J'aime l'EFT

Les croyances sur la mort : un instrument de pouvoir

cimetiere

 

A la Toussaint, des foules envahissent les cimetières, pour offrir à leurs « pauvres  défunts » des bouquets de fleurs tristes, des torrents de larmes et des nuages sombres de pensées déprimantes.

 

 

 

– Mais tu n’as pas de cœur, de dire des choses pareilles !

– Oh que si, justement. Et mon cœur est triste, quand je vois tant de gens rouvrir chaque année leurs blessures et les entretenir au quotidien.  Sans compter que ça n’aide pas du tout leurs proches passés Ailleurs.

 

Il me semble pourtant logique  de voir les choses différemment : quand je serai partie visiter d’Autres Plans d’existence, je n’aurai aucune envie de voir les gens que j’aime porter une interminable souffrance. Je souhaite qu’ils pensent à moi avec Amour, qu’ils sourient en se rappelant les moments passés ensemble, et c’est tout !

 

Et vous, qu’attendrez-vous de  vos proches ? Qu’ils gardent beaucoup d’Amour à votre égard, ou qu’ils végètent dans la dépression ? L’Amour me semble une option préférable, et il s’accompagne plutôt de sérénité que d’éternels regrets.

 

Et pourtant, on croirait qu’une chape de plomb pèse sur nos épaules, nous obligeant à trouver la mort triste, abominable, horrible.

 

 

Est-ce qu’on n’est pas en pleine confusion ?

On confond :

  • la tristesse ET l’Amour
  • la mort elle-même, ET ses circonstances : haine et peur dans les guerres, souffrances d’une longue maladie et / ou d’une vieillesse pénible, ..
  • le ressenti (fantasmé) du défunt ET celui de ses proches (sentiment d’abandon, colère refoulée, culpabilité, remontée des jalousies infantiles, surtout quand il est question d’héritage, …)
  • le ressenti des personnes ici et maintenant, ET le poids de l’inconscient familial  (psychogénéalogie)

 

Pourquoi toutes ces confusions, ce très triste mélange d’émotions contradictoires ? Peut-être parce que certains, à travers l’histoire, les ont provoquées délibérément.

 

 

Les croyances sur la mort, un instrument de pouvoir

Un peuple qui a peur est « plus facile » à gouverner…. Evidemment, pour ceux qui cherchent à dominer, pas ceux qui cherchent à faire évoluer le monde vers l’Amour et le bonheur.

 

Le christianisme a commencé par « Aimez-vous les uns les autres », super, rien à ajouter.  <3

Mais il a vite « mal tourné », au moins pour beaucoup.

 

Le christianisme devenu religion d’Etat au IVe siècle. Sous le règne de l’empereur Constantin et de Théodora, le Concile de Nicée a interdit la « croyance » en la réincarnation, et imposé une foule de dogmes; à partir de ce moment, l’Eglise officielle a commencé à décréter ce que les « croyants » devaient penser.

Puis l’Inquisition a semé ses tortures et ses bûchers  dans toute l’Europe, ainsi qu’une censure sur toute forme de créativité et de pensée personnelle (les acteurs de théâtre, Galilée, …).  Un carcan fait d’interdits, de punitions et de menaces dans tous les domaines.

Tous ces interdits s’appliquaient au peuple, bien plus qu’aux dirigeants.

 

 

La « religion » pour imprégner les gens de la peur de la mort

La promesse du Paradis (si on se tient « bien à sa place »), la crainte de l’Enfer (si on ose transgresser l’ordre établi), sont la carotte et le bâton qui font faire faire tout ce qu’on veut à ceux qui en sont imprégnés : ce que veut /voulait la classe au pouvoir.

 

La culpabilité dont tous sont imprégnés (objectifs inatteignables et contradictoires, obsession du péché) fait que la mort paraît une échéance effrayante : on se croit voué à l’Enfer. L’enfer quotidien d’une vie de « bête de somme » (pauvres « bêtes de somme », à 2 ou 4 pattes) paraît alors idyllique par comparaison.

 

 

Le chantage à la mort

Après la « bonne préparation » dont on vient de parler, la mort est évidemment le châtiment suprême. Et les dictatures en tout genre l’utilisent sous toutes ses formes : exécutions sommaires, alimentation insuffisante frôlant la famine, épées de Damoclès suspendues partout.

 

 

La « religion » pour pousser au combat ; la mort idéalisée.

Les Kamikazes japonais, les musulmans intégristes, les guerriers vikings cherchant le Valhalla, tous ont en tête un « paradis des guerriers » où ils pourront faire éternellement tout ce que leur interdit leur vie actuelle : entre autres, boire du vin, et avoir une vie sexuelle débridée où les femmes seraient plus que jamais leurs esclaves.

 

Dans tous les cas, on crée le mythe d’un « paradis » (donc un ensemble de croyances, une représentation de la mort), qu’on croit mériter quand on fait  exactement à ce que les dirigeants veulent faire faire à leurs « esclaves ». : travailler toute leur vie, ou combattre dans leur intérêt (matériel).

 

Et ces mythes, ces peurs, imprègnent le cerveau émotionnel de tous depuis des siècles, générant en plus des situations analogues (cercle vicieux, Loi d’Attraction). On comprend qu’il y ait urgence à nous défaire de ces monstres décomposés qui encombrent notre pensée et notre vie.

 

 

« La religion est l’opium du peuple »

On trouve rarement des phrases de Karl Marx dans des blogs de développement personnel. Pour que celle-ci prenne tout son sens ici, il est important de distinguer « Religion » (avec une majuscule) et « religion » (sans majuscule), et de se rappeler que, étymologiquement, le mot « Religion » vient du verbe « religare », qui signifie « relier, se relier ». Le mot « Yoga » a d’ailleurs le sens très proche de « ce qui relie ».

 

La Religion est ce qui nous relie au Meilleur de nous-mêmes, la conscience que tout est Un, que tous les êtres sont Reliés entre eux, et  Reliés à l’Univers.

 

Les religions sont les façons dont ces tentatives d’atteindre le Meilleur se sont concrétisées, dans différents peuples, à différentes époques.  Partout, elles semblent s’être rigidifiées, elles ont vite perdu leur sens pour devenir les outils de jeux de pouvoir.

 

 

Se défaire de ces croyances

L’idéal pour se défaire des croyances sur la mort serait évidemment de communiquer soi-même avec d’autres plans d’existence : désolée, je ne sais pas encore le faire.

Mais je compte bien apprendre (en douceur de préférence, OK l’Univers ?).  Un obstacle se situe ici, dans les peurs irrationnelles des Plans invisibles.

 

Alors, vous vous attendez à un protocole EFT ?… Sans blague, comment avez-vous deviné ?

J’en ai déjà écrit un : https://www.jaime-left.com/2014/11/02/protocole-eft-pour-deprogrammer-nos-croyances-sur-la-mort/

 

 

Nous avons « appris » tant de choses FAUSSES, délibérément fausses …

– des préjugés sur les autres peuples, sur les femmes, sur les enfants, sur les hommes aussi, après tout…

– des mythes sur l’argent, visant à ce que les gens le haïssent, pour que seule « l’élite » puisse l’attirer à volonté.

– des croyances qui nient la Loi d’Attraction, prétendant que les événements arrivent par hasard. Le film « Le Secret » explique que la connaissance de la Loi d’Attraction était transmise à prix d’or à ceux qui s’apprêtaient à lancer la « révolution industrielle » au XIXe siècle.
Et Henry Ford a dit : « Si tout le monde connaît la Loi d’Attraction, qui donc travaillera dans mes usines ? » (pourtant, une logique élémentaire suggère que : si on peut attirer ce que l’on veut, ce n’est pas plus difficile de l’attirer en respectant tous les êtres !)

 

Les croyances sur la mort sont une contre-vérité de plus.

– « Personne n’en est revenu pour nous raconter ? » .

Oh que si ! Internet est rempli d’histoires (vraies !) de NDE (Near Death Experience), de photos d’êtres non incarnés, de récits de médiums comme Anne Givaudan (et tant d’autres), qui voyagent dans l’Au-delà comme je prends le métro…

 

Il y a urgence de nous défaire de tous ces poisons… nous serons alors tellement plus heureux. 🙂

 

 

Et puis, cela va sans dire, mais…

cela va encore mieux en le disant : avoir de la haine, de la colère, des jugements, contre tous ceux qui nous ont fait avaler des couleuvres aussi énormes … ne fait que d’ajouter de la haine à la haine :  mauvaise idée.

 

gandhi-en-opposant-haine-a-haine

 

J’aime mieux considérer tous ces conditionnements comme une sorte de maladie contagieuse, que presque tous transmettent. Certains l’ont engendrée, en confondant désir de puissance et bonheur.

Pour confondre ça, il faut un grand blocage du chakra du coeur, non ? Donc : compassion pour eux, aussi.

 

Et quand à ceux qui transmettent la peur de la mort, parce qu’ils sont persuadés que c’est normal : compassion aussi pour eux. De plus, nous en faisons presque tous partie, parce que nous avons aussi absorbé ces terribles peurs; nous avons donc certainement contribué à les transmettre, de façon bien involontaire.

 

 

93

 

Cependant la Conscience progresse. Dans quelques années (soit quelques secondes pour le Cosmos), nous aurons vraiment changé de paradigme, et ces peurs nous paraîtront d’étranges superstitions issues d’une époque révolue.

 

 

Une vidéo, qui donne un sens au rôle de ces « méchants » manipulateurs

Une MAGNIFIQUE vidéo, je l’adore. Voici : « La petite âme et le Soleil ».

 

 

Namasté.

 

Pour aller plus loin :

On a vu plus haut, ainsi que dans l’article « Les peurs absurdes liées à la mort » à quel point notre Cerveau émotionnel est rempli de croyances effrayantes, et qui plus est, sont très éloignées de la réalité.

 

Vous avez peut-être expérimenté le « Protocole EFT : pour déprogrammer nos croyances sur la mort« . Il aborde certains aspects, mais pas tous (il y en a beaucoup trop).

 

 

Si ce tapping vous a aidé, mais que certains aspects douloureux demeurent vivaces en vous, un accompagnement individualisé pourrait vous être très bénéfique.

 

 

 

pub-pour-mes-services


Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partagez58
Tweetez
Partagez
+1
58 Partages