Qu’est-ce qui vous PROUVE, A VOUS, que la Terre n’est pas plate ?

Vous avez appris en classe qu’elle était sphérique, et jusque là, ça vous a peut-être suffi.

 

Je me suis aussi satisfaite  de cette pseudo-« certitude »…  jusqu’à ce qu’un jour, en Afrique, quelqu’un me dise : « Toutes ces histoires de gens qui ont été sur la lune, tout ça, c’est sûrement des histoires que racontent les Blancs. Pareil pour la terre, pourquoi ils disent qu’elle est ronde ? »

 

 

« Pourquoi ils disent qu’elle est ronde ? »

Sur le moment, tout ce que j’ai pu dire c’est que, finalement, je n’en savais rien, mais que c’était une très bonne question. J’ai réalisé que des réponses comme « J’ai appris ça en classe », ou « On a vu des photos à la télé », ou « Tout le monde dit ça » n’allaient pas le satisfaire, du tout.

D’abord, « tout le monde » ne dit pas ça, puisque lui affirmait le contraire, ou au moins se posait la question.

 

Cette petite histoire s’est produite il y a plus de 30 ans, pourtant je m’en souviens comme si c’était hier.  J’y ai vraiment réfléchi dans les jours qui ont suivi : Qu’est-ce qui me prouve à moi, avec des preuves tirées vraiment de mon expérience personnelle, que la terre est sphérique ?  J’ai fini par trouver 2 réponses, qui ne sont même pas si définitives que cela, en fin de compte.

 

– Quelles réponses ?

– Je vous les dit en bas de l’article; si vous avez d’autres idées, écrivez-les en commentaire, s’il vous plaît 😉

 

 

Qu’est-ce qui vous prouve que les médias disent la vérité ?

Bon, arrêtez de rigoler, je vous ai vu. 😉

 

Je repose ma question : « Qu’est-ce qui vous permet de discerner si une information est vraie, ou fausse ? ».

Réponse : pas grand-chose, sauf si vous étiez un témoin direct de ce qui est dit (ou infirmé). Et encore …
Là où vous étiez, les Gilets Jaunes étaient … beaucoup. Le nombre affirmé par les médias officiels ? Mmmh, sans doute plus. Ceux affirmés par les GJ sur les sites Internet ? Entre les deux, comme on conclut souvent ? Bon : il y en avait beaucoup, point. Nos réponses à ce genre de questions sont nécessairement subjectives.

 

Quand mon super philosophe africain remettait en cause mes certitudes les plus certaines, je ne m’attendais pas à douter un jour moi aussi du vol d’Apollo XI; et tant qu’à faire : du 11 septembre, et de plein d’autres événements. (autres infos intéressantes dans cet article, et j’aime beaucoup le sous-titre de leur blog, « Nouveau Paradigme » : « Commencer à penser par soi même c’est déjà faire partie de la solution ».)

 

De quoi je suis sûre, dans tout cela ? De rien. A moins de mener une enquête approfondie sur un seul de ces points, et encore, je n’ai aucune chance de savoir la vérité vraie. Et quand bien même je la saurais, ça m’avancerait à quoi ?

 

Par contre, ce qui me semble certain, c’est qu’il est essentiel, vital, de développer notre esprit critique (positif !).

 

 

Développer notre esprit critique positif (et bienveillant)

Je précise « esprit critique positif » parce qu’il ne s’agit évidemment pas de se mettre à débiner tout ce qui bouge.

 

L’esprit critique positif sert seulement à arrêter de croire n’importe quoi, par désir d’aller vite, et en fonction de nos conditionnements.

Il s’efforce de faire une différence claire entre :

    • Je sais que c’est vrai, parce que je le vérifie au quotidien (par exemple : l’efficacité de l’EFT).
    • Je sais que c’est faux, parce que j’ai des preuves du contraire, tirées de mon expérience. Exemple : on nous répète qu’il est dangereux pour tous de sauter un repas. Après avoir écouté pas mal de vidéos de Thierry Casasnovas et d’autres naturopathes, je ne mange généralement plus qu’un repas par jour, le soir, et je suis bien plus en forme qu’avant (depuis 3 mois, au moment où j’écris cet article).
    • Je ne sais pas du tout.Et : Je ne sais pas, mais il me semble vraisemblable que…, parce que
    • Ou même encore : J’aimerais bien que ce soit vrai, parce que ça confirmerait ce que je pense déjà, mais… honnêtement, je n’en suis pas si sûre que ça. (C’est essentiel d’avoir conscience, le plus possible, de nos parti-pris subjectifs).

 

 

On ne va quand même pas dire le contraire de Papa !

Une des raisons pour lesquels on est capable d’avaler des couleuvres, c’est parce qu’il est insécurisant de se dire que telle personne peut nous mentir, ou même se tromper gravement :

  • A commencer par nos parents, quand nous sommes petits. Le schéma reste dans nos neurones… jusqu’à ce qu’on l’ait déprogrammé. Et ce n’est pas une mince affaire !

 

  • Et tout ce qui est « officiel » ou « diplômé » : l’école, les livres, les médecins, et pour beaucoup encore les informations à la télé.

 

C’est effrayant de remettre en question de telles « vérités révélées ». Plus effrayant encore, c’est de se sentir très en colère contre ces « gentils Parents symboliques » (ça reste vrai même pour ceux qui hurlent après le gouvernement ; des parties d’eux-mêmes hurlent, d’autres parties – beaucoup plus jeunes – ont peur de contrarier Papa).

 

Alors, pour éviter tous ces sentiments désagréables, on croit n’importe quoi. Ou on « change de Papa » en gobant tout ce qui s’oppose au discours officiel : on en voit quelquefois des « grandioses » sur Internet… Ou qui me semblent telles, allez savoir.

 

 

Esprit critique positif ET bienveillant

L’esprit critique bienveillant consiste à Aimer quand même les gens qui vous racontent n’importe quoi, qu’ils soient sincères ou non. Aimer : au sens où on se souvient que Tout est Un, et plus « terrestrement » qu’ils ont de vraies raisons de dire ce qu’ils disent.

 

La cause la plus probable, c’est qu’ils soient sincères, pleins de bonnes intentions, mais mal informés : quand ma fille était petite, je lui conseillais souvent de mettre du lait avec ses céréales au petit déjeuner. J’ai appris plus tard que c’était une très très mauvaise idée.

 

L’autre cause, c’est qu’ils mentent délibérément.  Là encore, on peut penser à une possibilité d’ordre spirituel (voir La Petite Âme et le Soleil), ou une autre bien terrestre (voir Manipulateurs et manipulés, et Perversion narcissique : un autre regard.)

 

En conclusion :

    • Si on a peur que quelqu’un nous dise quelque chose de faux: on risque ne de pas vouloir s’en apercevoir. On va donc le croire, pour ne pas plonger dans un tourbillon d’émotions désagréables. D’où la transmission du conformisme, et des idées reçues.

 

  • Plus on est capable d’Amour, au sens où je l’ai défini plus haut, plus on peut entendre d’absurdités sans être envahi d’états affectifs tumultueux. On peut se dire : « Je vois bien qu’il me dit une contre-vérité, mais il a ses raisons (émotionnelles) de le faire, je peux continuer à l’Aimer quand même ».

 

On peut même prendre cela avec un peu d’humour (souvent…) : comme quand votre gamin tout barbouillé vous jure ses grands dieux qu’il n’a pas touché à la crème au chocolat !

Tout en se rappelant la phrase de Socrate : « Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien« … enfin, si peu.

 

Des réponses à « Qu’est-ce qui me prouve que la Terre n’est pas plate ? »…

Après l’épisode de mon « philosophe ivoirien », j’avais trouvé ces deux réponses :

  • Exactement la même réponse qu’Isabelle (voir commentaire), et très proche de celle de Framboise : « Une expérience directe que chacun peut faire : quand on est dans une plaine où l’horizon n’est pas caché par des arbres, et qu’on regarde autour de soi, l’horizon paraît circulaire. C’est comme cela partout ».
  • Peu de temps avant la Côte d’Ivoire, j’avais été au Japon en passant par Anchorage, en Alaska. J’avais le choix entre ce trajet, et un autre, qui survolait l’Europe et l’Asie. A ce moment, j’ai pris conscience que les itinéraires des voyages que nous faisons (nous-mêmes) sont aussi des réponses tirées de notre vécu.

 

Quelqu’un m’a suggéré d’autres réponses, par mail : « Quand je regarde un bateau qui part sur l’horizon (pour avoir vécu 19 ans dans un port je connais ça) je le vois disparaître PROGRESSIVEMENT. Si la terre était plate il disparaîtrait d’un seul coup!  » (Merci André !)

 

Pensez à lire les commentaires, où il y a encore d’autres idées de réponse, et d’autres réflexions. Et si vous en ajoutez d’autres, c’est encore mieux, merci d’avance. 🙂

 

 

Mais, où est l’intérêt de cette question bizarre ?

Comme on m’a plusieurs fois posé la question depuis la publication de cet article, je le redis, en espérant mieux m’exprimer cette fois :

Il est fondamental (pour nous, dans notre tête) de faire clairement la différence entre :

je sais cela parce que je l’ai expérimenté,  vérifié par moi-même

– et ON m’a dit cela. Cela me semble vrai (ou faux) parce que…, mais je ne l’ai pas vérifié par moi-même. (c’est le cas dans 99,9999 % des situations)

 

Parce que ça nous permet de savoir où nous en sommes :

  • dans les informations qu’on nous donne
  • et surtout dans nos propres croyances, conscientes ET inconscientes. On retrouve ici le sujet n°1 de ce blog : nous débarrasser de plus en plus des croyances limitantes qui nous aveuglent.

 

Et une question « naïve » comme « Qu’est-ce qui vous PROUVE, A VOUS, que la Terre n’est pas plate ? » montre bien que ce n’est pas si simple…

 

 

 

 


Cet article vous a plu ?
Pour pratiquer facilement l’EFT au quotidien
recevez « 10 astuces pour faire de l’EFT n’importe où et n’importe quand », 
et un schéma des points EFT imprimable.
Il vous suffit de vous inscrire ici :

Vos données restent confidentielles et aucun spam ne vous sera envoyé.

 

 

10 réflexions sur “Qu’est-ce qui vous PROUVE, A VOUS, que la Terre n’est pas plate ?”

  1. Bonjour,

    J’ai lu votre article avec beaucoup d’intérêt et je suis d’accord avec vous. On aime quand même nos parents même quand on découvre qu’ils nous ont menti, par exemple sur l’existence du père noël etc.
    Pour ce qui est des informations données par les journalistes, avec le temps on comprend s’ils cherchent à faire un « buzz » en exagérant les choses ou s’ils disent la vérité, c’est plutôt une question de discernement, de perspicacité.
    Pour la question « Qu’est-ce qui me convainc personnellement que la Terre est ronde? »… Les arc-en-ciel seraient-ils en arc de cercle si la Terre était plate? Lorsqu’on est au sommet d’une haute montagne, l’horizon paraît beaucoup moins plat mais plutôt légèrement arrondi…
    Si la Terre était plate, ne serait-elle pas illuminée par le soleil partout en même temps?
    Voilà pour mes constatations. Sont-elles convaincantes? Je ne sais pas…

    1. Bonsoir Adeline. Merci pour vos réponses.
      « Les arc-en-ciel seraient-ils en arc de cercle si la Terre était plate? » Alors, là, pas la moindre idée. Si des physiciens pouvaient nous dire ce qu’ils en pensent…
      Le reste me semble tout à fait convaincant. Je suis vraiment contente d’avoir posé cette question, j’en parle aussi autour de moi et on me donne des réponses auxquelles je n’avais pas du tout pensé. Intéressant…

  2. Une expérience directe que chacun peut faire : quand on est dans une plaine où l’horizon n’est pas caché par des arbres, et qu’on regarde autour de soi, l’horizon paraît circulaire. C’est comme cela partout.

    A part cela : on voit partout sur Internet, à la télévision, des images de la Terre, des planètes, des galaxies. Tout n’est pas un « miracle de Photoshop et des effets spéciaux ! ». Pourquoi tout remettre en question à ce point ?

    1. Merci pour ta réponse, effectivement tu parles d’une expérience directe.

      Pourquoi ces remises en question systématiques ?
      Bien que les médias (dont Internet) peuvent nous raconter ce qu’ils veulent, il ne s’agit évidemment pas de devenir « parano ».

      Le but de cet article est que nous fassions encore plus attention à distinguer :

      – ce que nous savons d’expérience directe, au quotidien, avec une telle fréquence, que ce qui n’était qu’une hypothèse, devient indéniable, au moins pour nous.

      – ce que nous pensons savoir par l’intermédiaire de quelqu’un d’autre : en personne, ou à travers des livres, des enseignements; ou même et surtout de ce que nous prenons comme une évidence, alors qu’il ne s’agit que d’une croyance irrationnelle (ex. « Dans notre famille on sera toujours pauvre »; « je ne peux pas guérir de telle maladie ». On voit à quel point les conséquences de telles croyances sont gravissimes.)

      Comme dans la plupart des articles de ce blog, il s’agit de regarder nos conditionnements sous tous les angles possibles. Pour s’en distancier et laisser la place à notre Sagesse Intérieure.

  3. Je pense que la terre est ronde , car en observant au télescope les planètes , je constate qu’elles sont rondes , ainsi que la lune et le soleil.

    1. Effectivement, je n’avais pas pensé aux télescopes. Et quand on observe longtemps les mêmes planètes, sur plusieurs jours, je suppose qu’on voit des images différentes, ce qui prouve qu’elles tournent, donc qu’elles sont sphériques (alors logiquement, la Terre aussi). Merci 🙂

  4. oui la terre est ronde ; a vrai dire je me suis jamais posee la question , mais pourquoi remettre en question une legende telle qui est fondee surement ! je fais confiance
    et on a pas le temps de s attarder sur tout lol

    1. Bonjour Yolande.
      Bien sûr qu’on n’a pas le temps de s’attarder sur tout, ni de vérifier toutes les informations qu’on reçoit : avec Internet, c’est des dizaines et des centaines par jour.

      Je vois cette question comme un exercice plutôt ludique pour nous entraîner à faire la différence entre :

      – je sais cela parce que je l’ai expérimenté,  vérifié par moi-même

      – et ON m’a dit cela. Cela me semble vrai (ou faux) parce que…, mais je ne l’ai pas vérifié par moi-même. 

      La question de « mon philosophe » m’a bien montré que ce n’est pas si simple.

      D’où l’intérêt, simplement, de repérer nos innombrables zones d’incertitudes, et de garder en tête que, comme disait Coluche : « Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison ! ». 😉

  5. Bonjour Claude,
    J’ai beaucoup navigué à la voile. Quand on est en haut d’un mât, on voit l’ocean à l’horizon légèrement arrondi.
    Par ailleurs, si la terre était plate, on ne pourrait pas en faire le tour. Il viendrait un moment où l’on se trouverait au bord du vide.
    Rappelez vous l’histoire des shadock et des gibbis !

    1. Bonjour Framboise
      L’océan à l’horizon, ça fait vraiment partie de votre expérience.
      Et aussi, quand on voyage, on voit bien que ce qui est inscrit sur les globes terrestres coïncide avec notre expérience.
      Merci de vos réponses.
      Et merci aussi de ce petit rappel sympa sur les shadoks, j’adore ! je mets ce lien ici (Shadoks et Gibis) pour que d’autres puissent en profiter : https://www.youtube.com/watch?v=Llxg14sTQik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.