aussi les publier sur ma page Facebook « EFT Abondance ».  Merci d’avance.

 

Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

4 reflexions sur “Le revenu de base pour tous : qu’en pensez-vous ?

  1. Marie-Hélène

    Bonjour Claude,
    Je viens de lire ton article sur le revenu de base et je partage tes convictions. En effet, je pense que la vie serait bien plus agréable à tous s’il ni avait pas cette épée de Damoclès suspendue au dessus de nos têtes, qu’est le manque d’argent.
    En plus, un aspect que tu n’a pas évoqué, c’est que les personnes recevant le revenu de base pourront acheter des biens ou des services et cela relancerai l’économie. Il faudra bien sur être raisonnable et rester dans des dépenses qui ne mettent pas en péril notre vie sur terre.

    1. Claude Auteur de l'article

      Bonsoir Marie-Hélène, et merci pour ton commentaire. 🙂

      Tu as tout à fait raison, il y a bien d’autres avantages dont je n’ai pas parlé, qui contribueraient à relancer l’économie. En recevant un RB, beaucoup de gens pourraient aussi se mettre à leur compte bien plus facilement : depuis 2012, tant de gens rêvent d’être thérapeutes et n’arrivent pas à se lancer, alors que le monde a vraiment besoin d’eux. Idem pour tant d’autres gens qui ne rêvent que de créer des métiers utiles au monde…

  2. Michel

    Bonjour,

    j’ai moi aussi étudié cette philosophie du revenu de base. Voir aussi l’époque du communisme, l’URSS entre autres où le peuple avait tout ce qu’il avait besoin dans des limites strictes.
    On créant un revenu de base, on n’invente rien puisque cela a existé et fût …………abandonné par ceux-là même qui l’avait à disposition.

    Un revenu fixe peut être avantageux car il pourrait sécuriser l’existence de certaines familles et individus, mais il n’est pas non plus fait pour rendre service à ceux qui aiment la facilité.

    Plus positivement, il devrait ne pas être aussi élevé que les 1600 € cités, plutôt vers une bonne base qui permet de vivre tout en ayant pour objectif d’avoir un emploi pour là, être dans l’aisance de vivre décemment en se faisant plaisir.

    Et comme c’est le cas aujourd’hui, l’impôt serait prélevé sur le revenu du travail et non sur le revenu de base. Celui qui aurait un emploi serait plus aisé et celui qui ne veut rien faire aurait quand même le minima nécessaire qui lui permettrait de vivre dans la simplicité.

    Si le second, qui ne travaille pas, se retrouve dans des dettes à cause de sa désorganisation, il devra être sanctionné et à lui de trouver un emploi pour s’en sortir et gagner plus par le don de soi dans un métier.

    Prenons le cas d’un artiste qui pourrait s’exprimer au travers de ses oeuvres sans devoir être dépendant d’un boulot qui ne l’intéresse pas car plus en phase avec ses rêves d’artiste !

    ETC……

    Mais en contradiction, nous pourrions avoir pénurie de main d’oeuvre des métiers pénibles ou peu rémunérés.

    Par contre, le statut de la personne serait toujours valorisé par un métier, un travail, un job, un boulot ou un projet de vie…..

  3. Claude Auteur de l'article

    Bonjour

    Je parle de 1600 e parce qu’il en était question dans la vidéo qui a été supprimée. Mais ce n’est qu’un exemple. Aux élections, Benoît Hamon parlait de 600 euros, c’est certainement plus gérable au début pour mettre un tel processus en route.
    .

    Vous dites :. « nous pourrions avoir pénurie de main d’oeuvre des métiers pénibles ou peu rémunérés ».
    Mais dans la société dont je rêve, il n’y aurait AUCUN métier pénible et dévalorisant. Ce qui rend un métier vraiment pénible, c’est :

    – le fait qu’il n’ait pas de sens pour celui qui le fait ; pas de sens, ou même une conscience claire que ce qu’on fait est toxique pour le monde (travailleriez-vous avec plaisir dans une usine de pesticides ?)

    – qu’il soit seulement un pion utilisé pour des enjeux qui ne le concernent pas (le mot « employé » signifie « utilisé »),

    – et qu’il n’ait pas droit à la parole, à partager ses réflexions, son expérience. Ça, ça peut se produire dans des métiers qui font sens : des médecins comme Julien Drouin et le professeur Juillet ont été rayés de l’Ordre des médecins, parce que leurs analyses, sincères et documentées, étaient vues comme une menace par « Big Pharma ».
    .

    Vous dites aussi : « Un revenu fixe […] n’est pas […] fait pour rendre service à ceux qui aiment la facilité »
    .
    Mais que signifie « aimer la facilité » ?
    Souvent les gens sont tellement anéantis par des emplois absurdes qu’ils n’ont plus qu’une envie, c’est que ça s’arrête. J’ai posé à plusieurs personnes la question suivante : « Que ferais-tu si tu gagnais un million au loto ? ». La réponse était : RIEN !!! Un cri du cœur. Qui n’exprimait que le désir immédiat de cicatriser de ces emplois-souffrance, avant de retrouver, progressivement, ce qu’ils voulaient vraiment vivre.

    Ça peut prendre des années pour retrouver ses Rêves, certains ne les retrouvent jamais, malheureusement, enfin pas dans cette vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez3
Tweetez
Partagez
+1
3 Partages