Programmations satanistes (Monarch, MK ultra), et spirale infernale des bourreaux-victimes

programmations satanistes

On veut l’Eveil de l’humanité, un changement de paradigme, un monde de Paix et d’Amour ? Alors, c’est essentiel de s’efforcer sincèrement de le créer, donc de d’essayer sincèrement de ressentir de la compassion et de l’Amour pour TOUS, sans AUCUNE EXCEPTION.  Donc, en particulier pour les plus « difficiles à Aimer », parmi lesquels ceux qui pratiquent des programmations satanistes sur des enfants.

 

Aimer un être ne veut pas dire en faire son meilleur copain, ni accepter ses valeurs; ni le laisser continuer des actes horribles. Aimer un être (j’insiste sur la majuscule), veut dire savoir, mieux : avoir intégré que nous sommes TOUS (y compris lui)  un Soleil derrière les nuages, une fractale de l’Univers, un Dieu comme tout le monde. C’est le sens de « Namasté » : « La Divinité en moi reconnaît la Divinité en toi ».

Je n’ai pas dit que c’était facile. Cependant, après avoir lu cet article, vous ne percevrez sans doute pas les membres du Gouvernement de l’Ombre comme étant une merveille divine, mais vous ressentirez sans doute beaucoup plus de COMPASSION pour eux. Tout autant que pour leurs « créations » : nombreuses vedettes du showbusiness, et aussi terroristes, enfants-soldats, trafiquants de drogues ou d’armes, proxénètes, etc. Il y a les marionnettes très riches (par millions) et les marionnettes pauvres, mais tous sont des rouages d’un système gravement pathologique. 

 

Faut-il écarteler les satanistes en Place de Grève ?

Si vous avez lu le paragraphe précédent, vous vous doutez que ma réponse est non. Mais mon avis n’est pas partagé par tout le monde…

Je trouve terrifiants certains commentaires sur les réseaux sociaux : « Il faut couper les c… aux pédophiles, les décapiter sur la place publique, leur faire payer leurs crimes, les faire souffrir autant qu’ils ont fait souffrir leurs victimes ».

Face à ces points de vue, deux remarques me semblent essentielles :

  • Est-ce que « ajouter de la haine à la haine », de la violence à la violence, va contribuer à créer le monde de paix et d’Amour que nous souhaitons ? Logiquement :  NON.
  • Certains veulent qu’ ils souffrent autant qu’ils ont fait souffrir leurs victimes ? Qu’ils soient « heureux », c’est déjà fait : vous le verrez en lisant cet article. La plupart des « monstres » qu’ils veulent torturer  ont déjà vécu un enfer qu’on a peine à imaginer.
    Lisez cet article, s’il vous plaît. Pour qu’on ne reconstruise pas un monde tout aussi fou que celui qu’on veut changer. 

 

Quelles blessures se cachent sous les pires agissements ?

Il me semblait évident que sous ces horribles histoires de pédosatanisme , se cachaient des blessures tout aussi horribles : celles de leurs victimes, évidemment, mais aussi celles de leurs auteurs.
Mais quelles blessures, quelles histoires ? En me posant ces questions quotidiennement, devant l’afflux des révélations terribles et des réactions haineuses, je suis tombée « par hasard » sur cet article : Abus Rituels et Contrôle Mental (état des lieux sur une réalité dont on ne parle pas)

Cet article, déjà très long, est une sorte de résumé d’un livre de 700 pages : « « MK – Abus Rituels et Contrôle Mental, outils de domination de la « Religion sans nom »

Et moi, je vous résume le résumé ici. Plus exactement, j’en cite des extraits, écrits en italique. C’est moi qui ai mis certains mots en gras. J’ai aussi écrit quelques paragraphes en écriture « normale ».

 

 

Les troubles dissociatifs de l’identité (TDI)

Le thriller « Split » (= « Divisé, scindé, dissocié ») permet d’imaginer facilement ce que sont les TDI.  Le personnage principal, Kevin, présente 23 personnalités différentes; les principales sont :

  • « Dennis », poussé à enlever et séquestrer trois jeunes filles,
  • « Madame Patricia », une femme distinguée qui commande certaines des personnalités de Kevin,
  • et « Hedwig », un garçon de neuf ans avec un fort zézaiement.
  • Une 24e, « La Bête », se crée progressivement pendant le film.

Je ne vais pas spoiler ce film en dévoilant que ces nombreuses personnalités permettent à Kévin de fuir un traumatisme initial : c’est probablement l’origine de tous les TDI.

Voir, toujours dans le blog « MK-Polis »Une étude sur les TDI (Troubles Dissociatifs de l’Identité).  

 

 

Les programmations Monarch et MK-Ultra  FABRIQUENT  des TDI

« Dans un de ses ouvrages, la psychothérapeute allemande Michaela Huber a définit ces programmations de cette manière:

    « La programmation dans le contexte d’un traumatisme est une situation que l’on peut décrire comme un apprentissage sous torture

[…].  Ce qui veut dire que la personne qui a été « programmée » doit réagir de manière stéréotypée à un certain stimulus. La réaction de la personne au stimulus est dans ce cas automatique et « appris », donc il ne s’agit ni d’un réflexe naturel ni d’une réaction consciente et volontaire.

Pour arriver à ses fins, « l’entraîneur » […]. a utilisé le fait que sa victime soit un jeune enfant, de préférence déjà dissocié (à la personnalité fractionnée) et il a effectué l’apprentissage en torturant la victime. La torture peut comprendre des abus physiques, sexuels, émotionnels et souvent on suggère à la victime qu’elle va mourir si elle n’est pas obéissante.

Une fois qu’une victime a été programmée, il est possible de la contrôler avec les stimuli qu’on lui a « implanté ». Une personnalité alter qui a été programmée n’est souvent pas une identité complexe et pour cela on l’appelle aussi « programme ».

Normalement, cette personne a été programmée pour servir à certaines fins: se prostituer pour enrichir le maître, voler, faire de la contrebande de drogues etc.

À l’aide de la programmation le maître peut également s’assurer que la victime soit amnésique concernant les abus et la programmation, il peut également faire en sorte que la victime commette un suicide à un certain moment de sa vie ou empêcher que la victime soit capable de parler des événements incriminants le coupable.

 

Projet Monarch : « scientifique » ET sataniste

Bill Schnoebelen, ancien haut initié de diverses sociétés secrètes, aujourd’hui évangéliste chrétien, décrit la programmation Monarch ainsi:

    « Nous avons de bonnes raisons de croire que MK-Ultra existe toujours aujourd’hui sous une forme encore plus atroce en tant que projet Monarch. Et la différence entre le projet Monarch et le projet MK-Ultra est qu’il fusionne l’abus d’enfants avec le satanisme, toujours sous les auspices du gouvernement….
Les enfants ne sont pas seulement torturés, drogués, électrocutés etc… mais ils sont également hypnotisés et subissent l’insertion scientifique de démons à l’intérieur de leur personnalité multiple résultant d’un TDI…

En faisant cela, ils créent différents types de super-esclaves: des espions, des esclaves sexuels, des soldats… » (28)

[…]

« Les sujets MK sont créés pour différents objectifs, des objectifs hiérarchiques ou non-hiérarchiques. Certains seront destinés à oeuvrer à l’intérieur de puissants cercles de pouvoirs, sous une excellente couverture. Ils recevront généralement une programmation multi-fonctionnelle et serviront à aider à la programmation d’autres esclaves. […]

Les  autres seront des « sujets sacrifiables » comme les esclaves sexuels, les passeurs de drogues, les reproducteurs…etc ».  (en fait, ce sont des « inutiles », comme disent les transhumanistes).

 

Comment les victimes deviennent bourreaux, pendant des générations et des générations…

Beaucoup de victimes de programmations satanistes, ou « seulement » MK-ultra se sont fait piéger au cours de leur vie : enfants traumatisés, ados paumés, attirés par toute personne leur faisant miroiter l’espoir de sortir de leur misère financière et affective.

Mais d’autres sont nés dans cette atmosphère terrible, et leur famille y végète depuis des générations. Même si, vus de l’extérieur, ils sont extrêmement riches, brillants, et enviés par beaucoup.

« Les abus rituels font partie intégrante de la vie de certaines familles dont l’un ou les deux parents participent ou collaborent à un réseau. Les enfants sont victimes de sévices sexuels avec rituel/intimidation :

  • pour les terroriser et leur imposer le silence;
  • mais également pour les convertir à un système de croyance, à un culte.
  • Il s’agit de les faire participer aux viols et aux tortures,
    • pour les culpabiliser
    • mais également pour leur faire extérioriser leur « rage intérieure » accumulée lorsqu’ils ont été eux-mêmes abusés et torturés. L’enfant développe une charge émotionnelle négative considérable lors des abus, qu’il peut soit retourner contre lui-même ou bien contre autrui, contre d’autres enfants. [« extérioriser leur rage intérieure »; ça pourrait s’appliquer à la plupart des humains dits « normaux » : tellement blessés par les dévalorisations subies depuis l’enfance, et réactivées dans la vie adulte. Alors, ils extériorisent volontiers leur « rage intérieure » sur d’autres : autoritarisme, jeux de pouvoir, guerres, massacre des animaux et de la Nature…  C’est un cercle vicieux qui ressemble beaucoup, finalement, à ces programmations satanistes. Cela nous concerne tous, avec l’inconscient collectif de soumission et de violence dont nous sommes imprégnés. Mais heureusement, nous avons de plus en plus d’outils pour en sortir, et nous nous souvenons de plus en plus des Qui Nous Sommes Tous]

Des siècles d’abus rituels, carrément…

Les abus rituels sont pratiqués dans des familles qui répètent les violences de génération en génération. Les enfants de ces lignées de sang étant systématiquement programmés pour perpétuer la tradition, l’enfant victime deviendra à son tour un bourreau reproduisant les sévices qu’il a subi.

Beaucoup de victimes ou de bourreaux ayant été sous l’influence de ces pratiques durant l’enfance et l’adolescence peuvent avoir développé des troubles dissociatifs sévères, y compris un syndrome de personnalité multiple (Trouble Dissociatif de l’Identité), le bourreau peut donc être éventuellement une personnalité de l’individu qui n’aura pas conscience de son fonctionnement à la Dr Jekyll & Mr Hide. »

 

Quand on voit le poids du transgénérationnel dans une famille « à peu près normale », on a peine à imaginer ce que peut être le poids de siècles, ou de millénaires (?) de telles « traditions familiales ». 

 

 

Pitoyables satanistes d’Hollywood, et autres vedettes…

« Nous constatons que de nombreuses célébrités sont des épaves émotionnelles, psychologiques et spirituelles, menant ou ayant mené une vie morbide, chaotique et destructrice. Ces existences chaotiques trouvent forcément leurs sources dans un certain passé traumatique. »

Toutes les vedettes « bizarres », dont les excentricités passent pour « fun » aux yeux des gamins et ados déjà intoxiqués, toutes ces vedettes sont dévastées, pleines de « personnalités multiples » (donc de TDI).

Qu’ont-elles vécues ? Sans doute d’abord de graves maltraitances dans leur famille, tout cela bien aggravé par le « sympathique » milieu du showbiz. En effet, les programmations MK-Ultra et Monarch fonctionnent encore plus facilement sur des personnalités déjà dissociées suite à des traumatismes anciens.

 

Une liste tellement sordide de bourreaux-victimes …

Une courte liste, extraite du même article Abus Rituels et Contrôle Mental  ; certain(e)s sont déjà considérés par beaucoup comme d’abominables monstres à « décapiter en place publique » .

Moi, après avoir lu cet article (tellement cohérent avec tout ce que je savais déjà), j’ai les larmes aux yeux en pensant à ce qu’ils vivent et ce qu’ils on vécu…  Je dis une fois de plus aux gens qui feraient des bonds en disant « Mais tu ne te rends pas compte, du mal qu’ils ont fait ! » :  si, je me rends compte, évidemment.
Mais comme le dit un proverbe indien : « Si tu veux juger quelqu’un, commence par marcher 8 jours avec ses mocassins… après, tu n’auras plus envie de le juger ».

    • Britney Spear, Amanda Bynes, Beyoncé, Lady Gaga (tellement vilipendée le 20 janvier 2021), l’effrayant Marylin Manson, et tant d’autres. « Dans l’introduction du clip « Mary The Night » (épouser la nuit), Lady Gaga fait un monologue définissant assez clairement la situation d’une victime de contrôle mental. Elle explique « artistiquement » le traumatisme qu’elle a traversé pour devenir une super-star.  » . Dans Abus Rituels et Contrôle Mental, il y a une longue liste de clips de ce style, plus sordides les uns que les autres, d’après l’auteur de l’article. Bizarrement, aucun des  liens vers ces clips ne fonctionne aujourd’hui… sans doute signe qu’Hollywood commence à trembler devant les révélations actuelles.Une p’tite chanson « sympa », pour voir à quel point tout cela est sous nos yeux : « Satan est mon maître« , de Justin Timberlake.  Par contre, je n’en ai pas trouvé la musique.  Toujours du même chanteur, la chanson « Bigger than the world » (Plus grand que le monde) a des paroles très étranges, sur une musique pourtant douce …Bon, si vous connaissez d’autres exemples de ce genre (je suppose qu’il y en a beaucoup : dans la musique Métal, le rap, etc., dans tout ce qui est en rapport avec le mouvement Gothique, …), je vous laisse le « plaisir » d’en parler dans les commentaires.
      • Dans l’article, un long paragraphe décrit la triste, triste vie, de l’éblouissante Marylin Monroe. Eblouissante sur scène, oui… Mais à quel prix.

     

    • Des grands sportifs comme Serena Williams,  Tiger Woods, évoquent ou laissent paraître leurs troubles dissociatifs…  Ils en parlent dans cette vidéo.
  • La peinture est un lieu où peut s’exprimer tous les traumatismes : on le voit bien au travers des dessins d’enfants rescapés, mais aussi à travers ceux d’adultes traumatisés, vous en verrez quelques exemples ici (peintures de  Kim Noble).   Dire que, comme tant de gens, je me permettais de juger ceux et celles qui ont peint d’atroces tableaux : ceux  qui « ornent » les murs des maisons de Joffrey Epstein, ceux de Comet Pizza,  et les fresques de l’aéroport de Denver . Dans quel état psychologique doivent-ils être, même s’ils sont tellement dissociés qu’ils n’en ont pas conscience ? Et je pose la même question pour ceux qui les ont achetés, et ceux qui les regardent avec plaisir …

 

Mais pourquoi il n’y a pas davantage de témoignages de victimes ?

– Hé bien, à votre avis… ???  😥😥😥

Un exemple : « Svali (pseudonyme) est une ancienne occultiste, née dans une famille de lignée luciférienne et qui a été formatrice (programmeur) dans le groupe illuminati de San Diego. Après être difficilement sortie du culte et de la programmation, elle s’est convertie à Jésus-Christ. Tout en gardant l’anonymat, elle a décidé de dévoiler tout ce qu’elle savait sur ce réseau et sur les dangers de cette secte luciférienne. 

    Elle a écrit deux livres, « Breaking the chain » et « Svali speaks », qui n’ont pas été édité mais qui sont en ligne sur internet. En 2006, Elle donna également une interview radio exclusive à Greg Szymanski. Elle disparut mystérieusement de la circulation peu de temps après, son site internet fermé et sa ligne téléphonique coupée ».

 

D’autres exemples

D’autres exemples ? Là, il s’agit probablement de lanceurs d’alerte, qui ont vu de près pas mal de choses, et commençaient à les divulguer. Vous en trouverez 10 dans cet article … Y compris  Robin Williams, dont j’ai adoré tant de films positifs et bienveillants (Dr Patch, Le Cercle des Poètes Disparus, Hook, Mrs Doubtfire, Will Hunting…). Je me demandais comment quelqu’un d’aussi rayonnant et plein d’humour pouvait s’être suicidé : on me répondait que les meilleurs clowns sont souvent tristes. Je n’étais pas  convaincue par cette explication… Voici peut-être enfin une réponse.

Dans quelle mesure ont-ils participé ? J’avais vu une vidéo de quelqu’un qui avait un peu côtoyé ce milieu (un trader, je crois ; je mettrai le lien quand je l’aurai retrouvé), pour l’argent et les contacts que ça lui procurait. Il n’avait vu que des orgies étranges entre adultes, avec des rituels bizarres, et de jolies jeunes femmes. Sans doute un peu ce qu’on peut voir dans le film « Eyes Wide Shut » (les yeux grand fermés). Il avait trouvé cela plutôt déjanté, mais agréable à regarder (ou « plus si affinités » …). Mais il a quitté immédiatement son groupe d’ « amis » dès qu’il a été question de pédocriminalité.

 

Et que fait donc la police ?

Et que font les juges ?

Si j’ai bien compris, parmi eux, le « menu fretin » s’escrime à démanteler les réseaux (à condition d’en avoir le temps), monte des dossiers de 10 000 pages, … et leurs chefs classent l’affaire.

Mais… on dirait bien qu’enfin, c’est en train de changer, et les révélations se multiplient. 

 

Conclusion

Comment se sentent ceux qui voulaient écarteler ces « monstres » en Place de Grève ? Ils en ont toujours envie ? J’espère que non.

Ils viennent de lire ces tragiques histoires de bourreaux-victimes qui pourraient fabriquer encore des générations de bourreaux-victimes… si l’humanité ne se décide pas à devenir vraiment enfin humaine.

 

Bien sûr qu’il faut que ces actes horribles s’arrêtent, et surtout que les réseaux entiers soient démantelés (j’espère bien que c’est ce qui est en train de se produire).

La prison est certainement la moins mauvaise solution que nous ayons, maintenant, dans l’urgence.  Mais au moins, qu’on n’ajoute pas de la haine à la haine, des blessures aux blessures qui sont déjà là.

Si on pouvait essayer sincèrement d’aider, avec la même compassion, les victimes encore enfants, et les victimes ex-enfants (même si elles sont devenues bourreaux), TOUS les humains progresseraient vraiment : nous sommes tous Reliés, TOUT EST UN.

 

 

Inscrivez-vous pour obtenir vos cadeaux :

– Le schéma imprimable des points EFT.
10 Astuces pour faire de l'EFT n'importe où et n'importe quand !
– Abonnement gratuit à notre lettre d'information.

– OU –

Se connecter avec Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page
0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez