Certains ont-ils fait le « choix » de l’Ombre ? et pourquoi ?

Certains ont-ils, délibérément, fait  le « choix » de l’Ombre ?

Jusque là, ça me paraissait une question absurde. Comment l’Ombre pourrait-elle être un véritable choix ? Pourquoi certains CHOISIRAIENT-ILS la haine, la colère, la rancune ? Ce ne sont pas des ressentis agréables, même si le mental fait parfois croire que c’est justifié ?

Comme si quelqu’un disait : « Voulez-vous de la colère, ou de l’Amour ? de la tristesse, ou de la joie ? des légumes frais ou des légumes pourris », et qu’on lui réponde « Eh bien, mettez-moi 3 kilos de colère, 2 kilos de tristesse, et 2 kilos de carottes pourries. L’Amour, la joie, et les légumes frais : non merci ».

Êtes-vous sûr qu’un tel « client » irait très bien ?

 

Enfin, une réponse satisfaisante

J’ai enfin une réponse qui fasse sens, dans cet article dont voici un extrait:

« Certaines entités qui ont été humaines ont coupé de manière volontaire […] l’Anthakarana, c’est-à-dire la corde de Lumière qui la reliait à leurs âmes, de manière à ne pas subir les conséquences de leurs actes, au niveau karmique.

Ils se sont coupés de leur karma, mais en se coupant de leur karma, ils se sont en même temps coupés du monde solaire, du monde christique. ».  

Mais, comme toujours selon moi, il n’y a pas :

  • « les méchants » qui font qqch de mal,
  • pendant que nous, qui sommes « les gentils », ne ferions jamais des choses pareilles.

PARCE QUE TOUT EST UN, ET QUE NOUS SOMMES TOUS RELIES.
Et que tout est miroir, ou mieux : révélateur de parties de nous-mêmes.

Donc, EN QUOI NOUS, LES « GENTILS », nous coupons-nous de notre karma ?

 

En quoi nous coupons-nous, tous, par moments, de notre karma ?

Par exemple, quand on prend un médicament, on se coupe aussi de notre karma, puisqu’on évite de ressentir ce qu’exprime notre corps physique.
L’important, c’est ce qu’on fait d’autre :

  • OU : on se coupe provisoirement d’une douleur, MAIS on va voir ce qui se passe en nous, jusqu’à ce qu’on ait compris ce que notre Être profond exprime ; alors, nous pouvons guérir en profondeur.
  • OU : on est dans l’escalade des médicaments. Médicament n°1 pour le symptôme douloureux, Médicament n°2 pour enlever les effets secondaires du n°1, Médicament n°3 pour enlever ceux du 1 et du 2, le vrai problème n’étant toujours pas guéri, évidemment. Et il s’envenime. LE KARMA N’EST PAS UNE PUNITION : C’EST UN SIGNAL D’ALARME qui se manifeste de plus en plus fort.

Il y aurait beaucoup d’autres exemples de tentatives d’échapper au karma (en fait, aux conséquences de ses actes, ET aux messages qu’elles apportent) : le petit gosse qui jure ses grands dieux que non, il n’a pas touché à la crème au chocolat, alors qu’il en est tout barbouillé. Ici, le « message » n’est pas « oh, le vilain qui a désobéi », mais : comment est la communication entre lui et ses parents ? La question de la crème au chocolat aurait pu être résolue facilement en amont avec de la CNV, par exemple.

 

Oui, mais la corde de Lumière, quand même…

Quant à ceux qui font la même chose en beaucoup plus grand (couper la corde de Lumière), ils ont DÉBRANCHÉ LE SIGNAL D’ALARME parce qu’il « criait » trop fort. Sans oser réparer parce que ça leur semblait trop difficile.

Alors, ils ont tenté de convaincre les autres de faire la même chose :

  • parce qu’on a souvent besoin de se conforter dans ses choix, même si on sent confusément qu’il y aurait mieux à faire.
  • Ou même, parce qu’ils croyaient que c’était une bonne solution : il y a longtemps, je proposais du Doliprane pour soulager des gens qui avaient mal à la tête. Je n’étais pas sataniste (!), ni financée par Big Pharma. J’étais seulement mal informée… comme on l’est tous, sur tant de choses.

Il faut souhaiter que tôt ou tard, les cordes de Lumière repoussent : Tout est Vie, Tout est UN.

 

Qu’est-ce que le Karma, alors ?

Première chose : le Karma n’a rien d’un Père Fouettard. La notion de « punition », c’est juste la plus grande folie et le plus gros poison de l’humanité, j’espère que ça lui passera un jour.

Selon moi, on peut voir le Karma de plusieurs points de vue différents :

  • c’est (entre autres) la conséquence de nos actes : si on saute du 10e étage en criant « je vole ! », on s’écrase au sol. A moins d’être un expert en lévitation. On n’est pas puni pour autant : on a fait une erreur ; celle de transgresser une loi physique (la gravitation), sans maîtriser une loi énergétique qui serait plus puissante (la lévitation). On fera mieux dans une autre incarnation !
  • le Karma est surtout la résultante de toutes les forces exercées par notre psychisme,  conscientes et inconscientes. Qui vont en particulier déterminer nos actes, et les événements que nous attirons.

    Nous sommes tous des champs magnétiques, et « notre karma » est finalement « notre champ magnétique » : celui qui est généré par nos pensées, conscientes et inconscientes.
    D’où l’immense importance du travail sur soi : pour désamorcer les parties de notre inconscient qui risquent de nous attirer  une vie difficile et douloureuse.

Inscrivez-vous pour obtenir vos cadeaux :

– Le schéma imprimable des points EFT.
10 Astuces pour faire de l'EFT n'importe où et n'importe quand !
– Abonnement gratuit à notre lettre d'information.

– OU –

Se connecter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez