Le conditionnement chrétien

Le conditionnement chrétien, plus précisément un « conditionnement à un christianisme déformé », est encore très présent dans le monde, y compris chez les athées.

J’ai eu largement l’occasion de le voir de près : 12 ans de scolarité dans une école catholique, où ils n’avaient pas bien compris le message lumineux du Christ, et encore moins celui de ses « collègues » (Bouddha, Krishna, …).

Je ne leur en veux plus, mais c’est intéressant d’analyser en quoi consiste ce conditionnement.
En tout cas, j’essaie sincèrement de ne plus leur en vouloir pour ces discours effrayants (Pardonner, c’est arrêter de radoter et se tourner vers l’avenir).

Mon nouveau mantra : je bénis les conditionnés et les conditionneurs. Bénir quelqu’un signifie, selon moi, lui souhaiter de se reConnecter de plus en plus à sa Sagesse Intérieure.
Donc, je nous bénis tous, moi y compris, bien sûr.

 

Des bonnes questions

L’atroce histoire d’Abraham et Isaac 😱😭🤢

Vous connaissez l’histoire : « Dieu », sous le nom de Yahvé, ordonne à Abraham de lui sacrifier son fils Jacob. Dévasté, Abraham s’apprête néanmoins à obéir.

Abraham et Isaac; l'histoire de l'humanité

– moi, à 7 ou 8 ans, je pense : « Mais il est pas gentil, Dieu. Pourquoi il demande quelque chose comme ça ? »
– explication de l’instit, un peu gênée quand même : « C’était juste pour voir à quel point Abraham faisait passer Dieu avant tout ; mais tu vas voir, l’histoire finit bien ».

Elle continue à expliquer que « Dieu » a fait apparaître un bélier dans un buisson. Et que c’est l’animal qui a été « sacrifié ».

Je continue à penser : « Dieu n’est quand même pas gentil. Pourquoi il veut qu’on tue ce pauvre bélier qui passait par là ? A quoi ça sert ? ». Je sens bien que même si l’instit est plutôt bienveillante, il ne faut pas lui poser ce genre de questions. Et je conclus : « Il doit y avoir quelque chose que je ne comprends pas, je suis trop petite. Apparemment, les adultes savent.  »

Suite à cela, un grand point d’interrogation s’est incrusté dans ma tête, et heureusement, il y est resté longtemps.

 

La confession : quelle belle invention ! 😒😕🙃

Dès le CP, il était « normal » qu’on se confesse toutes les semaines. Je me revois avec mes parents, en train de réfléchir à la liste de mes « péchés ».

Les péchés d’une gamine de 5 ans, vous voyez le truc ! Une fois de plus, mes parents se sont demandé s’ils allaient me laisser dans cette école de fous…

En définitive, parce qu’il fallait absolument mettre quelque chose, j’ai fini par écrire « J’ai désobéi à Maman » (bravo, l’apprentissage de la soumission !), et : « J’ai été jalouse de ma copine parce qu’elle avait une belle poupée ». Faute d’autres idées, je suis restée « jalouse de la même copine pour la même poupée » pendant quelques années (la notion de pardon n’était pas très claire non plus).

confessionnal ; le conditionnement chrétien

Une méthode originale pour amener les gens au Paradis

Au catéchisme, on m’a appris que :

  1. si les gens mouraient juste à la sortie du confessionnal, ils monteraient directement au Paradis
  2. Il n’y a pas de plus grand amour que de sacrifier sa vie pour ceux qu’on aime
  3. Il faut aimer tout le monde.

Future prof de maths, j’en avais tiré une conclusion très logique : l’amour le plus désintéressé qui soit consistait à se poster avec un fusil à la sortie d’un confessionnal et de tirer sur les gens qui en sortent.
Un raisonnement parfaitement logique. Avec l’inconvénient que la prémisse n°1 était sinistrement absurde.

Ayant quelques doutes sur ma conclusion, je demande son avis à ma mère. Elle m’informe qu’à 5 ans, je ne pourrai pas acheter de fusil 😉😂. Et heureusement, continua-t-elle, parce que ça me laissera le temps de réfléchir 🙄, et peut-être de changer d’avis.

Dans ma tête, un point d’interrogation supplémentaire : ma conclusion me semblait aussi poser un problème, mais qu’est-ce qui n’allait pas dans mon raisonnement ???

 

Tout ceci pour dire que j’avais de sérieuses raisons de me poser des questions sur les religions, et particulièrement sur ce qui avait été la mienne : le christianisme.

Après le bac, au sortir de cette « maison qui rend fou », j’ai été incapable d’entrer dans une église pendant les 10 ans qui ont suivi. Mais j’ai continué à dévorer des livres sur tous les sujets mal vus dans une « bonne école chrétienne » : ceux dont je parlais plus haut.

 

Comment nous étouffons nos bonnes questions, avec la meilleure volonté du monde

Après avoir entendu l’histoire d’Abraham et Isaac et les « explications » de l’instit, je me suis dit :

  1. « Je suis sans doute trop petite, je comprendrai quand je serai grande »
  2. et puis : pas sûre que la maîtresse saura / voudra répondre à une question pareille ;  je vais peut-être me faire gronder.
  3. Ou elle va me dire que j’irai en enfer si je me pose des questions pareilles.
  4. Dieu a dit à Abraham de sacrifier son fils, un point c’est tout. Dieu, il sait.
  5. Et encore, il a été « gentil » de remplacer Isaac par un animal.

Ce qui revient à dire :

– 1 et 4 : Dieu sait, les grands savent. Il ne faut pas se poser de question.

– 2 : les « grands » ne savent peut-être pas très bien pourquoi ils disent ce qu’ils disent. Excellente intuition ! Mais la conclusion est immédiate (et inconsciente) : certains sujets sont tabous, il ne faut pas s’y aventurer.

– 5 : le concept de gentillesse a l’air variable. Il doit y avoir une gentillesse qui concerne les humains, mais une autre qui concerne Dieu. (en plus, il est vengeur, souvent « courroucé », il faut « craindre la colère de Dieu »). Mais quand on a une « bonne éducation chrétienne », il est absolument impensable de remarquer que cet étrange « Bon Dieu » a un comportement de psychopathe 😮 🤨.

– 3 : parce que si on le remarque, on va aller en enfer, « normal ».

 

Transposition à l’âge adulte

1. Pendant très longtemps, quand je lisais quelque chose qui paraissait louche, dans le genre de l’histoire d’Abraham ou du confessionnal, je me disais : « je n’ai peut-être pas bien compris, je n’ai sans doute pas les informations nécessaires, j’aurais dû être plus attentive, j’ai lu trop vite, je relirai plus tard (jamais, en fait) ».

Cela revient à « Je suis trop petite, si je ne comprends pas ces informations bizarres, ça ne veut pas dire qu’elles sont fausses, ça vient sûrement de moi« .

Depuis 2020, beaucoup ont commencé à se « vaxiner » contre ce genre de réflexe. Maintenant, si on me dit quelque chose de louche, je sors ma check-list :

  • qui dit ça, et pourquoi ? Si c’est certaines personnes, il y a une probabilité de 99% que ce soit faux, qu’elles disent cela juste pour nous manipuler. Si c’est certaines autres, elles sont très probablement sincères, mais elles peuvent se tromper.
  • est-ce que moi, j’ai les connaissances nécessaires pour vérifier cette information ? Est-ce que j’ai besoin d’informations supplémentaires pour la contextualiser ? Est-ce que, sans être perfectionniste, j’en sais assez pour tirer des bouts de conclusion utiles ?

2. Suite à cette permanente menace de l’enfer, ou des punitions infligées par de zélés serviteurs de ce « Bon » Dieu, s’est créée chez nous tous (y  compris les athées), un gros bug du cerveau qui empêche de mettre ensemble certaines pièces du puzzle.

Je parle à un ami de cette remise en question de la Bible, il me dit « en riant » :  « Tu n’as pas honte de dire des choses pareilles ? Tu vas aller en enfer ! ». Puis il change de sujet.
Il plaisantait, affirme-t-il. Je sais bien qu’il ne croit pas cela avec son cerveau rationnel, mais son cerveau émotionnel programmé l’empêche certainement d’aller plus loin sur ce sujet.

 

Pour aller plus loin dans la déprogrammation de tous ces bugs 🌈🌞 :

Bien que l’EFT permette de résoudre seul(e) 80% des problèmes qui se présentent à nous, il en reste 20% : c’est les plus difficiles à repérer soi-même, parce qu’on est « noyé dedans ».

C’est pour ceux-là qu’une aide personnalisée est vraiment utile.

😊 Vous vous demandez peut-être :
1. Est-ce que les accompagnements de Claude seront efficaces ? Pour voir des témoignages d’anciens clients, cliquez ici.
2. Comment se déroulent-ils, et à quels tarifs ? Cliquez .

 

séances individuelles d'EFT ; Le conditionnement chrétien

boutique de protocoles EFT ; Le conditionnement chrétien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez